15/05/2009

Bruxelles-Intel : 1 milliard pour les consommateurs européens

Le paradoxe de la période de dérégulation et de libéralisation excessive c'est qu'elle à conduit à la création de monopoles privés. Les actionnaires exigaient de tels rendements que les dirigeants d'entreprises ont été contraint de se concentrer sur les marchés sur lesquels ils étaient leader. Cela a créé des situations de monopoles ou duopoles propices aux abus de position dominante ou aux accords de prix entre concurrents.

Cette situation de monopole privé est aussi catastrophique que le monopole public du communisme. Ces monopoles oeuvres à se protéger eux même plutôt que de travailler au service des consommateurs.

Hier la Commission Européenne a infligé une amende d'un milliard d'euro à Intel pour abus de position dominante. Intel rémunérait aux fabricants d'ordinateur et aux distributeurs une exclusivité. Cette exclusivité privait les consommateurs européens de la libre concurrence qui place ces entreprises à leur service. Ces clauses ont coûté aux consommateurs qui ont acheté des ordinateurs avec "Intel Inside".

Ce type de situation tant à se multiplier. Ces amendes gigantesques ont une valeur dissuasive - 20% des profits annuels d'Intel en 2007. Cela revient à 4 euros par famille en Europe. Cette amende a déjà dissuadé Intel de continuer de telles pratiques. Elle en dissuade d'autres. Les consommateurs européens bénéficient déjà de cette décision  qui renforce la concurrence, même s'ils ne s'en rendent pas toujours compte.

Les élections Européennes vont déterminer l'avenir de cette politique de lutte pour une concurrence au service des consommateurs qui doit se poursuivre et s'intensifier. Il me semble par exemple que les distributeurs et les fabricants qui ont accepté ces clauses d'exclusivité et en ont bénéficié financièrement devrait également être sévèrement punis.

Ce type d'amende à un industriel mondial serait beaucoup plus difficile à infliger au niveau d'un Etat nation. Il faut des moyens d'investigation considérables pour obtenir des preuves factuelles de ces contrats. Ces preuves sont souvent disséminées dans plusieurs pays.

Les élections européennes du dimanche 7 juin prochain vont aussi déterminer l'avenir de cette politique européenne de lutte pour une libre concurrence du privé au service du grand public.

14/05/2009

Quand des députés UMP votent une loi qu'ils ne comprennent pas

NB : Sur les députés UMP interrogés dans cette vidéo, Henri Plagnol qui démontre son ignorance a voté POUR la loi, Jean-Pierre Grand qui ne parle que le Français s’est abstenu, Guénhaël Huet qui ne peut pas expliquer a voté POUR, Charles de la Verpilliere (député de l’Ain) qui doit demander à ses fils a voté POUR.

Il y a quelques semaines, une note sur ce blog décrivait l’absence de diversité des élus dans les institutions françaises. Une analyse des prénoms des députés, sénateurs et maires montrent à quel point ils ont les mêmes origines culturelles, les mêmes milieux sociaux, le même sexe et la même génération.


Cela pose de très nombreux problèmes pour les politiques publiques. Ils négligent par exemple le problème de l’accueil de la petite enfance qu’ils ne côtoient pas. Ils méprisent les déficits publics excessifs qui conduisent à des dettes faramineuses que les générations futures devront rembourser toute leur vie au détriment de la qualité du service public ou de leur pouvoir d’achat. Sur les questions des retraites, ils privilégient honteusement les intérêts de leur génération au détriment des générations futures contraintes de cotiser
à un système qui ne leur garantie pas de retraite.

Cette semaine, faute de diversité, ils ont voté une loi qu’ils ne comprennent pas. La loi Hadopi qui sanctionne le téléchargement illégale de fichiers par une coupure de la ligne internet décidée par une autorité administrative… avec l’obligation pour la personne sanctionnée de continuer à payer les factures d’un service qu’il ne reçoit pas.

