30/05/2012

Proposition #13 : pour que l'Etat contribue à l'émergence de l'agglomération genevoise

21 propositions pour un député de terrain.jpgNous nous engageons pour que l'Etat contribue à l'émergence de l'agglomération genevoise et cesse d'y faire obstacle.

Depuis plus d'un an des discussions sont en cours entre les partenaires français et suisses pour trouver les moyens de cofinancer ensemble les infrastructures de transport dont les habitants ont besoin de part et d'autre de la frontière. Les discussions étaient bien avancées il y a un an avant que le Préfet de Région ne s'en préoccupe. Dans une redite exacte de ce qui s'était passé en 1973, l'Etat a fait trainer les discussions. L'intervention hors de propos de l'Etat a conduit à prendre un an de retard sur cette question essentielle du financement transfrontalier des infrastructures communes.

Nous avons besoin que l'Etat cesse de faire constamment obstacle à l'émergence d'une agglomération organisée qui puisse gérer ses défis comme le font toutes les agglomérations en Europe. Cela nécessitera l'engagement fort d'un parlementaire porteur des préoccupations des habitants.

Le 1er janvier prochain sera créée l'agglomération dite "Grand Genève" sous la forme d'un Groupement Local de Coopération Transfrontalière (GLCT). Une agglomération qui nécessitera un suivi régulier de la part des parlementaires pour que les lois et règlements prennent en compte la spécificité binationale de cette agglomération qui commence enfin à s'organiser. A terme, le GLCT sera transformé en Groupement Européen de Coopération Territoriale afin d'y associer l'Etat français et la Confédération Helvétique. Il faudra alors que l'Etat devienne un contributeur de la construction de l'agglo plutôt qu'un frein constant.

Retrouvez ici nos 31 propositions dans notre dépliant téléchargeable et partagez-le avec votre entourage.

PS : pour ceux que le sujet intéresse, vous pouvez relire l'histoire des accords de 1973 ici

Compensation_financière_relative_aux_frontaliers_travaill...

 

Les commentaires sont fermés.