13/04/2011

On aurait besoin d'hommes et de femmes d'Etat à Genève

J'ai participé hier soir à l'émission Infrarouge sur la Télévision Suisse Romande consacré à la gravissime crise du logement à Genève.

Il y a encore quelques semaines j'affirmais que la moitié d'une classe d'âge de Genevois s'installent chaque année dans le Genevois français faute de logements à Genève. Je dois corriger ce chiffre car il faut y ajouter les 1500 Genevois contraints d'aller s'installer dans le canton de Vaud. Au total ce sont donc 4 Genevois sur 5 d'une classe d'âge qui sont obligés de fuire le canton chaque année en raison de la pénurie de logements. Une situation socialement et politiquement explosive qui conduit à la destruction des espaces naturels et agricoles de notre région et à une paralysie généralisée des transports qui se contrétise chaque jour un peu plus.

Hier soir, Christian Lüscher, Conseiller National Libéral et Carlo Somaruga, Conseiller National Socialiste se sont livrés à une indigne querelle politicarde. Ces bien logés n'ont pas pris la mesure de la gravité de la situation. Il est vrai qu'ils appartiennent à une génération de Genevois logés à des prix dérisoires depuis longtemps dans des appartements devenus trop grands. Eux mêmes ignorent la crise. S'il ne s'agissait pas du désespoir de dizaine de milliers de familles genevoises on aurait pu s'amuser de leur joute verbale : Il faut construire dans les communes socialistes pour le libéral et dans les communes libérales pour le socialiste, "non toi d'abord" pour résumer.. et encore on avait la chance de pas avoir un vert pour ajouter à ce pitoyable débat la question du déclassement des zones agricoles. La réalité est qu'il faudra construire à la fois en ville, dans les zones de villa et sur des espaces agricoles pour rattraper tant de retard et d'incohérences.

On aurait besoin d'hommes et de femmes d'Etat à Genève. Des personnes aux dessus de la mêlée qui ait un peu de décence et de courage politique pour expliquer aux Genevois qu'il est immoral et explosif de chasser la jeunesse du canton pendant que les personnes âgées vivent dans des logements trop grands. Il faudrait des hommes d'Etat sincèrement écologistes qui expliquent aux écologistes genevois que 3000 logements aux Cherpines sont nécessaires pour éviter 3000 voitures de plus dans le canton. Il faudrait des hommes d'Etat sincèrement socialistes qui aient le courage d'expliquer que construire si peu de logements en ville de Genève c'est favoriser la spéculation au détriment des classes moyennes. Il faudrait des hommes d'Etat libéraux qui aient le courage d'aller à la rencontre des électeurs des communes résidentielles pour leur expliquer que la croissance économique n'est durable que si elle s'accompagne d'une croissance urbaine.

Rien de tout celà à Genève. Hier soir sur Infrarouge nous avons eu le triste spectacle de politicards à la petite semaine qui emportent notre région dans leur chute infernale ! Des individus qui se "profilent" dans des querelles stériles qui aggravent la détresse des habitants.

Après l'enregistrement, j'ai discuté un peu avec Christian Lüscher et Carlo Sommaruga. Christian Lüscher me dit qu'il n'avait pas conscience de la gravité de la situation pour le Genevois français. Je lui dit que faute de progrès significatifs et réels nous seront contraints d'envisager des mesures de rétorsions sur le projet d'agglomération ou sur des projets d'infrastructure tel que le CEVA. Sa seule réponse a été : "il faut que vous en parliez à Marc Muller". Pitoyable Conseiller National incapable de s'impliquer dans le débat sur les logements dans sa propre commune de Troinex ou auprès des Libéraux de Thônex ou ceux de Veyrier ! Christian Lüscher est plus utile aux Genevois lorsqu'il est sur des ski nautiques !

Ceux qui ont vu l'émission d'hier soir ont désormais la certitude qu'il n'existe toujours pas de volonté politique de tenir les engagements de construire entre 2500 et 3750 logements par an à Genève tel que prévu dans le cadre du projet d'agglomération et le programme de législature du Conseil d'Etat. Pas plus qu'il n'existe de clairvoyance à en tirer les conséquences pour la politique économique. Les incohérences perdureront au détriment des habitants. Il nous revient d'en tirer les conséquences.

La seule bonne nouvelle d'hier soir est que j'ai pu prendre contact avec des interlocuteurs Vaudois qui partagent nos préoccupations. Le travail de ces prochains mois consistera à fédérer des positions communes entre la Haute-Savoie, l'Ain et le canton de Vaud pour placer le canton de Genève face à son écrasante responsabilité.

Est-ce que des hommes et des femmes d'Etat Genevois s'engageront enfin au service de notre région ?

 

11/04/2011

Infrarouge spécial logement demain mardi

Pour information j'interviendrai demain soir dans l'émission Infrarouge de la TSR sur la crise du logement dans l'Arc Lémanique. L'émission sera diffusée demain soir mardi 12 avril à 22H20 sur la TSR.

http://infrarouge.tsr.ch/