05/12/2008

A41 Annecy-Genève : l'une des dernières autoroutes françaises

L'autoroute LIANE A41 entre Annecy et Genève sera inaugurée ce week-end. Elle va désengorger rapidement la route départementale et redonner un peu de qualité de vie à des milliers de personnes qui font le déplacement quotidien et à ceux qui vivent sur le passage de la route départemental. Les uns et les autres étaient au bord de l'asphyxie.

Pour autant cette autoroute n'est qu'une solution temporaire. En rapprochant Annecy et Genève elle entrainera un développement des besoins en transports. Dans quelques années, nous serons à nouveau face au même problème d'asphyxie. La protection de l'environnement, de notre qualité de vie nous interdira alors de construire de nouvelles autoroutes. La France a pris l'engagement de ne plus construire de nouvelles autoroutes lors du Grenelle de l'environnement.

Par ailleurs, le canton de Genève n'est pas équipé pour accueillir un tel flux. Bardonnex sera un premier goulet d'étranglement et il y en aura d'autres.

Nous n'avons donc que quelques années pour construire un réseau de transports en commun qui réponde aux besoins de transport des habitants. Un réseau de transport par lignes régulières qui se mesure par une utilisation intensive. Un réseau de transport qui soit rapide, accessible, peu cher et fiable. Nous avons dans ce domaine 30 ans à rattraper.

Loin de cet objectif, Jean Michel Thénard, Vice Président de la communauté de communes du Genevois en charge des transports s'apprète à proposer au Conseil Communautaire le vote d'un projet de taxi public dont le coût est similaire aux coûts de la ligne D pour 100 fois moins d'utilisateur. Voilà une dépense publique importante qui ne servira pas les besoins primordiaux des habitants pour des lignes de transports en commun.

11/06/2008

Combien coûte l'insuffisance des transport en commun dans le Genevois ?

Parce que notre région est au bord de la paralysie et de l'asphyxie, nous devons investir massivement dans les transports en commun. Des élus locaux réticents qui n'ont pas encore compris les enjeux pour notre avenir, objectent parfois que les transports en commun coûtent cher. Ils ont raison. Le coût pour la collectivité est important.

Mais nous devons aussi prendre en compte le coût de l'absence de transport.

Le coût économique et humain de ces millions d'heures perdues chaque jour par les habitants. Le coût environnemental de la dégradation de notre qualité de vie. Quel est le coût énergétique de tous ces transports individuels ? Quel est le coût de l'imprévisibilité du temps de trajet : combien de train ou de rendez vous manqués ? Les 30 ans de retard accumulés dans le développement des transports en commun en Haute Savoie ont un coût phénoménal. Il est temps de réduire ce coût là.

La qualité de vie dans notre région est un riche joyau dont nous avons hérité. Cette qualité de vie se dégrade depuis plusieurs années faute d'une politique ambitieuse dans les transports en commun. Il est temps de réparer les dégats réalisés et de proposer une offre de transports en commun pertinente, accessible et efficace.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix

06/06/2008

Des solutions de garde pour les enfants à Saint Julien

Les parents de jeunes enfants sont dans des situations desespérées pour faire garder leur enfant. Tout particulièrement ceux dont les parents n'habitent pas la région. Jusqu'à présent les élus se sont peu préoccupés de ce problème pour plusieurs raisons :

en raison de leur âge ils ne cotoient plus le problème au quotidien et ne se rendent pas compte de la gravité de la situation,
la plupart des élus municipaux et communautaires ont leur famille sur place - pour eux ce problème n'en est pas un,
les délégués communautaires sont en très grande proportion des hommes qui dans le passé ont trop souvent répondu aux élues qui travaillaient sur le sujet que les femmes doivent "choisir entre travailler et faire des enfants"... (sic).
Il y a des raisons législatives et réglementaires à la crise. Les normes de construction des crèches, d'encadrement des enfants et de formation des assistantes maternelles ont permis de protéger les enfants... mais à des coûts prohibitifs pour les communes. A force de vouloir protéger les enfants on a empêché la réalisation de suffisament de crèches. On en a sans doute trop fait. On en n'exige pas tant des parents qui n'ont aucun dipôme à passer avant de faire des enfants, qui n'ont pas de limite sur le nombre d'enfants qu'ils peuvent élever et qui peuvent construire leur logement comme ils l'entendent indépendamment des normes établies pour les crèches. Pourquoi ne pas laisser cette même liberté aux parents lorsqu'ils confient leur enfant à une assistante maternelle ?

