25/08/2014

Ebola : comme un seau d'eau glacé sur la tête du monde

On a rarement l'occasion d'observer un phénomène exponentiel... et heureusement parce que par nature, ils sont difficilement contrôlables ! Dans la "nature", il y a les avalanches et les explosions nucléaires qui sont des phénomènes exponentiels. Il y a aussi les épidémies. La grippe par exemple, comme la grippe espagnole qui en quelques mois en 1918, a fait entre 30 et 100 millions de morts (contre "seulement" 19 millions en quatre an pour la première guerre mondiale).

Il y a en ce moment, deux phénomènes exponentiels dans le monde. Un que l'on observe facilement de Suisse ou de France : le défi du seau d'eau glacé sur la tête. Un défi de se mettre un seau d'eau glacé sur la tête et/ou de faire un don à une association contre la maladie de Charcot. En quelques semaines, ce défi s'est propagé à une vitesse fulgurante incitant des millions de personnes à faire un don à cette association. On a appelle cela un phénomène viral, car précisément c'est la vitesse à laquelle se propagent les épidémies, comme Ebola par exemple.

Ebola, fait pour l'instant moins de bruit. Pourtant entre mardi et mercredi dernier, il y a eu +10% de personnes contaminées en plus. A ce rythme, Ebola est encore plus contagieux que le défi du seau d'eau glacé. Ebola est mortel.

Pour l'instant, collectivement, l'humanité ne maitrise pas cette flambée épidémique. Il faudra une mobilisation de moyens humains et financiers colossale pour éviter que cette épidémie là ne se propage. Chaque jour qui passe et tant que l'épidémie progresse, il y a 10% de personnes contaminées supplémentaires et il faut donc 10% de moyens supplémentaires pour la maitriser. 10 euros ou 10 francs consacrés à la lutte contre Ebola aujourd'hui sont donc aussi efficaces que 1 euro ou 1 franc il y a 10 jours... et que 1000 euros ou 1000 francs dans 3 mois. Pour maitriser une épidémie, ce qui compte ce n'est pas seulement l'ampleur des moyens consacrés mais aussi la rapidité de la mobilisation de ces moyens.

Tout cela me donne envie de vous défier de contribuer à la lutte de MSF contre Ebola :

en France : https://soutenir.msf.fr/b/mon-don

ou en Suisse : https://www.msf.ch/nous-soutenir/faire-un-don/

 

Les commentaires sont fermés.