Les députés et sénateurs essentiellement des hommes, blancs de 60 ans ne comprennent pas grand-chose à internet. Ils ignorent que cette loi va sanctionner des parents pour les fautes de leurs enfants. Ou des colocataires collectivement. C’est le premier exemple depuis la deuxième guerre mondiale de sanction collective dans notre pays. Sanction qui ne sera pas prononcée par la justice mais par une administration.

Les députés ne savent pas que le téléchargement n’est qu’une petite partie de l’iceberg : le Peer to Peer. En Peer to Peer (ou P2P) les internautes s’échangent entre eux des fichiers au moyen de logiciels ad hoc. Ils peuvent aussi être consultés en « streaming » c'est-à-dire que le fichier n’est pas récupéré sur un ordinateur X mais consulte en ligne directement. La technique ne permet pas d’identifier les téléchargements en peer to peer ni le streaming. La loi va manquer son but. Elle va laisser les majors dans l’illusion qu’elles peuvent continuer à facturer hors de prix des CD et de DVD alors que la technologie pourrait leur permettre de rendre la culture abordable a des prix pour tous.

La vidéo ci-dessous montre l’ignorance des députés sur ce que sont ces technologies de telechargements. Cette video montre qu’une bonne partie des députés UMP qui ont vote POUR le projet de loi HADOPI propose par le Gouvernement n’ont agit que sur ordre sans rien connaître sur le sujet sur lequel il devait légiférer. Dans l’ignorance, ils auraient du s’abstenir. Ils ont vote POUR, pour suivre la consigne partisane et assurer le soutien de leur parti à leur future investiture et garantir leurs indemnités et leur statut social. Le Parti pour faire plaisir à leur Président et le Président pour faire plaisir à sa femme d’artiste. Elena Ceausescu elle aussi, avait le pouvoir de faire voter des lois à des députés aux ordres. En Roumanie aussi à l’époque de la dictature il y avait un semblant de Parlement.

Les cumulards prétendent que le cumul des mandats permet d’être en contact direct avec la réalité du pays. Un Maire n’est pas le mieux placé pour comprendre cela. Un député doit être sur le terrain à l’écoute des habitants pas dans un bureau de Maire.

Nous avons besoin d’une plus grande diversité sociale des élus. Nous avons besoin d’élus qui votent en conscience. Nous avons besoin de députés qui assument leurs responsabilités plutôt que des les cumuler dans l’absentéisme.

13/05/2009

répartition en sièges des derniers sondages

Vous trouverez ci-dessous une nouvelle répartition en sièges des sondages d'hier pour notre circonscription du Sud Est.

repartition en siege des sondages pour les europeennes.PNG

 

 

 

 

 

 

 

 

La répartition se fait à la plus forte moyenne. La différence entre l'un et l'autre est qu'avec les intentions de vote du sondage Opinionways le Front de Gauche perd un siège au profit du Parti Socialiste.

Le propre des scrutins proportionnels c'est que votre voix ne fait pas seulement progresser le parti pour lequel vous votez. Il fait aussi baisser les autres. Dans le second sondage, un siège correspond à 5,5% des voix. Dans le premier sondage il faut 6,5% des voix pour obtenir un siège - car plus de listes franchissent ce seuil ce qui augmente le nombre de listes qui ont droit à un siège.

Par rapport aux derniers sondages, dans notre région, le Mouvement Démocrate gagne un siège supplémentaire avec l'élection de Fabienne Faure, élue du Genevois francais. Si la dynamique se poursuit sur ce mode au rythme de +1% par semaine nous pouvons franchir le seuil des 16,5% a 19,5% nécessaires pour que Gilles Artigues soit élu.

 

Les députés godillots UMP ont voté la loi HADOPI

La loi HADOPI a été voté à l'Assemblée nationale. De quoi s'agit-il ?

S'il y a dans votre foyer une personne qui fait du téléchargement de chansons ou de films à partir de l'ordinateur de famille vous recevrez un courrier puis deux. Si les téléchargements se poursuivent, votre ligne internet sera coupée, mais vous devrez continuer d'en payer les factures. Cette sanction ne sera pas prononcé par un juge comme c'est le cas habituellement dans une république dont les pouvoirs sont séparés, mais par une autorité administrative.