Il y a une solution qui permet d'eviter ces dérives réglementaires et qui peut être une solution de court terme pour les parents du canton de Saint Julien : la garde partagée. Deux ou trois couples de parents se réunissent et cherchent ensemble une personne qui a les compétences pour garder leurs enfants. A charge pour les parents de vérifier les compétences humaines de la personne. La garde se fait dans le domicile de l'un ou l'autre des parents. Tout devient privé et les réglements ne s'appliquent plus. A charge pour les parents d'évaluer la personne. A charge pour eux de veiller à ce que l'appartement soit sécurisé. On évite ainsi les problèmes liés à l'encadrement, aux normes de construction ou aux diplômes. Les parents retrouve ainsi leur liberté et leur responsabilité de choix. Si nous avions été élu nous aurions pu aider à la mise en relation des jeunes parents entre eux, et avec les gardes maternelles.

De nombreuses personnes dans le canton ont les qualifications requises pour garder des enfants.. mais pas les diplômes nécessaires. A charge pour les parents de trouver d'autres parents dans un cas similaire.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix

04/06/2008

Poursuivre l'effort de logements sociaux à Saint Julien

Lors du dernier Conseil Municipal nous avons approuvé une délibération qui permet la réalisation de 16 logements sociaux dans le programme dit "les Contemporaines" près du centre de tri de la Poste.

Ce programme de logements sociaux est un bon programme. C'est un programme mixte privé et social comme le souhaite une majorité des habitants (cf résultats de notre grande enquête auprès des habitants). Il y aura 16 logements sociaux et 64 logements privés. Voilà qui tranche avec les quartiers sociaux des années 70 et qui favorisera une meilleure mixité sociale.

Notre commune a grandement besoin de logements sociaux. De nombreux salariés aux revenus français et fonctionnaires n'ont plus les moyens de vivre dans notre commune. Leur pouvoir d'achat est trop pénalisé par les prix de l'immobilier. Les entreprises et les administrations sont pénalisées dans leurs activités par le faible pouvoir d'achat de leurs collaborateurs qui partent vivre ailleurs. Pour favoriser leur pouvoir d'achat et pour favoriser le développement économique et administratif de la commune nous devons améliorer la situation du logement entre autre par des logements sociaux.

Ce programme est le bienvenu car il comble partiellement un grand retard. Seulement 18 logements sociaux auront été réalisés dans la commune en 2006, 2007 et 2008. Un chiffre trop faible par rapport au nombre de logements construits. Presque tous les logements sociaux réalisés sous le précédent mandat ont été initiés par la municipalité Joubert.

Le Maire, membre du Parti Socialiste, s'est défendu en expliquant que la loi rend très difficile la construction de logements sociaux. Et que ceux-ci coûtent cher. Ce sont des arguments qu'on entend habituellement dans la bouche du Maire de Neuilly et qui lui vaut les foudre des militants socialistes dans le jeu de rôle traditionnel droite-gauche de la vie politique française.

Les objections du Maire sont justes... mais n'ont empêché aucun de ses prédécesseurs depuis Jean Pissard de réaliser des logements sociaux. Le développement des actions culturelles lui aussi a été difficile et coûteux... mais avec un peu de volonté politique la municipalité y est arrivé. Elle n'a pas fait preuve d'autant de volonté politique sur la question des logements sociaux.

La municipalité pourra compter sur notre soutien pour ses projets de logements sociaux... et sur notre vigilance si elle se montrait aussi laxiste que lors du précédent mandat.

 

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix

09/02/2008

Retrouvez nous sur le blog de campagne

Pendant la campagne des municipales et jusqu'au 16 mars, vous pouvez nous retrouver sur le blog de campagne :

 

www.portevoix.fr

 

Antoine Vielliard

 

29/01/2008

Dominique Gueguen pour Mieux Vivre à Saint Julien

Retrouvez chaque jour sur ce blog la présentation individuelle d'un membre de l'équipe de Mieux Vivre à Saint Julien.

443fb06cc9309f1936aae26f36da1c7e.jpgBonjour, je m’appelle Dominique-Marie GUEGUEN, et j’ai 53 ans .

Mon métier : Pharmacienne Mes principaux centres d’intérêt sont la lecture, le cinéma, l’art, les arts décoratifs. J’aime les animaux, la nature …. Et les enfants, bien que n’en n’ayant pas !

J’essaie de mener mon existence en suivant ces valeurs : Responsabilité, Probité, Solidarité et Spiritualité. Je suis arrivée à Saint Julien il y a 3 ans pour le travail, et j’y reste parce que j’aime toutes les commodités qu’offre cette ville, et que je m’y projette dans l’avenir. Je connais aussi le côté négatif : les loyers, le coût de la vie, la difficulté pour travailler des cinquantenaires.

