23/02/2012

Bilan 2011 : jamais Genève n'avait construit aussi peu de logements depuis la 2ième guerre mondiale !?!?!

Les statistiques de production de logements sont enfin sorties. On s'attendait à un désastre vu les chiffres des trois premiers trimestres de 2011. On savait qu'il y avait un problème vu le retard de la publication des résultats annuels... mais à ce point là ce n'était pas pensable : seulement 1018 logements neufs ont été construits en 2011 dans tout le canton de Genève. A titre de comparaison il s'en construira 550 sur la seule commune de St Julien en 2012.. et pourtant des milliers d'habitants de notre agglo vont se loger à Cruseilles, Rumilly, Alby sur Chéran et Annecy faute de logements.

Selon les décomptes unanimes des collectivités françaises partenaires du projet d'agglomération, il en faudrait 3700 dans les frontières cantonales pour répondre seulement à la moitié des besoins des habitants actuels et nouveaux. Genève en produisait moins de la moitié ces dernières années... et maintenant à peine le quart !

Les mots manquent pour décrire l'ampleur de l'irresponsabilité des élus et responsables genevois : faute de logements, ils chassent 80% d'une classe d'âge par an hors du canton (dont 52% des nouveaux électeurs qui vont en France). Ils éloignent les actifs de leur lieu de travail et des réseaux de transport. Ils créent des milliers de pendulaires supplémentaires par an. Ils augmentent de 10% les émissions de Co2 dues au traffic automobile. Ils sacagent des milliers d'hectares de terres agricoles par an : parce qu'à chaque fois que Genève préserve 1ha de son agriculture.. elle en saccage 3ha hors des frontières actuelles de l'agglo. Ils créent des ségrégations sociales. Ils chassent les infirmières et les policiers dont notre agglo a besoin mais qui ne peuvent plus se loger. Ils ont une "excellente" raison de le faire : "pas dans mon jardin, pas dans ma commune" !

On ne soulignera jamais assez l'IRRESPONSABILITE des Verts Genevois qui en s'opposant à 3000 logements aux Cherpines ou à Chalendin créent des pendulaires supplémentaires, saccagent 3 fois plus d'espaces agricoles et naturels que ceux qu'ils prétendent préserver, et accroissent la consommation d'énergie de chauffage en augmentant la proportion de logements individuels plutôt que collectifs. Les Verts Genevois ne préservent l'environnement que dans l'espace limité de leur champ de vision de myopes.

On ne soulignera jamais assez l'IRRESPONSABILITE des Socialistes genevois qui en s'opposant aux constructions de logements dans les villes urbaines qu'ils dirigent contribuent à alimenter la pénurie de logements, et la spéculation qu'ils dénoncent à grand renfort de communiqués et d'initiatives. Les socialistes genevois vivent du business de la pénurie de logements.

On ne soulignera jamais assez l'IRRESPONSABILITE des UDC qui eux aussi se sont opposé aux constructions de logements aux Cherpines : sans doute voulaient ils alimenter l'émigration massive en forçant 3000 familles genevoises supplémentaires à quitter le canton.

On ne soulignera jamais assez l'IRRESPONSABILITE des courants Libéraux qui s'opposent aux constructions de logements dans les communes de villas (Thônex, Veyrier, Troinex...) : ils sont trop myopes pour comprendre que la croissance économiques qu'ils soutiennent exige une croissance urbaine. Le Parti Libéral commence tout juste à évoluer, mais qu'attend-il pour exclure avec force ceux de ses élus qui s'opposent encore aux logements dans leur commune ?

On ne soulignera jamais assez l'absence des radicaux et des démocrates chrétiens gardent un silence complice plutôt que de se révolter et de s'insurger, plutôt que de placer chacun face à ses responsabilités. Peut être sont ils trop faibles pour dénoncer leurs partenaires de gouvernement, mais il est temps qu'ils réagissent ou qu'ils disparaissent.

On ne soulignera jamais assez l'IRRESPONSABILITE de tous ces élus municipaux rivés sur leur budget plutôt que sur un projet communal. Ces élus plus attachés à gonfler les budgets communaux en ne construisant pas de logements, plutôt que de trouver des solutions de logements pour leurs habitants. Aujourd'hui déjà 10% de leurs anciens résidants vivent en France dont 5% sont encore officiellement inscrits sur les listes électorales communales.

