06/03/2012

La France a besoin autant des Français qui mangent halal que des Français fortunés

Ces élections présidentielles sont très particulières : ce sont les dernières pour lesquelles nous avons encore le choix de décider nous mêmes de notre avenir. Les derniers avertissements avant faillite ont été lancés par la cour des comptes, par nos prêteurs et en 2007 par François Bayrou : soit nous autres Français, prenons en main notre propre destin, soit nous abandonnons notre souveraineté aux agences de notations en faisant financer par d'autres les promesses clientèlistes de l'UMP et du PS.

C'est notre dernière chance de rétablir l'équilibre de la France en produisant, en formant et en maitrisant nos dépenses et nos recettes publiques. Si nous ne choisissons pas tout de suite la manière douce, nous devrons demain subir la manière forte, à la grecque, en coupant à la hache dans nos services publics, notre système social, nos salaires et nos retraites, en augmentant drastiquement nos impôts. Les hypothèses de croissances irréalistes des projets des candidats PS et UMP autant que leurs promesses clientélistes nous conduisent droit dans le mur.

La France va passer des mois difficiles. Nous aurons besoin de nous serrer les coudes. Nous aurons besoin que chaque Français fasse des efforts, les Français qui mangent halal comme les Français qui sont riches. Nous aurons besoin des jeunes Français au chômage comme des vieux Français à la retraite. Nous aurons besoin d'être unis et solidaires pour remettre le pays debout. Nous aurons besoin de dépenser moins, nous aurons besoin de payer plus d'impôts. Nous aurons besoin de travailler mieux pour être à nouveau compétitifs. Nous aurons besoin d'être fiers de nos produits et de notre savoir faire. Nous aurons besoin de transmettre nos savoirs faire aux jeunes. Nous aurons besoin d'exporter.

Pour cela, la France aura besoin des Français qui mangent halal autant que de ceux qui n'en mangent pas. La France aura besoin des Français qui sont riches autant de ceux qui ne le sont pas.

Le PS et l'UMP, sous influence respective de l'extrême gauche et de l'extrême droite, tentent de diviser la France pour mieux rassembler leurs tristes "camps" : l'UMP s'en prend aux Français qui mangent halal, le PS aux riches. L'heure doit au contraire être l'heure du rassemblement. Il en est encore temps.

17:40 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

...le problème n'est pas ceux qui mangent halal! Le problème est la tromperie dont font l'objet les gens qui ne veulent PAS manger halal et qui s'y retrouvent forcés! Et ça, c'est bien un problème démocratique! Il y a de gens dont je fais partie qui refusent de manger halal autant que les musulmans refusent de manger non-halal! Si on avait trompé les musulmans en leur faisant croire que la viande était abattue de manière rituelle, et qu'ils découvrent qu'on les a trompé, à mon avis, il y aurait des attentats jusqu'en extrême-orient!

C'est la tromperie, qui est dénoncée! Bien sûr que les musulmans ont le droit de manger halal, même si je pense que c'est un abattage très cruel, surtout pour les vaches et les chèvres!

Écrit par : vieuxschnock | 06/03/2012

Monsieur vieuxschnock,

Le problème de la France c'est surtout le chômage, les difficultés à se loger, le pouvoir d'achat qui se dégrade, les comptes publics qui se détériorent, nos entreprises qui n'arrivent pas à exporter, nos importations, le fonctionnement totalement pervers de nos institutions, le cumul des mandats, l'absentéisme parlementaire, le train de vie de l'Etat. Le reste n'est que diversion ou tentative de manipulation.

Monsieur vieuxschnock nous devons élire un Président de la République, pas un chef de rayon boucherie chez Cora (ils font très bien leur boulot et n'ont pas besoin d'être élus).

Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (St Julien en Genevois) | 07/03/2012

Cher Monsieur,
"le fonctionnement totalement pervers de nos institutions" dont tromper le peuple sur la méthode d'abattage du bétail fait partie.

On est bien d'accord sur le reste...

Écrit par : vieuxschnock | 07/03/2012

Vous auriez intérêt a remettre des douaniers car, en ce moment, les riches affluent en Suisse, achètent des villas, apparts de luxe et planquent leur pognon avant la curée ! C'est encore plus flagrant que lors de l'élection de Tonton !

Écrit par : Alexandre-Benoit Berurier | 07/03/2012

Les commentaires sont fermés.