24/10/2013

Transports interurbains départementaux : un retard à rattraper dans le Genevois !

Le Conseil Général est en plein travail sur le Schéma Départemental des Transports 2014-2020. Nous sommes nombreux au Conseil Général à avoir poussé pour un engagement bien plus important du département sur la mobilité interurbaine. Habiller les cars scolaires aux couleurs du département est sans doute une belle initiative qui rend l'engagement du département plus visible. Mais l'engagement reste faible. Le montant consacré au transport interurbain se limite à seulement un dixième des dépenses sur le transport scolaire.

Pourtant le développement du transport interurbain est décisif pour que chacun puisse circuler à nouveau sur les routes du département.

Nous avons obtenu gain de cause au sein de l'assemblée départementale : le Conseil Général va pratiquement doubler son engagement financier sur le transport interurbain. Nous allons passer de 268 trajets par jour à 450. Cette mobilité retrouvée se traduira par des économies en terme de temps pour les habitants, d'investissement de voirie ou encore de dépenses sociales (l'absence de mobilité est un facteur d'exclusion économique et sociale).

Pourtant l'engagement du Conseil Général dans le Genevois n'est pas à la mesure de ce qui se fait dans le reste du département ! Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif du nombre de lignes par arrondissement :

  Aller retour
Arrondisst Aujourd'hui après 2014
Annecy 89 169
Thonon 84 144
Bonneville 74 103
St Julien 21 34

Certes une nouvelle ligne sera créée entre Frangy et St Julien, mais avec seulement 5 aller-retour par jour. La ligne entre Annemasse et St Julien n'aura que 9 aller-retour par jour. Faverges sera au contraire desservie très correctement avec 17 aller-retour par jour ! Il y a moins de dessertes entre Annemasse et St Julien qu'entre Annecy et Duingt !

Et encore la majorité des trajets attribués à l'arrondissement de St Julien ne s'arrêtera pas dans le Genevois puisqu'ils relient en version express Annecy à Genève par autoroute !

Il n'y aura que 7 lignes interurbaines à destination d'Annemasse... il y en a 20 à destination d'Annecy, 15 à destination de Thonon, 6 à destination de Cluses. Pourtant Annecy et Thonon ont des transports urbains comme l'agglomération d'Annemasse et la communauté de communes du Genevois.

Ce sous équipement du Genevois est absurde pour tout le département lorsqu'on sait que 20% des actifs du département traversent le Genevois tous les matins pour se rendre à leur travail à Genève ! Par effet domino, le sous développement de l'offre de transports interurbains dans le Genevois nuit à la mobilité de tout le département. Comment est-il possible que l'agglomération genevoise soit considérée comme la seconde agglomération de Rhône-Alpes devant Grenoble et St Etienne... mais soit moins desservie par la Haute-Savoie qu'Annecy et Thonon ?

En dessous de 10 aller-retour par jour, nous n'offrons pas aux habitants la garantie de pouvoir revenir à l'heure à laquelle ils ont besoin. Le développement du transport interurbain dans le département doit donc se faire par une intensification des fréquences.  Il faut impérativement augmenter les fréquences d'omnibus entre Annecy et Genève, augmenter les fréquences entre Annemasse et St Julien et entre Frangy et St Julien.

Par ailleurs, quelques soient les divergences partisanes entre les élus d'Annemasse et d'Annecy, le département doit assumer ses responsabilités en matière de transport interurbain vis-à-vis de la seconde agglomération du département comme il le fait avec les autres agglomérations du département. Les habitants du Genevois sont des Haut-Savoyards comme les autres !

 

Commentaires

Merci pour vos préoccupations. Il est urgent de privilégier les transports publics. Le grand Genève notamment étouffe.
Le 22 février 2011 j' ai écrit une lettre à la Communauté des communes pour lui demander d'étudier la possibilité d'avoir des arrêts facultatifs sur le trajet du bus D entre Saint-Julien-en-Genevois et Valleiry. En effet je me rend souvent entre Saint-Julien et la Côte et le bus ne s'arrête pas entre ces deux localités. Il y a pourtant des arrêts de bus scolaires avec panneaux indicateur et marquage au sol. Il suffirait de de rajouter "bus D arrêt facultatif". Je suis certaine que celà rendrait service aux promeneurs et autres randonneurs.
A ce jour je n'ai pas eu de réponse de la part de la Communauté des communes. J'ai dû m'acheter une voiture! A plus de 70 ans je m'en serais bien passé.
Marie Dumont

Écrit par : MGD | 24/10/2013

et que penses tu de la note d'éric bertinat sur son blog? c'est également une voie de réflexion non ?

Écrit par : Lionel Bally | 24/10/2013

Les commentaires sont fermés.