Je désire participer à faire « avancer » les choses au sein du conseil municipal, dans l’équipe d’Antoine Vielliard, parce qu’il a sû regrouper des personnes intéressantes de tous horizons, et animées d’idées innovantes pour le bien vivre à Saint Julien. Mes sujets de prédilection sont le développement économique et la création d’emploi dans des secteurs nouveaux comme les services à la personne. Un point important est d’aider le développement des entreprises locales en leur permettant de loger leurs employés plus facilement .

Faites la connaissance demain de Sophie Charpié.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2008/01/28...

Eddy Carl pour Mieux Vivre à Saint Julien

774124fdb51f080f2a90348fde86baef.jpg

Retrouvez chaque jour la présentation d'un membre de l'équipe Mieux Vivre à Saint Julien.

Né à Grandfontaine, DOUBS en 1950. Je suis arrivé en 1953 en Haute Savoie. J’ai commencé en 1968 ma carrière à La Poste de ST JULIEN. Le métier de facteur est riche de contacts humains divers et il permet aussi de bien connaître le territoire de la commune.

Depuis plusieurs années, je suis investi dans une association à caractère social et administrateur au C.C.A.S. (Centre Communal d'Action Sociale). Dans cette pratique, je constate que les moyens financiers correspondent en partie seulement aux attentes des plus défavorisés, un accompagnement chaleureux est nécessaire pour rétablir le réseau relationnel. Le bénévolat est une école de la vie.

Conseiller Municipal 1997- 2001. Membe du Conseil d'administration de l'Hôpital de Saint Julien comme représentant des usagers. L’hôpital de Saint Julien représente pour notre ville un atout, il est nécessaire de préserver son avenir, de veiller au bien être de ses usagers et à la qualité des soins. Ses moyens humains et techniques permettent un accueil de qualité.

J’ai choisi de m’investir avec Antoine Vielliard. La liste Mieux Vivre à Saint Julien offre un réel changement tant en terme d’équipe que dans le projet de vie élaboré par les groupes de travail. La liste est composée, en partie, de personnes ayant des sensibilités politiques diverses (MODEM, UMP, PRC, divers gauche, indépendants ou autres) l’intérêt local est la seule priorité des colistiers.

Notre liste Mieux Vivre à Saint Julien est porteuse d’un projet de cœur de ville, il est temps que nos efforts portent sur l’animation au lieu de vivre le déclin du commerce de proximité. Notre choix à tous est un bulletin responsable le 9 Mars.

J’ai pour intérêt les travaux utiles à l’embellissement de notre ville, par contre le faire, défaire et refaire des aménagements (rond point, élargissement d’une voie) a un coût et le contribuable ne doit pas supporter des choix précipités. Je suis sensible à un choix pour le développement durable, la préservation de notre environnement et la sécurité. Ce qui me tient à cœur, aussi, ce sont les relations avec le personnel municipal.

Demain faites la connaissance de Dominique Gueguen.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2008/01/27...

28/01/2008

Lydie Lemerle - Mieux Vivre à Saint Julien

Retrouvez chaque jour la présentation de l'un des candidats de Mieux Vivre à Saint Julien.

"cc2a7a645d65cbd6f4c0054fd319ace7.jpgJe suis née il y a 36 ans en Région Parisienne, établie à Saint Julien en Genevois depuis 4 ans où j’exerce des fonctions administratives à l'hôpital de Saint Julien en Genevois. J’ai deux enfants de 6 et 11 ans. Depuis 3 ans je participe à la vie scolaire de Saint Julien par mon adhésion à une association de parents d’élèves.

Aujourd’hui, je souhaite m’investir d’avantage dans la vie de la petite enfance et scolaire afin de mieux répondre aux besoins des familles – développer : une meilleure information, des modes de garde adaptés aux besoins (crèches, garderies, centre aéré….), les activités extrascolaires en partenariat avec les associations, les relations entre nos enfants et nos aînés – un projet de vie qui permettra à nos enfants de vivre et de grandir pleinement dans un cadre de vie que nous offre la Hte–Savoie, plus particulièrement SAINT-JULIEN-EN-GENEVOIS.

Ce qui me tient à cœur pour l’avenir de St Julien, sa particularité et sa richesse d’être une ville à la fois rurale et citadine. Il est nécessaire de préserver cette chance et de maintenir cet équilibre en limitant un urbanisme intensif, répondre aux besoins des citoyens, faire en sorte que les habitants vivent au cœur de leur ville, St Julien en Genevois."

Demain faites la connaissance d'Eddy Carl.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2008/01/26...

25/01/2008

Mieux Vivre à Saint Julien en Genevois

Vous trouverez ci-dessous une lettre que nous adressons aux Saint Juliennois. Elle précise comment nous proposons aux habitants d'améliorer la qualité de vie à Saint Julien en Genevois. Elle présente également une partie de l'équipe que nous formons. Dans les prochains jours, je publierai une présentation individuelle de chacun des candidats de la liste.