Cette sanction est disproportionnée. Elle est inapplicable car les adresses IP ne sont pas fiable pour identifier un internaute. Elle est aussi dépassée puisque le téléchargement peut se faire selon des méthodes nouvelles (échanges peer to peer) qui ne permettent pas l'identification.

Cette loi ne sera sans doute jamais appliquée... comme beaucoup d'autres qui ont occupé l'actualité et les conversations ces dernières années mais qui n'ont jamais vu de décret d'application. Cette loi est probablement anticonstitutionnelle - le Conseil Constitutionnel sera sans doute saisi -. Elle est dans tous les cas contraire au droit Européen.

Même les députés de droite du Parlement Européen ont voté contre ce type de mesures. Mais les députés UMP eux ont obéit aux ordres. A vrai dire peu d'entre eux connaissent le fonctionnement d'internet. Mais tous ont obéit aux consignes partisanes. La loi sera aussi stupide que ceux qui l'ont voté.

Qu'a fait notre député Claude Birraux hier ? Il a obéit aux ordres plutôt que de penser. C'est la contre partie du soutien de l'UMP à un centriste : son silence, sa passivité, sa soumission, son renoncement aux valeurs et aux convictions d'un centre modéré qui vote les mesures de bon sens et s'oppose à celles qui n'en ont pas.

A noter que Lionel Tardy, député UMP d'Annecy a voté contre ce projet de loi.

Le Parlement Européen lui n'a pas besoin de tels députés godillots. Le 7 juin, nous devons élire des députés qui réfléchissent et améliorent les lois.

12/05/2009

Le délit d'opinion en France sous le régime UMP

La semaine dernière un responsable de TF1, Jérôme Boureau Guggenheim a été licencié pour avoir exprimé un point de vue opposé à la loi HADOPI auprès de sa député par un email. Celle-ci l'a communiqué au Ministère de la communication qui l'a transmis à la direction de TF1. Licenciement. Accessoirement ce licenciement met en lumière la collusion d'intérêts entre le pouvoir politique et TF1 dont l'actionnaire le groupe Bouyggues et aussi l'un des grands fournisseurs de l'Etat !

Dans les partis politiques nous sommes habitués aux mesures de rétorsion sur notre emploi ou par des contrôles fiscaux. Plusieurs personnes dans la fédération ont déjà perdu leur emploi pour avoir exprimé des idées qui ne sont pas les mêmes que celles de l'UMP.

Cette semaine encore, un Ministre de l'Education a menacé de ne pas accorder de dipômes aux étudiants grêvistes. Dans la République que je souhaite, les diplômes  et les emplois sont attribués en fonction des compétences.. pas des idées, ni du syndicalisme.

On savait déjà aussi que sous le régime UMP, Tapie peut être blanchi et remboursé de plusieurs centaines de millions d'euros, les directeurs de cabinets des Ministres nommés à la tête de grandes entreprises.

Le régime UMP a de moins en moins à voir avec la démocratie et avec la république et de plus en plus avec l'autoritarisme d'une oligarchie.

Durant la campagne des présidentielles et des législatives, j'avais pu mesurer à quel point l'UMP menacait les Maires qui prendraient position publiquement en faveur de François Bayrou.

On constate que mêmes les députés UMP sont priés de rester silencieux. Pierre Méhaignerie a été prié de s'absenter lorsque la question du bouclier fiscal était à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale. Il s'est exécuté. Les députés UMP opposés à la loi HADOPI aussi. Bernard Kouchner a été prié de dire qu'il votait UMP : avec un peu de menace l'ouverture s'est transformée en ralliement.

La France a au contraire besoin de débats publics, ouverts et transparents. Sans arrières pensées de menaces, d'intimidation ou de mesures de rétorsion. C'est de la confrontation des idées et du débat que naitront des solutions nouvelles, meilleures et mieux partagées. Il y a toujours une part de vérité dans un point de vue sincère.

