18/05/2009

Détournement de fonds publics au profit de l'UMP

La première fois que j'ai vu le clip ci-dessus j'ai pensé que l'UMP avait pris de l'avance et avait déjà réalisé sont clip de campagne. Ce n'est qu'après l'avoir vu plusieurs fois que j'ai réalisé qu'il ne s'agissait pas d'un clip de campagne mais d'un clip institutionnel destiné à inciter les électeurs à participer.

Ce clip utilise les codes couleurs et les codes graphiques de l'UMP : le bleu, le traitement de l'image, le rythme accéléré. Un peu comme ce blog reprend la couleur orange du Mouvement Démocrate – sauf que ce blog n’est pas payé avec l’argent du contribuable contrairement au clip ci-dessus.

Le clip se termine par les thèmes principaux de la campagne de l'UMP : G20 et présidence française de l'Union - deux sujets assez dérisoires dans l'histoire de la construction européenne qui est mise en image, mais important pour l’UMP à l’ouverture d’une campagne électorale. Il se termine aussi par des images du Chef de l'Etat qui est aussi de fait, le directeur de campagne de l'UMP. C'est lui qui a choisi individuellement chacun des candidats éligibles.

Dans une confusion des genres totale, le Chef de l’Etat a tenu à Nîmes une réunion dites Républicaine à laquelle avaient été conviée des cars entiers de militants UMP pour lancer la campagne. Cette réunion, financée par l’Etat, était un vrai meeting de campagne. Le Parti Communiste a avec beaucoup de justesse demandé que les frais de cette réunion soient intégrés aux comptes de campagne de l’UMP.

Il y a trois mois un ami a reçu une invitation à diner du Président du Sénat qu’il ne connaissait pas. Le diner avait lieu le 19 mars dans les salons du Palais de Médicis en présence de Gérard Larcher. Il était surpris par cette invitation personnelle d’un Président du Sénat qu’il ne connaît pas. Il a constaté que l’invitation avait été adressée à des personnes disposant d’un patrimoine important et que l’objet était une levée de fond pour financer la campagne de Michel Barnier.

L’UMP est déjà largement subventionnée par l’Etat : 1) subventions publiques exorbitantes accordées annuellement à l’UMP (33 millions d’euros contre moins de 4 millions pour le Modem) et 2) auxquels s’ajoutent 9,2 millions de subventions pour le financement des élections européennes. Avec autant de millions d’euros de subventions publiques, pourquoi donc l’UMP a besoin en plus de détourner des moyens publics d’Etat pour financer sa campagne ? L’amour du fric de Sarkozy n’a-t-elle donc aucune limite ?

Voila comment est détourné l'argent public collecté auprès des trois quart de français qui ne comptent pas voter pour l'UMP au seul bénéfice des intérêts partisans de l'UMP. On a déjà vu il y a quelques jours comment ce parti a modifié la loi électorale pour s’attribuer 6 sièges en plus sans aucun électeurs supplémentaires. Jean Pierre Raffarin a même proposé la semaine dernière, très sérieusement, que l’élection présidentielle se fasse en un seul tour !

Ce clip de campagne ne doit pas non seulement être supprimé. Son coût doit aussi être pris en charge par la campagne de l'UMP.

Le code électoral interdit l'utilisation de fonds publics pour venter les réalisations d'un exécutif. Dans le cas d'élections municipales, une telle dérive conduit à l'inéligibilité des contrevenants.

La République que je défends est une République qui intègre tous les citoyens. C’est une République dans laquelle l’argent public est mis au service de l’intérêt général et pas de l’intérêt partisan.