 

 Cliquez sur le lien ci dessous (pdf) :

http://antoinevielliard.hautetfort.com/media/01/02/c7fa17...

 

 

 

a5f7ac6250b38fcc1cc3a06b2dd4d05b.jpg

 Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2008/01/23...

12/12/2007

Pour un Conseil Municipal représentatif à Saint Julien

 Notre pays crève de l’absence de représentativité de ses institutions politiques. Des pans entiers de notre société sont exclus des institutions. Cela mine la justesse des décisions prises autant que la crédibilité des institutions.

Comment prendre en compte les problèmes de chacun lorsque l’Assemblée nationale ou les Conseil Municipaux sont composés essentiellement de Baby Boomers le plus souvent hommes et blancs par ailleurs ? Quelle est la légitimité des décisions politiques lorsque le point de vue des uns ou des autres n’a pas pu être exprimé avant la prise de décision ? On vivra longtemps les conséquences dramatiques des déficits budgétaires votés depuis 30 ans par des papy boomers à leur propre profit au détriment des nouvelles générations. A Saint Julien, l’absence de politique en faveur de la petite enfance s’explique notamment par le fait que peu de Conseillers Municipaux actuels sont concernés par cette question qui touche pourtant de nombreux Saint Juliennois.

La liste Saint Julien Avenir est en cours de constitution. Parmi les personnes qui participent au travail des commissions, 22 m’ont confirmé leur accord pour être candidat aux élections municipales des 9 et 16 mars. La liste sera annoncée comme prévue en janvier. Mais il est déjà temps de vérifier sa représentativité à mi parcours.

En terme d’âge, la liste s’avère beaucoup plus représentative de la population de la commune que le Conseil Municipal actuel. Nous devons faire un effort pour impliquer plus de retraités qui pourront nous apporter leur sagesse et leurs conseils. L’équipe est pour l’instant un peu surreprésentée en personnes nées dans les années 70.

 

Né dans les années

Habitants de la commune

Conseil municipal actuel

Liste Saint Julien Avenir

Depuis 1990

25%

0%

0%

80

12%

0%

14%

70

16%

0%

41%

60

14%

17%

23%

50

13%

41%

18%

40

10%

24%

5%

Avant 1940

10%

17%

0%

 

En terme de quartiers là encore nous couvrons de manière plus juste les différents quartiers de Saint Julien que l’équipe actuelle. En revanche nous devons être plus représentatifs en ayant dans nos rangs des habitants des hameaux de la commune.

 

Répartition par quartier/bureaux de vote

Electeurs de St Julien

Conseil municipal actuel

Liste Saint Julien Avenir

Hôtel de Ville

23%

10%

23%

Thairy

7%

17%

0%

Pré de la Fontaine

28%

28%

27%

François Buloz

18%

17%

18%

Puy St Martin

25%

28%

32%

 

En terme d’origines nous sommes aussi représentatifs que l’équipe actuelle.

 

Nés à Saint Julien

Electeurs de St Julien

Conseil municipal actuel

Liste Saint Julien Avenir

A St Julien

19%

21%

23%

En Haute Savoie

32%

31%

36%

A l’étranger

17%

24%

14%

 

D'un point de vue politique je ne sais pas si cette équipe est représentative. Je n'ai pas demandé pour qui les uns ou les autres ont voté aux présidentielles. Les élections présidentielles sont passées, ce débat là est clos. Il s'agit maintenant de bâtir un avenir pour notre ville. Je sais simplement que parmi les seulement 4 autres personnes sur 22 qui adhèrent à un parti politique seulement deux adhèrent au même que moi. Tous sont d'accords pour mettre en oeuvre ensemble les idées sur lesquelles nous travaillons pour notre ville.

En revanche à ce jour 17 hommes ont donné leur accord mais seulement 5 femmes. Pourtant les femmes étaient plus nombreuses à venir aux réunions thématiques organisées en 2006. Les femmes sont aussi nombreuses à s’engager dans les associations. Mais beaucoup renoncent à prendre un engagement public et de long terme. Beaucoup hésitent à faire les choix personnels nécessaires pour se rendre disponible pour un engagement public. Attaché au principe de parité prévu par la loi, je m’efforce de les convaincre.

En premier lieu, il est souvent plus efficace d’un point de vue temps de participer a la prise de décision en faisant partie du Conseil Municipal plutôt que de l’influencer après coup comme le font beaucoup d’association. Ensuite, au delà des contraintes de temps, l’engagement municipal au service des autres est une source de développement personnel et intellectuel. Cela permet de mieux connaître sa ville et ses habitants.

 Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2007/12/11...