27/01/2014

Les 3 initiatives Damoclès sur la prospérité du Grand Genève

Le 9 février prochain aura lieu la première des 3 initiatives qui font peser une épée de Damoclès sur la prospérité de notre région. Il s'agira de l'initiative contre "l'immigration massive" de l'UDC. Les deux autres auront lieu ultérieurement et porteront sur la limitation de la population en Suisse et sur l'extension à la Croatie des accords bilatéraux entre la Suisse et l'Union Européenne.

On peut parler de 3 initiatives "Damoclès" ou à vrai dire en l'occurrence de 3 initiatives "guillotines"... puisque ces 3 initiatives proposent de contrevenir aux accords bilatéraux entre la Suisse et l'Union Européenne. Leur adoption entrainerait le rejet des accords de libre circulation et dans la foulée l'annulation de tous les autres accords.

Dans le Genevois français, peu de gens en parlent. Ces initiatives ont des conséquences tellement absurdes qu'on a du mal à imaginer que le peuple suisse dans sa grande sagesse puisse les adopter. On dit parfois que les peuples ont toujours raison puisque de toute façon au final, ce sont toujours à eux d'assumer les conséquences de leurs décisions. Mais il peut leur arriver de regretter les décisions qu'ils prennent ou de changer d'avis.

Pour notre région, le rejet de cette initiative est la seule manière de garantir le maintien de l'ensemble des accords bilatéraux. Ce sont ces accords qui donnent à notre région son attractivité et donc sa prospérité. Renoncer aux accords bilatéraux conduirait à inciter les entreprises à quitter notre agglomération. Cela aurait des conséquences économiques désastreuses qui conduirait à des conséquences sociales et urbaines désastreuses.

Sur le fond, on peut toutefois avoir un peu de sympathie avec l'idée selon laquelle la croissance démographique est excessive dans notre agglomération. Plutôt que de rejeter les accords bilatéraux et notre prospérité avec l'eau du bain, il serait plus raisonnable de réfléchir au maintien de dispositifs fiscaux qui accordent des conditions préférentielles aux entreprises et contribuables étrangers comparées aux conditions dont bénéficient les entreprises et contribuables locaux.

Les commentaires sont fermés.