16/01/2013

Vignette à 100 CHF : 1 million de voitures en plus pour aller à l'aéroport de Genève ?

Petit à petit les instances fédérales s'acheminent vers une vignette à 100CHF. Cela prendra peut être quelques années mais la direction est donnée. A titre personnel, il me semble que cette décision à du sens. Mais elle pourrait avoir une conséquence dramatique pour l'agglomération genevoise en reportant une partie importante du traffic occasionnel vers l'aéroport sur les réseaux secondaires.

Parmi les 14 millions de voyageurs de l'aéroport de Genève il y en a sans doute plus d'un million qui ne résident pas dans le Grand Genève et ne viennent qu'une ou deux fois par an seulement pour se rendre à l'aéroport. Il y en a aussi qui résident dans le Grand Genève mais n'utilisent pas les autoroutes Suisses. Déjà aujourd'hui avec une vignette auto à 40CHF il n'est pas rare de rencontrer à St Julien en Genevois des automobilistes et des motards d'autres régions qui demandent quel chemin suivre pour se rendre à l'aéroport sans passer par l'autoroute. Leur nombre explosera si la vignette passe à 100CHF. Il faut bien avouer que payer 100CHF pour parcourir 5km à 80km/h ça n'en vaut pas la peine pour ceux qui ne font ce parcours qu'une ou deux fois par an.

Perly, Veyrier, Bardonnex, Lathoy, St Julien... mais aussi toute la campagne genevoise devrait alors assumer un traffic de report absurde de près d'un million de véhicules au cours de l'année.

Il y a une solution à ce problème. Elle consiste à considérer la section urbaine de l'autoroute non pas comme une autoroute mais comme un contournement urbain. Ce que c'est de toutes façons puisque aux heures de pointe on y roule à 50km/h. La vignette pourrait toujours être vendue à Bardonnex mais son utilisation ne serait pas obligatoire pour les déplacements qui se limiteraient à l'aéroport. Accessoirement cela permettrait un contrôle uniforme de l'utilisation de la vignette entre résidents et non résidents.

Cette solution a été mise en oeuvre côté français avec la gratuité de l'autoroute A40 entre St Julien en Genevois et Annemasse. Une gratuité payée très chère au concessionnaire par le Conseil Général de Haute-Savoie. Selon les informations que j'ai, il devait y avoir une contrepartie à cette gratuité sur la section jusqu'à l'aéroport. Il est souhaitable pour tous les habitants du Grand Genève que cette gratuité soit mise en oeuvre avant que l'augmentation du prix de la vignette ne rejette sur les voiries secondaires des millions d'automobilistes.

Commentaires

Je trouve dommage que l'on n'introduit pas une vignette évolutive : hebdomadaire, mensuelle et l'annuelle enfin.

Écrit par : Victor Winteregg | 16/01/2013

Mon bon Cousin,

La Confédération s'y est déjà refusé. Il s'agit d'une affaire intérieure suisse. C'est dire qu'elle ne vous concerne pas dès lors que vous êtes un politicien français. Vous n'êtes pas de nationalité Suisse ni même n'habitez ou travaillez en Suisse. Arrêtez donc de vous ingérez dans les affaires intérieures de pays tiers. Occupez vous plutôt de vos électeurs. Par exemple, demandez-vous comment les communes de France voisine vont faire lorqu'elle seront privées de plus de 200 millions par an.

Bien à vous.

Écrit par : CEDH | 16/01/2013

Je trouve que votre argumentation a du sens. Cependant, je souhaiterais vous dire les choses suivantes :
- Le Parlement (ou le gouvernement, je ne sais plus) a refusé toute gratuité "exceptionnelle" sur des tronçons d'autoroute, suite à une demande genevoise. Cela peut se comprendre facilement.
- Je ne pense pas qu'il y ait un million de véhicules potentiels de plus...Des connaissances d'Annecy (non inclu dans le Grand Genève) viennent effectivement prendre leur avion à Genève mais ils sont 4 dans leur voiture. Et beaucoup d'autres profiteront pour aller à l'aéroport en transports publics, c'est déjà le cas maintenant, je vois souvent des voyageurs avec des valises sur les lignes desservant l'aéroport. Ou alors, en taxi.
- Quant à la vignette, en effet son prix se dirige sur 100,- CHF mais cela doit être voté encore par les Chambres et le cas échéant...le peuple. Ce n'est pas dit que cela passe, même si 100,- par année représentent moins qu'un Genève-Perpignan aller-retour