On ne soulignera jamais assez l'IRRESPONSABILITE des Genevois mal logés : ces Genevois de moins de 40 ans, qui majoritairement s'abstiennent quand leur destin est en jeu. Ces Genevois dont les enfants s'entassent à plusieurs par chambre. Ces Genevois dont toutes les pièces sont transformées en chambres à coucher. Ces Genevois qui n'ont plus les moyens de vivre lorsqu'ils ont payé leur loyer. Ces Genevois contraint d'aller vivre toujours plus loin, dans toujours moins de pièces, toujours plus cher... mais qui se taisent, plutôt que de se révolter et de se mobiliser, de voter. Genevois mal logés révoltez-vous bon dieu ! Montrez qu'un citoyen électeur peut savoir se faire entendre au moins aussi fortement qu'un contribuable fortuné !

Quand au MCG, il n'a même pas vu qu'il y avait un problème de logements à Genève et que le "citoyen genevois"... est de plus en plus obligé d'être "frontalier" !

Les statistiques 2011 révèlent la cynisme de nos interlocuteurs qui prétendent ne pas construire de logements pour préserver la "campagne genevoise" : mais ils ont construit 5% de logements individuels supplémentaires... et -41% de logements collectifs en moins. Ils gaspillent l'espace pour des villas de luxe plutôt que des logements pour les Genevois. Savez-vous qu'en terme de surface habitable, les objectifs sont tenus, mais il y a tellement d'appartement de luxe pour contribuables fortunés qu'il n'y a pas assez de logements pour les Genevois.

Ce nouveau record de faiblesse de production de logements 5 années après la signature du premier projet d'agglomération est un signal d'alarme strident : années après années, faute de logement dans son coeur urbain, le projet d'agglomération se transforme en projet de désagglomération. Une "Losangelesisation" de la région genevoise.

Dans trois mois au plus nous devrons décider de poursuivre la démarche commune d'agglomération ou d'y mettre un terme. Elle doit se poursvuire, mais elle ne peut se poursvuire qu'à la condition d'une confiance retrouvée. Pour cela il faudra des engagements de production de logements chiffrés, datés.. et des pénalités dissuasives en cas de non respect de ces engagements... comme il y a des sanctions financières pour la non réalisation d'un pont corridor biologique sur l'autoroute A40 !

Commentaires

Thomas Putallaz, PDC, soutient son conseiller d'Etat dans son blog. Il cite le "Guide du candidat, Centre National de la Fonction Publique Territoriale" français pour justifier les restrictions à l'embauche de frontaliers aux HUG. Mais il le cite de manière tronquée, en omettant de préciser que "l'exercice de prérogatives de puissance publique" qui permet d'exclure les candidats étrangers de certains postes concerne exclusivement la police, l'armée et certaines fonctions judiciaires.
Les hôpitaux ne sont évidemment pas concernés et les étrangers peuvent y postuler, sous réserve des diplômes ad hoc, évidemment. Tandis qu'en Suisse, les frontaliers n'ont pas le droit de devenir gendarmes ou pilotes de Grippen...

Écrit par : orange | 23/02/2012

Ben dit donc.
Aucun espoir de rédemption.
Comme PDC il faut que je m'excuse.
Bref nous méritons d'être annexe par la France, ce grand pays qui va si bien...
Vous ne vous rendu pas compte que vous commencez a nous faire monter la moutarde au nez.
Vous êtes en train de devenir le Stauffer savoyard.
On arrivera a rien avec ce genre de discours.
Je suis autant énerve que vous en ce qui concerne les logements.
Mais la solution n'est pas dans l'invective.

Écrit par : Bertrand Buchs | 23/02/2012

M. Buchs,

Quelle solution proposez vous ? Nous essayons la collaboration constructive depuis 10 ans... non seulement il n'y a pas la moindre avancée.. mais au contraire la production de logements recule, et atteint ce record historique. Manifestement plus nous travaillons avec nos interlocuteurs genevois.. plus on se fout de notre gueule.

Je veille dans ces notes à ne pas défendre un point de vue strictement franco français.. mais un point de vue des habitants genevois contraints de quitter le canton. J'espère qu'un jour Stauffer en fera autant.. ou d'ici là, que vous mêmes vous vous préoccuperez au minimum des près de 15% de Genevois qui n'ont plus le privilège de vivre dans le canton.. je ne vous demande même pas de défendre l'intérêt des habitants du Genevois français... comme je le fais en prenant la défense des Genevois mal logés.

Avant de considérer l'annexion... regardez plutôt comment le canton de Vaud construit des logements !

Que la moutarde vous monte au nez c'est très bien si cela peut vous inciter à agir face à la catastrophe qui empire chaque jour : le flux de pendulaires qui paralyse chaque jour un peu plus notre agglomération, les ségrégations sociales qui s'aggravent, les infirmières et les policiers qui ne peuvent plus se loger.

Vous êtes PDC dites vous ? Encore faudrait-il pour les familles que vous prétendez défendre qu'il y ait des logements : sans logements, par de familles ! Ou est le PDC ? Ou sont ses valeurs ? Les élus PDC et les élus Radicaux dans les communes sont plutôt moins mauvais que les autres, mais où sont les prises de positions du PDC sur ces questions ? Il devrait être le parti du logement.. il est invisible sur ces questions là.. comme sur les autres d'ailleurs.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (St Julien en Genevois) | 23/02/2012

le problème Mr Buchs c'est qu'à lire les commentaires des différents articles de la TDG sur ce thème, à écouter les genevois comme les français... la moutarde monte au nez de tout le monde...! et force est de constater que le seul chaînon manquant pour la construction d'une agglomération cohérente... c'est la construction de logement sur le canton de genève...

Écrit par : matthieu | 23/02/2012

Buchs face a des élus inconscients, incompétents, immobiles, pros de la formule magique qui ne marche pas, seule l'invective semble avoir pour effet de vous en bouger une.

Continuez à dormir et nous aurons bientot Medeiros comme conseillé d'état ou conseillé administratif et là ça va être la grande classe. La montée incessante des clowns du MCG et de l'UDC n'est que la traduction de votre inaptitude d'élu. Souriez au moins à la caméra sur Léman Bleu ça nous éviterait de pleurer en vous écoutant ne rien faire. C'est bien joli d'être 100% d'accord avec Souaille mais a un moment il va quand même falloir vous sortir les avants bras et trouver des solutions, mais il semble que la langue marche mieux.

Écrit par : Amelie Poulain qui regarde le nain | 23/02/2012

Je pense que le probleme du logement à GE, c'est comme la discussion sur l'évasion fiscale et la fiscalité des entreprises avec la CH: Ils ne réagiront qu'une fois mis dos au mur avec fermeté par un partenaire determiné...
.
M. Vieillard - Vous vous êtes clairement positionné pendant votre campagne pour le CG. Maintenant le temps est venu d'appliquer votre position: À la poubelle le projet d'agglo II ! De toute façon, depuis que le volet I est en place, rien ne s'est amélioré dans le quotidien de vos administrés; bien au contraire...
.
Quand les "partenaires" genevois seront mieux disposé à assumer les conséquences de leur politique de croissance agressive, on pourra toujours revenir à la table de négociations. En attendant, il y a de toute façon les bilatérales.

Écrit par : caracolelimonade | 24/02/2012

M. Buchs, si la moutarde vous monte au nez, mouchez vous. Cela dégagera vos sinus et vous permettra de sentir l'odeur répandue par vos copains de parti.
N'oubliez pas ensuite d'essuyer vos yeux, ça les dessillera et vous verrez ainsi plus loin que le bout de votre.. euhhh, votre petit canton. L'ordonnance est gratuite, autant d'économisé pour votre assurance.

Ah, pendant que j'y suis. Victor Hugo a dit: "Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement" . Mais ça, c'était avant. Maintenant, il dirait: "Le Suisse trait sa vache ET celles de ses voisins". Et vous vous étonnez que ces voisins se mettent à râler, vous, un Genevois ?

Écrit par : J.-C. Heritier | 24/02/2012

Les commentaires sont fermés.