08/02/2012

Le choix entre les deux gouvernements possibles pour la France en juin 2012

Chaque jour qui passe confirme un peu plus une évidence que ceux qui rencontrent beaucoup de Français de tous milieux sociaux savent depuis maintenant plusieurs années. Il n'y a que deux gouvernements possibles en France en juin prochain.

a) soit un gouvernement de gauche qui incluera l'extrême gauche autour de Jean-Luc Mélenchon, l'aile gauche du PS autour de Benoit Hamon, Marie-Noëlle Lieneman, Henri Emmanuelli, avec aussi Laurent Fabius ou encore Jack Lang. Il y aura aussi Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé. Un gouvernement dans lequel seront représentés toutes les motions du parti socialiste. Au fur et à mesure qu'on s'approche des élections, il deviendra de plus en plus évident que ce sera le cas si François Hollande est au deuxième tour face à Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen.

Cette majorité devra sans cesse renforcer sa faible légitimité politique en donnant des gages à son aile gauche. Les dépenses publiques ne seront pas maitrisées comme elles doivent l'être. La situation financières des communes, des collectivités sera dégradée. Tout comme les services publics.

b) soit le gouvernement sera central. Autour de Jean Arthuis, de François Zocchetto, de Jean Peyrelevade, d'Alain Lambert et de Jean-Luc Bennahmias, et une fois les élections passées, il y aura aussi des personnalités du type de Manuel Valls, Laurent Henart, Hubert Védrine, Eva Joly, Daniel Cohn Bendit, Alain Juppé, Xavier Bertrand, Harlem Désir, Jean Jack Queyranne, Nicolas Hulot, Rama Yade... des représentants de la société civile du style de Patrice Pelloux ou Jean-Claude Trichet et toute une nouvelle génération capable de remettre en cause les mauvaises habitudes de gestion des deniers publics de ces 30 dernières années. Ce sera le cas si François Bayrou accède au second tour face à n'importe quel candidat. Equilibré, ce gouvernement pourra proposer des réformes justes : les réformes nécessaires deviendront alors possibles. Fondé sur une large légitimité politique il pourra mettre en oeuvre ses réformes.

Le jour venu, lorsque les Français voudront une alternance à cette majorité centrale, ils auront alors un double choix : une alternance à gauche ou une alternance à droite.

La seule bonne nouvelle commune à ces deux configurations, c'est que dans tous les cas de figure, nous n'aurons plus à supporter les provocations de Claude Guéant, de Nadine Morano ou les débilités de Frédéric Lefebvre.

08:45 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Votez Bayrou et vous récolterez Eva Joli et Cohn-Bendit. Dis-tu.

Merci pour l'info.

Au moins, grâce à toi, les centristes sauront pour qui ils voteront s'ils votent Bayrou.

Écrit par : CEDH | 08/02/2012

Comme dirait EREBUS, vous êtes très très sévère avec un lecteur assidu et conpétant (sic) de ZADIG et VOLTAIRE

Écrit par : B. Pivot | 08/02/2012

Les commentaires sont fermés.