13/02/2012

Quand le PS et l'UMP font les vierges effarouchées sur les parrainages de Marine Le Pen

Hier soir François Bayrou a exprimé l'idée que les partis républicains apportent une solution collective qui puisse permettre la candidature de Marine Le Pen aux élections présidentielles. Une proposition cohérente avec les positions exprimées par le centre depuis des années avec la proportionnelle : l'idée selon laquelle tous les courants de pensée devrait être représentés dans les instutions représentatives.

Personnellement, je pense que la candidature de Marine Le Pen aux présidentielles, ne se poserait même pas si le Front National était représenté au Parlement comme dans toutes les démocraties dignes de ce nom. Mais voilà, en France ce n'est pas le cas, deux partis qui ensemble représentent à peine la moitié des électeurs, c'est à dire moins du quart des inscrits c'est à dire à peine 12% des Français... monopolisent 90% de la prétendue "représentation nationale". Alors pour le FN, comme pour les Verts, comme pour le Centre indépendant, les élections présidentielles sont la seule manière de contribuer au débat politique et de briser ce duopôle qui n'a plus grand chose à voir avec un débat ouvert d'esprits indépendants. Et pourtant si le FN était à l'Assemblée nationale on pourrait répondre point par point à chacun de ces faux arguments. Les partis républicains pourraient répondre avec des propositions républicaines constructives, efficaces et pertinentes aux préoccupations des électeurs du Front National.

Evidemment les autres partis crient à l'horreur ! Comment ? Pourrait-on aider Marine Le Pen à obtenir des signatures ??? Quel scandale pour une UMP qui s'est pourtant toujours évertuée en arrière coulisse à apporter les signatures manquantes à Besancenot, à Chevênement, à Taubira pour réduire le score du PS. A apporter des signatures à Lepage pour réduire le risque d'un centre au second tour. Quel scandale pour le PS qui n'en fait pas moins avec les candidatures dissidentes de droite ! Les uns comme les autres visant à empêcher le vrai choix démocratique des électeurs souverains en manipulant les candidatures.

Mais voilà, cette année, à la fois le PS ET l'UMP ont sacrément intérêt à ce que Marine Le Pen ne se présente pas. Une absence de Marine Le Pen au premier tour renforcerait le duopôle.. et permettrait d'un coté à l'UMP de s'assurer de survivre encore un peu en étant présent au second tour en limitant le risque de voir Bayrou devancer Sarkozy.. et au PS de gagner les présidentielles. PS et UMP y gagnerait largement. Pour survivre le PS et l'UMP ont intérêt à ce que le second tour oppose Sarkozy à Hollande et que donc Hollande soit élu. (à ce sujet, je trouve assez drôle la position des élus de centre "droit" qui revendique le "droit" et qui en soutenant Sarkozy, favorisent une éventuelle élection de François Hollande et l'entrée au gouvernement de l'extrême gauche).

Mais voilà, manifestement, la candidature de Marine Le Pen est plus légitime que celles de Besancenot ou de Lepage que PS et UMP ont largement soutenu aux présidentielles de 2002 et de 2007. Mais voilà encore, François Bayrou le propose de manière concertée et publique plutôt que les manipulations d'arrière cuisine auxquelles le PS et l'UMP nous ont habitué concernant les parrainges.

Personnellement, je pense que ce débat est vain. Rare sont les Maires qui veulent signer pour Marine Le Pen, mais ils sont plus nombreux à penser que ce serait un scandale qu'elle ne soit pas candidate. Ma conviction c'est qu'elle n'aura pas ses signatures jusqu'à 48h de la date limite, et qu'il se trouvera bien 200 maires sur 36000 qui le jour venu feront par devoir ce qu'ils auraient aimé éviter par intérêt : permettre la candidature de Marine Le Pen aux présidentielles en lui apportant les signatures manquantes.

"Je ne partage pas vos idées, mais me battrait jusqu'à la mort pour que vous puissiez les exprimer."

Les commentaires sont fermés.