Le pouvoir en France part à la dérive. L'Europe peut nous protéger encore un peu. Elle peut nous protéger contre les déficits publics abyssaux qui s'accumulent à force de réduire les impôts plus vite que les dépenses. L'Europe peut nous protéger contre des lois restricitives des libertés publiques comme la loi HADOPI. Les élections européennes du dimanche 7 juin seront importantes pour mettre un terme à ces dérives du pouvoir.

08/05/2009

Projection en sièges des elections européennesdu 7 juin

La publication tardive de la liste de l'UMP permet d'avoir enfin une première estimation de projection en sièges des intentions de vote actuelles pour les européennes du dimanche 7 juin pour notre région Sud Est. (Vous pouvez cliquer sur le schéma ci dessous pour un aperçu plus clair). La répartition des sièges se fait à la plus forte moyenne.

Projection en siege des sondages aux europennes pour notre region.PNG

L'UMP a actuellement des intentions de vote de 27% - ce qui lui donne 4 sieges. -4% et Gaston Franco n'est plus élu. +1,75% Nora Berra est elue. A vrai dire il y a pour l'UMP 3% de voix inutiles qui ne changent rien à la répartition des sièges : que l'UMP fasse 24% ou 27% elle aura toujours 4 sièges.

Le PS est actuellement à 23% - ce qui lui donne aussi 4 sièges. Que le PS perde 1% et le PS perd le siège de Farida Boudaoud, +5,75% et le PS gagne un cinquième siège.

Le MODEM est actuellement à 11% d'intention de vote - soit un siège seulement celui de Jean Luc Bennahmias. -5,25% et le MODEM perd ce siège. +0,75% et le MODEM gagne un nouveau siège – celui de Fabienne Faure élue de Ferney Voltaire. +6,25% et le MODEM passe à trois sièges (et Gilles Artigues est élu).

Europe Ecologie est pour l'instant à 10% soit un siège également – Michèle Rivasi. A 1,5% d'un deuxième siège.

NPA - le parti d'extrême gauche d'Olivier Besancenot est à 7% - soit un siège. S'il perd 1,25% des voix, il perd un siège. Il faut qu'il gagne 4,5% pour gagner un second siège.

Libertas conduite par le Villieriste Paul Louis et la liste Front de gauche sont toutes deux à 6%. Un siège chacun. S'ils perdent 0,25% des voix, ils perdent leur siège. Il faudrait qu'ils gagnent 5,5% pour gagner un siège supplémentaire.

Jean Marie Le Pen avec 5% d'intention de vote n'aurait pas de siège. Il doit parvenir à 5,75% des suffrages pour être élu.

Avec les intentions de vote actuelles, si une liste perd un siège c'est au bénéfice du MODEM qui le gagne (car le MODEM a la plus forte moyenne). Si deux listes perdent un siège c'est le MODEM puis l'UMP qui en gagnent chacun un.

Si une liste gagne un siège c'est le PS qui en perd un. Si deux listes gagnent chacune un siège c'est le PS puis le Front de gauche ou Libertas qui en perdent un.

Votre voix ne fait pas seulement augmenter le score de la liste pour laquelle vous voter, mais fait aussi baisser le score des autres. Votez et mobiliser vos proches pour démultiplier votre influence sur les choix politiques de l’Europe.

L'UMP a choisi ses godillots pour les européennes du 7 juin

Enfin, à un mois du vote du dimanche 7 juin, le Président de la République a rendu ses derniers arbitrages. Voila près de 6 mois qu'il consacre beaucoup de temps à un sujet « grave » pour l'avenir de la France qui mérite toute l’attention du Chef de l’Etat. Départager dans la cour, les petits soldats qui joueront les godillots à Strasbourg et qui voteront au doigt et à l'œil, les mains sur la couture du pantalon. Ils obéiront aux consignes partisanes mêmes lorsque les ordres seront stupides : loi HADOPI, déficits publics. Tout le contraire du rôle du député qui doit voter en conscience, écouter les citoyens et leur rendre des comptes à eux uniquement.

