13/05/2009

Jean Luc Bennahmias et Fabienne Faure à Annecy

Photo Bennahmias faure à Annecy.JPG

Jean Luc Bennahmias et Fabienne Faure, têtes de liste du Mouvement démocrate était mardi en campagne en Haute Savoie pour les élections européennes du 7 juin. Accompagné de leur colistier Pierre Poles, médecin urgentiste et conseiller municipal d’Annecy, ils ont abordé les problèmes de santé. Ils ont rencontré d’abord des représentants des ordres professionnels du département – infirmiers, médecins, kinésithérapeutes et sage femmes- qui ont souligné les problèmes d’équivalence entre les formations européennes aux métiers de la santé. Ils ont également rencontré les syndicats hospitaliers qui leur ont fait par de leurs inquiétudes sur les réformes en cours à l’hôpital. Les syndicats ont exprimé leur souhait de voir l’Europe de demain mieux protéger la qualité des soins et les services publics des dérives utilitaristes d’une dérégulation et d’une libéralisation de la santé.

Les candidats ont ensuite tenu une réunion publique à Annecy au cours de laquelle ils ont rappelé leur engagement européen pour une Europe plus humaniste, plus transparente et plus efficace. Ils ont appelé à un plan de relance européen et souligné que de bons parlementaires européens peuvent mieux protéger les Français contre les dérives du pouvoir comme la loi HADOPI votée à l’Assemblée nationale ou contre les déficits publics excessifs. Alors que les sondages du jour montraient une progression du Mouvement démocrate, les candidats ont appelé à une alternance à la tête de la commission. Pour les candidats, la Présidence actuelle de José Manuel Baroso est transparente, ils proposent la candidature de Mario Monti ou Guy Verhofstadt.

25/08/2008

Offrir aux Haut Savoyards un choix démocrate

Le 27 septembre prochain aura lieu en Haute Savoie comme dans tous les départements français l'élection des instances départementales du Mouvement Démocrate.

Je conduirai une liste pour ces élections. Les municipales de mars m'ont confirmé dans la conviction qu'il est nécessaire d'offrir aux électeurs de ce département une alternative. Notre département a besoin d'un mouvement politique qui écoute d'abord les habitants plutôt que des idéologies périmées et toutes faites. La Haute Savoie a besoin d'un mouvement politique organisé qui serve l'intérêt général plutôt que de ne représenter que des lobbys sociaux d'une part ou économiques d'autre part. La Haute Savoie a aussi besoin d'élus qui comprennent que l'intérêt du département n'est pas la somme des intérêts de chacun de ses territoires.

Je conduirai cette liste aux cotés de Marie Lise Voirol et Pierre Polès du groupe Annecy Démocrate, d'Angélique Ballet Baz de Sallanches et de Florence Meynier d'Annecy le Vieux avec le soutien en particulier de Bernard Bouvier, Maire de Bogève, de Véronique Drouet, Conseillère Régionale.

 

La Haute Savoie a besoin d'une politique de transports en commun alors que les routes s'engorgent. La Haute Savoie a besoin d'une politique du logement et d'urbanisation alors que nos villes et nos campagnes se balafrent de constructions à des prix innabordables pour la plupart des habitants. La Haute Savoie a besoin d'une politique économique propre plutôt que d'accroitre sans cesse notre dépendance économique vis à vis de nos voisins et partenaires genevois.

La Haute Savoie a surtout besoin d'un mouvement politique ouvert sur des avis différents, d'un mouvement politique fédérateur comme nous l'avons été lors des élections municipales avec des candidats de toutes sensibilités qui travaillent ensemble pour servir les habitants de Saint Julien. Les partis politiques ne doivent pas être des mouvements sectaires comme ils ont tendance à le devenir.

Lors des élections municipales de mars, le Mouvement Démocrate de Haute Savoie a été le mouvement politique qui a conquis le plus de sièges. Dans la 4ième nous avons multiplié par 5 le nombre de Conseillers Municipaux adhérents du MODEM par rapport au nombre de Conseillers UDF de 2001. Nous avons pour objectif de continuer à être le mouvement politique en plus forte croissance dans le département.

Nous mettrons peut être 5, 10 ou 20 ans à former de nouvelles générations de candidats porteurs d'un projet pour le département et la région. La tâche est grande. Peu importe, nous avons déjà commencé et nous continuerons. Votre aide nous sera utile et précieuse.

 

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix