18/02/2012

Les chiffres cachés des sondages

Les sondages sont comme les contrats d'assurance.. il y a des étoiles et des phrases en petits caractères... c'est là qu'est l'essentiel.

Concernant les sondages les phrases en tout petit indique que :

  1. les calculs sont effectué sur la base des personnes certaines d'aller voter.. mais ignore les personnes qui disent qu'elles iront probablement voter.
  2. les calculs ignorent aussi les personnes qui n'ont pas encore fait leur choix.. et qui sont encore très nombreuses

En exclusivité pour les lecteurs de Portevoix aujourd'hui, je vous informe des vrais pourcentages. J'ai pris pour exemple le sondage de l'institut LH2 pour Yahoo! des 3 et 4 février. Un sondage qui annonce à pleine page dans les médias : 34% d'intention de vote pour François Hollande, 25,5% pour Nicolas Sarkozy, 15% pour Marine Le Pen, 12% pour François Bayrou, 7,5% pour Jean Luc Mélenchon. Regardons d'un peu plus près :

Il y a en réalité 9% des personnes interrogées qui iront voter probablement mais dont on ne connait pas les intentions (source LH2 en direct). L'institut les ignore alors qu'il est probable que la moitié d'entre eux iront voter le 22 avril. 18.7% de personnes à la fois sûres d'aller voter qui n'ont pas fait leur choix.. l'institut les ignore.. ils iront pourtant voter et manifestement ils n'ont pas le même comportement que ceux qui ont déjà fait leur choix.

Il y a plus de personnes sûr d'aller voter mais qui n'ont pas encore fait leur choix que de personnes sûr d'aller voter pour Nicolas Sarkozy.. de quoi tout changer aux "intentions de vote".

Au total voilà la répartition réelle des réponses recueillies par l'institut, c'est beaucoup moins sexy pour vendre du journal.. et pourtant beaucoup plus conforme à l'information réelle :

J'irai certainement pas voter 3,6%
J'irai probablement pas voter 2,1%
J'irai probablement voter 9,0%
J'irai certainement voter mais je sais pas pour qui 18,7%
J'irai certainement voter et certainement pour Mélenchon 5,0%
J'irai certainement voter et peut être pour Mélenchon 1,4%
J'irai certainement voter et certainement pour Bayrou 5,0%
J'irai certainement voter et peut être pour Bayrou 5,2%
J'irai certainement voter et certainement pour Sarkozy 16,5%
J'irai certainement voter et peut être pour Sarkozy 5,2%
J'irai certainement voter et certainement pour Hollande 20,8%
J'irai certainement voter et peut être pour Hollande 8,1%
J'irai certainement voter et certainement pour Le Pen 8,5%
J'irai certainement voter et peut être pour Le Pen 4,2%

Evidemment, imaginez un journal qui aurait pour titre "20,8% des Français sûr d'aller voter pour François Hollande, 18,7% sûr d'aller voter mais qui ne savent pas encore pour qui, et 16,5% sûr d'aller voter pour Sarkozy" ou encore "Les Français n'ont pas encore choisi leur vote pour le 22 avril"... un tel journal aurait le prix nobel de l'honnêteté.. mais ne gagnerait pas beaucoup d'argent.

Par ailleurs, pour forcer la réponse, les instituts de sondage demande l'intention de vote "si les élections avaient lieu ce dimanche".. si la question posée était "quelle est votre intention de vote pour le 22 avril".. la part des personnes qui répondraient n'avoir pas fait encore leur choix ne serait pas de 22% mais plutôt de 40% à 50%. Bref, le processus de décision commence seulement à s'enclencher. Election après élection on observe que la part des électeurs qui se décident dans les dernières 24 heures augmente.

Enfin, on s'apercoit que plus la date de l'élection approche moins les gens sont sûrs de leur choix. Un paradoxe qui montre que des personnes qui se disent aujourd'hui sûres de leur choix.. vont en changer dans les prochaines semaines.

Même sur le second tour, les intentions de vote sont assez aléatoires.. la seule chose que confirment les études sur le second tour c'est le rejet profond que suscite le président actuel même chez les électeurs de Marine Le Pen, de Dominique de Villepin et de Nicolas Dupont Aignan. Selon LH2, 59% des électeurs de Marine Le Pen voteraient pour François Hollande s'il était opposé à Nicolas Sarkozy au second tour. Selon d'autres instituts, même sur les 3% d'intentions de vote de Nicolas Dupont Aignan et de Dominique de Villepin, il y en aurai les deux tiers en faveur de François Hollande au second tour si celui-ci l'opposait à Nicolas Sarkozy. Dans l'hypothèse d'un second tour Hollande-Sarkozy, François Hollande serait favorisé dans les reports de tous les autres candidats.. un peu comme lors du second tour Chirac-Le Pen de 2002.

Toutes ces analyses indiquent qu'il y a beaucoup de choses très incertaines dans cette élection déterminante pour l'avenir de la France à commencer par le premier tour.. mais qu'il y a en revanche une chose d'absolument certaine, c'est que Nicolas Sarkozy n'a pas la moindre chance de remporter cette élection.

08:26 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.