Écrit par : JDJ | 16/01/2013

@CEDH :

Peut être ignorez vous que l'aéroport est sur sol Français ET sur sol Suisse. Peut être ignorez vous que les usagers de l'aéroport viennent des deux côtés de la frontière. Je crois surtout que vous vous évertuer à penser que les décisions prises par les uns ou les autres sont sans effet au delà des frontières. Une conception qui est peu compatible avec la neutralité.

En l'occurence le point de vue que je défends a des répercussions importantes en créant un traffic automobile inutile tant à St Julien qu'à Perly ou Veyrier. Libre à vous de vous désintéresser de ces conséquences là.

Pour ce qui est des 200 millions, je vous recommande de veiller à ce que le canton ne perde pas entre 300 et 600 millions de recettes en mettant en cause un système dont il est le premier bénéficiaire. Les 15% de citoyens genevois qui résident en France et paient leurs impôts à Genève sont chaque jour un peu plus nombreux à se demander ce qui est fait de leur impôt à leur service.

Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (St Julien en Genevois) | 16/01/2013

Bonjour JDJ,

A ma connaissance, dans la plupart des pays du monde dont les autoroutes sont payantes les tronçon d'autoroute situé en périphérie d'agglomération sont la plupart du temps gratuit. La réponse qui a pu être faite dans le passé était pertinente lorsque la vignette était à 40CHF, elle l'est beaucoup moins lorsque la vignette atteindra 100CHF.

Je suis d'accord avec vous sur le fait que la quasi totalité des usagers de l'aéroport ne changeront pas de parcours : dans le genevois français beaucoup d'habitant ont et continueront d'avoir une vignette, d'autres viendront suffisament souvent à l'aéroport pour justifier l'achat d'une vignette, d'autres utiliseront les transports en commun (quoi qu'il n'y ait pas d'offre attractive en provenance de France jusqu'à la mise en service du CEVA). C'est la raison pour laquelle j'estime à moins de 10% la proportion d'usagers qui pourraient changer d'itinéraire.. ce qui me conduit à estimer 1 million de passage sur les 14 millions d'usagers de l'aéroport.

Je ne conteste pas le montant d'une vignette à 100CHF qui me semble pertinent.. mais beaucoup moins pour ce million d'usager qui ne l'utiliseront que pour 8km. Ils se reporteront sur la voirie secondaire déjà saturée plutôt que de payer.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 16/01/2013

Mon bon cousin,

L'aéroport de Genève n'est pas construit en partie sur territoire français, mais uniquement sur territoire suisse. Cela suite à l'échange de territoire qui découle du traité conclu le 25 avril 1956 entre la Suisse et la France. Le territoire douanier actuel (route et une petite partie de l'aéroport) est quant à lui en Suisse. Mais peut-être voulez-vous dénoncer ce Traité -bien qu'il ne soit pas dénonçable au vu du droit international des traités- et envoyer les forces armées françaises sur le territoire que vous disputez à Genève ! Je commence à vous en croire capable.

Quant à votre menace elle ne n'effraie pas. Le Jura va, comme cela est son droit, provoquer la dénonciation du traité fiscal spécifique qui le concerne, et les frontaliers jurassiens seront imposés à la source en Suisse. D'autres (NE, VD, VS etc .. ) suivront. Quant à Genève, la Convention contre la double imposition s'y applique d'ores et déjà, les frontaliers y sont imposés. Quant à la convention de 1972, qui amène Genève à dépenser plus de 200 millions par années pour soutenir ceux qui l'agressent, elle sera dénoncée. Les communes française en pâtiront, les impôts communaux exploseront et les déficits aussi. La France aura alors le choix entre appliquer la convention, la violer ou la dénoncer.