Pour notre circonscription du sud est, l’UMP présente de grandes personnalités. Qui ont une grande expérience de l'obéissance.

En 1ere position, Françoise Grossetête qui obéit déjà depuis 1994 au Parlement Européen et qui avec ce 4ieme mandat complétera une deuxième décennie d'obéissance.

Em 2ieme position Damien Abad, Président des jeunes nouveau centre - le Nouveau centre c'est ce parti d'élus centristes à qui l'UMP attribue des mandats en contrepartie de l'engagement de ne pas défendre les valeurs centristes. Damien Abad, comme les Parlementaires du Nouveau Centre, votera selon les consignes partisanes de l’UMP ou s’absentera opportunément lorsque vraiment une position ira a l’encontre de ses valeurs, de peur de perdre une future investiture. Au fait, Damien Abad est prof à Science Po et Conseiller Municipal dans le Gard…pas grand-chose à voir avec la circonscription du Sud Est.

En 3ieme Dominique Vlasto, adjointe au Maire de Marseille. Rien à signaler.

Et en 4ieme position, Gaston Franco, ancien député, ancien Conseiller Général et ancien Conseiller du Maire de Nice.

Cette 4ieme position est la position la plus importante. Les 1er, 2ieme et 3ieme sont grosso modo assurés d'être élus quelque soit votre vote. En revanche selon que vous votiez ou non pour la liste UMP, c'est ce 4ieme siège qui ira à l’UMP… ou à une autre liste.

Gaston Franco a-t-il des convictions sur l’Europe ? Non. Christian Estrosi à l'automne dernier a demandé à Gaston Franco de démissionner de son mandat de Conseiller Général pour pouvoir confier ce mandat à un ami. En échange de quoi on avait promis à Gaston Franco un mandat de député Européen. Nicolas Sarkozy le trouvait tellement mauvais qu'il souhaitait donner la place à Luc Ferry. Mais Luc Ferry a refusé d'être parachuté comme Vincent Peillon l’est au PS ou Damien Abad. On se retrouve donc avec Gaston Franco en 4ieme position. Jean-Michel Apathie a rédigé un excellent édito sur le cas de Gaston Franco à lire ici.

Voter pour la liste UMP le 7 juin revient à approuver cette forme de corruption politique par l'attribution de mandat.

A noter pour la Haute Savoie la présence en position totalement inéligible de Sonia Lacroix Chamosset et de Loic Hervé, Maire de « Mernaz » d’après le site de l’UMP qui ne semble pas connaître l’orthographe de cette commune de Haute Savoie

A l’opposé les candidats du Mouvement Démocrate conserverons leur liberté de vote – c’est un principe de la charte éthique du MODEM. Ils pourront voter pour ce qu’ils estiment le plus juste pour vous. Ils ne seront aux ordres de personnes… et ne rendrons des comptes qu’a vous.

En position éligible sur la liste du Mouvement Démocrate figure Fabienne Faure, conseillère municipale de Ferney Voltaire et Conseillere régionale de Rhône Alpes qui connaît bien les problèmes récurrents de notre région binationale. Nous aurons besoin de l’aide de Fabienne Faure pour avoir l’aide de Bruxelles pour résoudre les problèmes quotidiens de sante, de retraite et de transport que crée la frontière.

Sur la liste du Mouvement Démocrate pour notre région, il n’y a pas de parachutes (ce n’est pas le cas dans les autres régions il faut le reconnaître).

 

04/05/2009

Sur le terrain pour les elections europeennes du 7 juin

CIMG1704.JPG

Samedi, je suis allé avec des militants du Mouvement Démocrate expliquer notre projet aux visiteurs de la Foire de la Roche sur Foron. A 9 nous avons rencontré et dialogué avec près de 2000 personnes.

 

Depuis près de 10 ans que je participe à des actions de terrain pour faire partager mes convictions, j’avais pu observer à quel point il était facile d’être militant centriste. Tout le monde nous aimait bien… pas beaucoup… mais bien ! Les militants de tous les autres partis de droite et d’extrême droite, de gauche et d’extreme gauche se faisaient insulter par les passants du « camp » oppose. Mais nous, tout le monde était aimable avec nous. Je me souviens même de cette passante qui après avoir pris un tract était revenu sur ces pas pour me demander « mais on vous paie au moins pour faire ça le samedi matin» d’un ton à la fois enjoué et cynique.

