17/10/2012

Circulation et vitesse à Lathoy... pas de réponses de la mairie de St Julien en Genevois

On observe chaque mois un peu plus de circulation dans la hameau de Lathoy. Une circulation qui s'aggravera tant que n'aura pas été réglée la question du débit à la douane de Bardonnex. Je reviendrai sur la solution en fin de note.

Les habitants ont transmis à la municipalité une pétition signée par une cinquantaine d'habitants. Il y a 10 jours un habitant excédé a adressé un message à la municipalité regrettant que rien n'ai été entrepris sur cette question malgré les promesses et les rendez vous.

Il termine par cette formule de politesse originale que de nombreux interlocuteurs de la commune de St Julien en Genevois, et en particulier les habitants de Cervonnex, pourraient utiliser depuis quelques années : "Dans l'attente, comme d'habitude, d'aucune réponse de votre part, veuillez recevoir mes plus sincères remerciements."

Les habitants ne demandent pas l'impossible. Simplement que des chicanes soient installées pour réguler la vitesse au coeur du hameau.

Ils pourraient surtout demander que le problème de fond soit traité : le débit à la douane de Bardonnex. Les douaniers exigent à juste titre que leur lieu de travail soit sécurisé. Les douaniers et les usagers doivent pouvoir traverser les voies en sécurité. La vitesse doit donc être limitée à 30km/h (ce qui explique le radar qui n'est pourtant qu'à 50km/h). Si la vitesse doit être réduite des deux tiers, il faut donc trois fois plus de voies pour assurer un débit similaire. C'est un exercice de mathématique d'école primaire. Il y a en général 2 voies utilisées en arrivée. Il en faut donc 6 sur 20m au niveau du contrôle douanier. Il y a la place de créer 6 voies : il faudra reprendre l'espace des guérites inutilisées et les limiter à des asiles piétons, élargir sur les espaces de stationnement qui peuvent être en amont ou en aval. La municipalité a essayé, il y a quelques années. Le résultat n'est pas là.

L'autre goulet d'engorgement c'est la voie qui arrive de la bretelle d'Annemasse et qui tourne vers Bardonnex. Il y a deux files de voitures en arrivée qui se concentrent sur une seule voie en virage. Cela provoque un embouteillage monstre sur autoroute devant Archamps le matin. Un embouteillage sur autoroute extrêmement dangereux. L'ATMB a prévu de faire des travaux pour créer une troisième voie à hauteur d'Archamps. C'est plus sécurisant, mais cela ne résoudra pas le problème. Il faudrait doubler la voie qui rejoint la bretelle en provenance d'Archamps qui arrive sur Bardonnex. Il y aura amplement la place de stocker les voitures en attente sur le viaduc plutôt que devant Archamps.

Enfin, le changement de tarif de la vignette autoroute va reporter sur les routes tout le trafic occasionnel des passagers de l'aéroport. Il avait été convenu avec les autorités suisses que la section entre Bardonnex et l'aéroport soit gratuite en contrepartie de la gratuité entre St Julien et Annemasse afin que l'autoroute puisse aussi servir réellement de voie de contournement. Il serait sage de revenir aux termes de cet accord pour éviter que le trafic à destination de l'aéroport ne soit reporté sur les routes des villages et des hameaux.

Nous interpellerons la municipalité sur ces questions lors du conseil municipal demain soir.

Commentaires

Bonsoir Antoine Vielliard,

" Il avait été convenu avec les autorités suisses que la section entre Bardonnex et l'aéroport soit gratuite en contrepartie de la gratuité entre St Julien et Annemasse afin que l'autoroute puisse aussi servir réellement de voie de contournement. "

Si je me souviens très bien de cette revendication française adressée à la Suisse à titre de réciprocité, je n'ai en revanche jamais entendu parler d'un quelconque consentement de la Suisse à ce sujet. D'où tenez-vous cette information ?

L'autoroute de contournement de Genève fait partie des routes nationales, dont le domaine de compétence appartient à la Confédération - l'OFROU (Office Fédéral des Routes) en l'occurrence. C'est donc de Berne, et non de Genève, qu'une hypothétique décision favorable pourrait intervenir.

Pour le reste je comprends parfaitement la lassitude éprouvée par les habitants de Lathoy, qui doit être à la hauteur de celle éprouvée par les habitants de Soral.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 18/10/2012

Les commentaires sont fermés.