08/08/2014

Le coeur de ville de Saint Julien pour ses habitants et ses usagers

Notre projet pour Saint-Julien consiste à rendre notre commune plus conviviale. Saint-Julien doit devenir plus agréable à vivre. Cela suppose des espaces publics plus accueillants et de "reconquérir" le cœur de ville pour les habitants et les usagers de la ville.

Pour cela, nous introduirons au cours du mandat toute une série de mesures et d'aménagements destinés à réduire le trafic de transit (covoiturage et transports en commun) et à le reporter vers l'extérieur du centre ville (gare et autouroute).

Cela commence dès le mardi 19 août prochain avec le changement de sens de circulation dans le bas de la Grand'rue. Concrètement, la Grand'rue de Saint-Julien restera descendante entre la poste et l'avenue de Ternier mais sera montante entre l'Arande et l'avenue de Ternier.

Ainsi, Saint-Julien sera plus accessible pour les usagers de la ville qui viennent de tout le canton et qui bénéficierons ainsi d'un accès supplémentaire à la ville ou pour les habitants qui reviennent en provenance du sud. En revanche, avec un détour et deux stops sur l'avenue de Ternier, les automobilistes qui ne font que traverser Saint-Julien n'auront plus intérêt à passer par la Grand'Rue et le cœur de ville.

Cela permettra de réduire le trafic de transit dans la Grand'rue et de rendre plus agréable le cœur de ville pour les habitants et les usagers.

Nouveau plan de circulation dans la Grand'rue à partir du 19 août :
http://minilien.fr/a0ohyh

Commentaires

Le problème c'est l'entrée en Ville, le rond-point de la boulangerie est une piste pour auto-tamponneuses. J'y ai vu un type faire marche arrière dimanche tant il était chaotique. Sans compter qu'en face, il y a la Préfecture. Pourquoi ne pas interdire le parking devant ?

Écrit par : leblanc | 19/08/2014

Bonjour,

Interdire le stationnement devant une boulangerie revient à priver les habitants d'un boulanger. Ce ne serait pas raisonnable. Des aménagements ont été réalisés et renforcés encore dernièrement avec une bande en dur le long de la chaussée.

On peut interdire des actes, mais on n'interdira jamais la bêtise. Si quelqu'un recul dans un rond point il prend un risque important de créer des dégâts matériels et d'en assumer les responsabilités financières et juridiques.

Sur le domaine public et partout ailleurs, nous sommes tous des citoyens libre ET responsables de nos actes.

Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 26/08/2014

Les commentaires sont fermés.