Dans les deux derniers cas les frontaliers seront, du fait de la France, doublement imposés. Je vous en crois capable.

Écrit par : CEDH | 16/01/2013

Sur le fond vos propos sont justes, mais je pense que votre chiffre d'un million me semble fortement exagéré.

En effet, selon le rapport environnemental de l'Aéroport, seul 50% des usagers prennent la voiture ou le taxi. Donc il faut considérer le chiffre de 7 mio de passagers en voiture, puis dans une voiture, il y a souvent pour l'aéroport plusieurs passagers.
Prenons 2 en moyenne, cela ne fait plus que 3.5 mio de voitures.

Après, je ne connais pas les chiffres des passagers venant de France, mais certainement pas un millions de véhicules, d'autant qu'une grande partie d'entre eux sont des habitants du Genevois et qui donc rentabiliseront leur vignette sur toute une année.

De plus, sachant que les taxes de parking sont de 32.- par jour et sachant le prix des billets d'avion, qu'est-ce 100.- sur le prix global d'un voyage ?

Écrit par : Philippe Calame | 16/01/2013

"Ce que c'est de toutes façons puisque aux heures de pointe on y roule à 50km/h."

C'est une plaisanterie. Un lundi après-midi qui n'avait rien de spécial entre 14h00 et 15h00, il a fallu plus de 20 minutes pour parcourir 3 km parce que messieurs les douaniers suisses à la sortie de Suisse avaient réduit les deux files à une seule. Sans raison puisqu'il n'y avait aucun douanier dehors pour aucun contrôle.

Écrit par : Justin | 16/01/2013

@AV : "Ils se reporteront sur la voirie secondaire déjà saturée plutôt que de payer."

Les contrôles sont si peu nombreux que le risque sera couru.

Et maintenant si nous parlions du racket que constituent les péages sur les autoroutes en France? Non seulement les prix sont très élevés, mais ils augmentent pratiquement chaque année. Les taxes sur l'essence sont plus importantes qu'en Suisse et l'essence en France, c'est de la merde au point de vue de sa "qualité". Alors qui sont les voleurs? Commencez par régler les problèmes chez vous avant de venir faire la leçon à Genève ou à la Suisse.

Et pour aller à l'aéroport, il y a le train. Mais bien sûr le Français ne peut pas se passer de sa voiture. Vroum, vroum.

L'aéroport est international, certes, mais l'accès France ne se fait pas par l'autoroute, mais par Ferney. Un détour? C'est votre problème.

Et on rigolera bien lorsque le litre d'essence sera à 5 Euros.

Écrit par : Justin | 16/01/2013

@CEDH : je vous répondrai volontiers si vous étiez dans une démarche de dialogue plutôt que dans la répétition d'arguments auxquels il a déjà été répondus comme un moine récitant un mantra.

@Boris Calame : pas si sûr que ce soit si exagéré. Vu l'accessibilité en transport en commun pour les passagers en provenance de France et les tarifs de stationnement il est assez probable que les passagers en provenance de France soient sur représentés parmi ceux qui arrivent en voiture. 100CHF c'est peu comparé au coût du billet d'avion, mais beaucoup lorsque ca s'ajoute au billet d'avion, au coût du stationnement et au coût du séjour... beaucoup si cela peut être contourné par un accès par les axes secondaires. Mais quand bien même il ne s'agirait que de 500 000 véhicule. Cela représente un peu moins de 2000 véhicules par jour en moyenne.. qui misent bout à bout occuperaient 8km de voirie. Vu le traffic que subissent les communes de la campagne genevoise, je ne suis pas sûr qu'elles soient très enthousiastes à voir circuler même "seulement" 2000 véhicules par jour.
Amicalement,

@Justin : Vous avez du mal lire la note. Il n'y a pas de leçon. Aucune critique sur le prix de la vignette qui me semble justifié.. mais ces derniers temps effectivement, je constate que quelques lecteurs comme vous aimerait qu'il n'y ait aucun dialogue au delà de la frontière sur nos problèmes communs. Peu importe si cela vous agace que je vous parle de nos problèmes communs, le plus important n'est pas de vous agréer mais bien de les résoudre.
Pour ce qui est des contrôles, vous devez ignorer qu'ils sont systématiques à Bardonnex.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (St Julien en Genevois) | 16/01/2013

Mon bon cousin,

Je vous accorde que vous avez le droit de ne publier que le commentaires qui sont pour vous des critiques constructives et m'incline donc devant votre censure. Je me contenterais donc de rajouter vos considérations territoriales loufoques au bêtisier qui vous est consacré.

Je vous propose de mettre, à St-Julien, une indication "Aéroport de Genève (F)", qui indiquera la route de l'aéroport par Ferney-Voltaire.

En attendant, au vu de votre attitude, je vous laisse à votre basse besogne de politicien, non sans vous souhaiter une bonne année et un heureux mariage.

Écrit par : CEDH | 16/01/2013

@ Atoine Vielliard :

Péage sur l'autoroute de contournement :

" Il y a une solution à ce problème. Elle consiste à considérer la section urbaine de l'autoroute non pas comme une autoroute mais comme un contournement urbain. "

Cette question a déjà été abordée il y a plusieurs années. Elle découle des compétences de la Confédération, pas du canton de Genève !

Par ailleurs on ne voit pas pourquoi l'autoroute de contournement devrait être gratuite à Genève, alors qu'elle ne le serait pas à Lausanne, à Berne, Bâle, Zurich, Winterthour, Saint-Gall, Lugano, etc.?

S'agissant du prix actuel de la vignette autoroutière en Suisse, elle est actuellement très bon marché comparativement aux prix des péages en France.
En voici un exemple concret :
Viry => Val de Saône (Mâcon) (151 km) : 16.50 € pour un aller simple effectué le 23 septembre 2012 !

Autre exemple, voici les prix des vignettes autoroutières en Autriche pour 2013 :

Jahres-Vignette: € 80,60 (vignette annuelle)
2 Monats-Vignette: € 24,20 (vignette pour 2 mois)
10 Tages-Vignette: € 8,30 (vignette pour 10 jours)

Voir ici :
http://www.wien-konkret.at/verkehr/auto/autobahnen/vignette/

On peut ajouter que le transit par le tunnel de l'Arlberg n'est pas inclus dans le prix de la vignette. Ainsi il vous en coûtera € 8,50 de plus pour relier Innsbrück ou Salzbourg depuis Saint-Gall !

Cela dit, je sais qu'en Suisse la question de l'introduction d'une vignette à validité réduite (comme en Autriche), mensuelle, voire hebdomadaire, a été abordée lors du débat sur l'augmentation de cette redevance. Qu'en sera-t-il ?

Pour en revenir à notre problème régional, je peux parfaitement comprendre qu'on se refuse à payer CHF 100.- pour accéder une fois par an à l'aéroport depuis St-Julien, mais alors pourquoi ne pas mettre en place un itinéraire de délestage dès le péage de Viry, par Valleiry, le Pont-Carnot et le Pays de Gex ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 17/01/2013

Si ces français de St-Julien ne veulent pas payer la vignette suisse, rien ne les empêchent d'aller prendre l'avion à Lyon. ça ne leur coûtera que l'équivalent de la vignette suisse actuelle valable 14 mois pour un simple aller retour!
Rien n'empêche ces même personnes d'amortir leur vignette en allant visiter la Suisse, ça leur ferait le plus grand bien de voir comment fonctionne le pays voisin qui les dépassent sur bien des points. Cela évitera peut-être d'entendre trop souvant "ces consd'suisses" de la part de ces Français par trop nombrilistes et ignorant ce qui se passe à côté de chez eux.

Écrit par : Mescolles | 21/01/2013

Cher CEDH

J'aime vos avis de droits gratuits et vos propos lapidaires. Auriez vous embrassé la religion du prophète comme cet avocat qui a lui aussi changé de véhicule politique parce que le PDC ne reconnaissait pas suffisamment rapidement ses qualités de winner?

Écrit par : Ubi et Orbi | 22/01/2013

Les commentaires sont fermés.