16/03/2018

Questions pour le prochain Président du Grand Genève

70B206D1-6E6E-4183-BC93-08BB0117621C.jpegCher Pierre, Cher Antonio,

Selon la majorité que se choisiront les Genevois dans quelques semaines, et sans en préjuger aucunement, vous serez probablement soit l'un soit l'autre, Président du Conseil d'Etat du canton de Genève. La constitution genevoise prévoit que vous aurez automatiquement la responsabilité des affaires régionales. Les statuts du GLCT du Grand Genève prévoient que vous serez alors automatiquement Président du Grand Genève.

La quasi totalité des défis qui se posent à Genève ont une composante transfrontalière : que ce soit la sécurité, la santé, l'éducation ou encore l'emploi. Mais tout particulièrement les questions de mobilité et d'aménagement qui sont au cœur des préoccupations des Genevois. Il est donc légitime que les Genevois sachent plus précisément quelle est votre vision de l'avenir de notre agglomération. Accessoirement, beaucoup d'habitants du Genevois français, de toutes nationalités, sont aussi particulièrement intéressés à connaître votre vision de ces enjeux.

L'expérience nous a montré que les engagements de campagne sont des fondations plus solides pour construire l'avenir que les discours grandiloquents mais sans lendemains prononcés à la cathédrale St Pierre. L'expérience nous a également montré que lorsqu'on ne parle pas des enjeux du Grand Genève aux Genevois au moment des élections, on laisse le champ libre aux populistes et aux xénophobes pour fixer les priorités politiques genevoises.

Qu'on le veuille ou non, le Grand Genève se construit chaque jour. Tant que Genève produira 5 fois plus de bureaux que de logements, tant que la ZIPLO se construira 5 fois plus vite que les Cherpines, on comptera 15 pendulaires supplémentaires chaque jour sur les routes de notre agglomération. A ce jour, cette agglomération se construit sans le canton de Genève faute de vision et de courage politique. Elle se construit mal. Voilà quelques unes des questions que peuvent se poser tous ceux qui estiment que Genève doit assumer ses responsabilités de capitale métropolitaine :

Quelle est votre vision de l'avenir de notre agglomération ? Comment pensez-vous améliorer la gouvernance de notre agglomération ? S'agissant de la transparence de ses décisions, souhaitez-vous qu'à l'avenir les assemblées plénières du GLCT du Grand Genève soit publiques comme le sont tous les conseils municipaux et toutes les instances délibératives démocratiques tant en France qu'en Suisse ?

Souhaitez-vous que les moyens financiers mis à disposition du Grand Genève s'accroissent conformément à la clef de répartition proportionnelle, afin qu'ils commencent à financer la mise en œuvre des solutions à nos problèmes communs ? Souhaitez-vous poursuivre ou mettre un terme aux politiques actives de discriminations à l'encontre des habitants du Grand Genève dans leur accès à l'emploi ou aux soins ? Souhaitez-vous continuer à contraindre les régies publiques à publier des rapports de recrutement de frontaliers ? Souhaitez-vous continuer à utiliser toute sorte de moyens de pression à l’encontre des régies publiques, des associations subventionnées, des entreprises qui ont des marchés publics ou des interactions avec le canton pour les contraindre à faire de la nationalité et du lieu d’habit des critères de recrutement plus important que l’expérience et les compétences ? Souhaitez-vous continuer à ne pas former assez d’infirmières et de chauffeur de bus, de compter sur la France pour financer leur formation et de vous plaindre du nombre de frontaliers ?

Que souhaitez vous faire pour renforcer la transparence dans l'utilisation par les autorités suisses et françaises de la répartition et de l'utilisation de l'impôts à la source des frontaliers ? Souhaitez-vous revenir sur le refus par Genève de scolariser les enfants des 10% des Genevois installés en France ? Souhaitez-vous continuer à utiliser le Genevois français comme variable d'ajustement des problèmes d'urbanisme, d'aménagement et de financement des services publics du canton de Genève ?

Comment pensez-vous mettre en cohérence le développement économique et le développement urbain du Grand Genève : souhaitez-vous maitriser la croissance économique et démographique ou souhaitez-vous au contraire accélérer la croissance urbaine ? Ou pensez-vous que les incohérences actuelles peuvent se poursuivre au détriment du Genevois français, de la mobilité des Genevois et de la capacité des Genevois à se loger dans leur propre canton ?

Comment comptez-vous combattre les surenchères xénophobes des partis populistes ? Continuerez-vous de laisser les représentants du MCG dicter l’agenda politique du canton dans ses affaires régionales ? Ou, ce qui revient au même, continuerez-vous très hypocritement de prétendre que vous n’êtes pas responsable de ces politiques qu’elle vous sont imposées par un parti pourtant ultra-minoritaire à Genève ?

Comment comptez vous mettre en œuvre l'engagement du Conseil d'Etat pris à Nantua en juin 2012 de contribuer aux coûts publics générés en France par l'exode de plusieurs milliers de Genevois par an depuis 20 ans ? Souhaitez-vous proposer aux Genevois une nouvelle votation sur le financement des P+R en France ? Ou souhaitez-vous, vous aussi, vous cacher derrière la souveraineté populaire pour renoncer à trouver des solutions de financement des services publics pour les Genevois installés en France ?

Le Grand Genève a besoin de leaders. Souhaitez-vous être l'un des leaders du Grand Genève puisque l'un ou l'autre d'entre vous en deviendra son prochain président ? Ou souhaitez-vous, vous aussi, parler le moins possible du Grand Genève dans le débat public de peur de n'être pas compris par les Genevois, et laisser ainsi les populistes et les xénophobes décider pour le canton ?

Vos réponses publiques avant les élections cantonales seront la base d'un contrat démocratique avec les Genevois. L'ensemble des partenaires du projet d'agglomération sera particulièrement attentif au contrat populaire qui sera passé sur le Grand Genève.

Bonne campagne à vous,

 

17:15 | Lien permanent |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.