09/09/2007

Hommage aux 156 368 morts du 11 septembre 2001

540109b7f0cf34bce0042da36f89eec7.jpgIl y a 6 ans, nous avons vu les images incroyables des tours du World Trade Center de New York s'effondrer et emporter avec elle des centaines de vies. Ces images nous ont choqués. Je voudrai rendre hommage aux 2 999 victimes de ces attentats victimes d'une des multiples formes d'obscurantisme.

Rendons aussi hommage à chacune des 156 368 personnes qui selon les statistiques de l'OMS sont aussi mortes ce jour là. Tout particulièrement ceux qui sont morts de notre négligence collective.

En particulier les 4 287 qui, ce jour là, sont morts de la tuberculose, les 7 992 qui sont morts du sida, les 5 119 qui sont morts de diarrhées, les 3 069 qui sont morts de maladies infantiles, les 2 495 qui sont morts de malaria, les 17 qui sont morts de la lèpre, les 11 008 qui sont morts d'infections respiratoires car il aurait suffit de détourner une faible proportion de nos dépenses militaires pour sauver chacun d'eux. Mais nous nous sommes révélés incapables d'organiser le monde pour les aider.

Rendons aussi hommage aux 1 397 femmes mortes d'avoir donné le jour et aux 6 736 enfants morts en naissant, aux 1 326 personnes mortes de déficits nutritionnels. Nous aurions pu les sauver.

Rendons enfin hommage aux 2391 personnes qui se sont suicidées le 11 septembre 2001 faute sans doute d'avoir été assez écoutées. Aux 1529 victimes de violence, aux 469 victimes de guerre ce jour là. Ils auraient pu être sauvés eux aussi.

Ce jour là et chaque jour depuis.

Toutes ces victimes sont mortes plus ou moins en silence. Leurs histoires à elles ne nous ont pas choqués, elles n'ont gonflé aucune audience d'aucun média : juste des morts ordinaires. Ces histoires là sont vieilles comme le monde. Simplement des faits qu'on oublie. Nous aurions pourtant pu en sauver beaucoup.

Parce que les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit, chacun de ces morts mérite tout autant notre attention.

La guerre contre la mort ne se gagne pas plus que la guerre contre la criminalité et le terrorisme, mais nous avons gagné de sacré batailles contre les maladies et il nous en reste beaucoup à gagner.

17:33 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | | |