26/04/2012

Anne-Emery Torracinta et la gestion de la pénurie de logements à Genève !

Anne-Emery Torracinta est candidate PS pour l'élection partielle au Conseil d'Etat. Elle a résolument fait de la question du logement un axe majeur de sa campagne électorale. ENFIN un élu Genevois qui commence à sortir de la place du Molard et à comprendre les préoccupations des Genevois. Il semble que nous autres élus français comprenons mieux les préoccupations des Genevois puisqu'ils habitent de plus en plus dans nos communes et que NOUS, nous les rencontrons sur le terrain, sur les marchés et les supermarchés du Genevois Français... pendant que les élus genevois discutent entre eux sur la place du molard.

Oui Anne-Emery Torracinta a raison de faire du logement la question centrale de sa campagne. C'est parce qu'il n'y a pas assez de logements abordables à Genève qu'il n'y a pas assez de policiers, d'enseignants et d'aides soignants. C'est parce qu'il n'y a pas assez de logements abordables à proximité des lieux d'emplois et des réseaux de transports que les habitants se logent de plus en plus loin et détériorent sans le vouloir nos conditions de circulation à tous et la qualité de notre air. C'est le refus de densité au coeur de l'agglomération qui conduit à la destruction majeure d'espaces naturels et agricoles. C'est l'insuffisance de logements qui conduit les Genevois à s'exiler et à représenter désormais 40% des frontaliers au risque d'augmenter les tensions sociales à fleur de peau. J'espère que Pierre Maudet saura aussi poser ce diagnostic : le problème du logement est au coeur de tous les autres problèmes de l'agglomération genevoise... Plus personne ne sera jamais élu à Genève s'il n'apporte pas de réponses fortes aux questions sur le logement.

Ce n'est pas le tout de poser la question du logement au coeur du débat. Encore faut il apporter des solutions. Les propositions d'Anne Emery Torracinta sont intéressantes. Elle propose de limiter les loyers. Elle propose encore que le canton acquiert des terrains et se transforme en promoteur immobilier. Des propositions qui peuvent permettre à la marge de réduire les loyers pour quelques milliers d'habitants. Une forme de gestion de la pénurie. C'est bien, mais franchement pas à la hauteur de la gravité de la situation. Le problème de départ c'est la pénurie. On ne résoud pas la pénurie en la répartissant mais en construisant des logements. Anne-Emery Torracinta ne propose pas qu'il y ait plus de logements pour tous, elle propose simplement que les logements qui sont construit soient accessibles à ses clients électoraux.

Que dit Anne-Emery Torracinta sur le fait que les communes socialistes sont les communes du canton qui construisent le moins de logements et contribuent donc le plus à l'aggravation de la pénurie ? Que dit Anne-Emery Torracinta sur le fait que Genève a construit autant de surface habitable que prévu mais que les logements étant 30% plus grands cela se traduit par 30% de logements en moins ? Que dit Anne-Emery Torracinta sur la simplification d'une procédure qui prévoit la possibilité de contester à 4 étapes successives pour un même projet ? Que dit Anne-Emery Torracinta du plan directeur cantonal qui ne prévoit que 2500 logements par an alors qu'il en faudrait 3700 pour loger les Genevois... et contre lequel s'oppose les maires socialistes qui le juge au contraire excessif ? En faut-il plus ou en faut-il moins ? Que dit Anne-Emery Torracinta du fait que pendant que 80% de la jeunesse genevoise est condamnée à l'exil faute de logement abordables, les plus âgés vivent au contraire dans des appartements gigantesques à des prix dérisoires ? Que dit Anne-Emery Torracinta du fait que 30% des logements sont sous occupés à Genève ? Que dit Anne-Emery Torracinta des normes réglementaires sur le logement social à Genevois qui sont si complexes qu'elles interdisent à des promoteurs extérieurs de casser le cartel local dont la capacité de production est inférieure aux besoins des Genevois ? Que dit Anne-Emery Torracinta sur la fiscalité communale qui incite les communes à construire des villas (+5% en 2011) plutôt que des appartements (-40% en 2011) parce que les résidents des villas sont plus "rentables" pour les communes que ceux des appartements ?

Anne-Emery Torracinta ne dit rien de tout cela. Pour elle la question du logement c'est de faire en sorte que les trop rares logements disponibles puissent servir exclusivement à des personnes qui votent pour elle...mais même dans ce cas là, cela ne bénéficierait qu'à une toute petite partie des électeurs socialistes. A ce jour, elle n'a encore aucune proposition pour construire des logements pour tous les Genevois. Encore quelques semaines pour faire des propositions sur la construction d'assez de logements pour les Genevois.

PS : bientôt une note sur les propositions de Pierre Maudet sur le logement.

Les commentaires sont fermés.