 

Cette fois-ci c’était différent. Nous sommes des militants Démocrates. Les électeurs se disant de gauche ou de droite qui habituellement nous traitait avec un peu de condescendance semblait cette fois ci beaucoup plus énervé de notre présence. Limite inquiet.

 

Nous avons pu constater sur le terrain la triste réalité révélée par certaines études. Deux français sur trois ne savent pas qu’il y aura des élections européennes cette année. Nous avons aussi pu constater que ceux qui le savent n’en connaissent pas la date : le dimanche 7 juin, le jour de la fête des mères ! Ceux qui en connaissent la date, n’en connaissent pas les enjeux : désignation du Président de la Commission, priorités politiques européennes pour les 5 prochaines années, une Europe qui régule l’économie, préserve des épidémies et préserve la planète.

 

Pour les électeurs du Mouvement Démocrate, l’enjeu c’est de faire passer le mot de la date des élections et se mobiliser les uns les autres pour être plus nombreux que les autres dans 35 jours.

 

PS : … au fait, l’UMP n’a toujours pas de candidats ! Ils attendent que Sarkozy décide. Un retard qui révèle le problème de gouvernance de la France. Les décisions sont prises avec retard lorsqu’elles sont toutes centralisées au château.

 

Quelle liste pour vous représenter au Parlement Européen ?

Comme Smartvote le fait habituellement lors des élections fédérales suisses, un consortium d'instituts (dont l'institut suisse Smartvote) propose un site en ligne destiné à vous aider à trouver les listes de candidats qui partagent le plus vos opinions politiques.

Vous trouverez ce site à l'adresse :

http://www.euprofiler.eu/

Le résultat permet de présélectionner quelques listes. Je suis surpris par quelques résultats. C'est peut être parce que j'estime qu'il doit y avoir un impôt européen qui se substitue à des impôts nationaux qu'ils estiment un score aussi faible sur le thème rigueur en matière de dépenses publiques.

Voila mon profil comparé à celui du Mouvement Démocrate:

 euprofiler.PNG

01/05/2009

Grippe porcine, gaz à effet de serre, déflation mondiale... comment faire ?

L'actualité de ces derniers jours c'est l'émergence possible d'une pandémie de grippe qui rappelle la grippe espagnole qui avait fait 3 fois plus de victimes en quelques mois que la "grande guerre" en 4 ans. L'actualité de ces derniers mois c'est une économie qui ralentit partout dans le monde au même rythme. Ce ralentissement mondial montre la prétention qui des élus nationaux qui se proposent "d'aller chercher la croissance avec les dents" ou ceux qui se flattent de leurs résultats économiques. Ils sont aussi stupide qu'un jardinier qui se vante d'avoir fait tomber la pluie. L'actualité de ces dernières années ce sont les émissions de gaz à effet de serre qui doivent être réduit pour éviter un désastre écologique rapide.

Ces trois sujets d'actualité montrent à quel point les royaumes et dûchés du moyen âge ne sont plus la bonne échelle pour prendre des décisions démocratiques. Les épidémies, les gaz à effet de serre et l'économie passent et repassent les frontières. Les évadés fiscaux, les mafieux, les terroristes aussi d'ailleurs.

Contrôler une grippe doit être fait au minimum au niveau continental. Relancer la croissance doit se faire au niveau européen et pas seulement au niveau intergouvernemental. Réduire les gaz à effet de serre doit se faire dans tous les pays en même temps. Pour cela nous avons besoin d'une Europe plus forte à notre service.

Les élections européennes du dimanche 7 juin peuvent permettre d'avancer sur ces sujets par une Europe plus démocratique, plus efficace et plus transparente. Une Europe au service des citoyens. C'est le projet que défendent les candidats fédéralistes du Mouvement Démocrate.