09/01/2012

Le gouvernement de François Bayrou : expérimenté, compétent et renouvelé

Quand on voit les CV de l'équipe de campagne de Bayrou on peut d'embler écarter la critique habituelle sur la qualité du gouvernement qu'il pourra composer. Alain Lambert, Dominique Versini, Jean Arthuis, Bernard Bosson, Anne-Marie Idrac ont chacun des expériences ministérielles. Marielle de Sarnez, Pierre Albertini, Philippe Folliot, Daniel Guarigue, Jean-Luc Bennhamias, Yann Wehrling, Jean Peyrelevade, Robert Rochefort et Sylvie Goulard ont largement les qualités requises pour acquérir une expérience ministérielle... il y a largement de quoi faire une équipe gouvernementale forte et expérimentée. Mais le "vivier" de ministres est bien plus large !

Quand on voit que même Nicolas Sarkozy avec sa campagne clivante et haineuse de 2007 a su débaucher Martin Hirsh, Frédéric Mitterrand, Jean-Marie Bockel ou Bernard Kouchner.. on comprend vite que Bayrou avec son thème de campagne d'une majorité centrale élargie parviendra à faire travailler ensemble Alain Juppé et Hubert Védrine ou d'autres. Quand on voit le gouvernement de Mario Monti en Italie on comprend que François Bayrou pourra aérer le personnel politique français de personnes expérimentées de la société civile : je n'imagine pas un instant Jean-Claude Trichet ou Patrick Pelloux se dérober de leurs responsabilités si la proposition leur était faite.

Quand on constate le niveau de Nadine Morano, David Douillet, Chantal Jouanno, Frédéric Lefebvre, Roselyne Bachelot, Georges Tron ou Rachida Dati, on se dit que le centre n'a franchement aucun complexe à avoir et pourra fédérer un gouvernement de plus grande qualité. Un Gouvernement dans lequel ne figurera que des gens compétents et aucun béni-oui-oui écervelés.

Mais, surtout, et François Bayrou n'en a pas encore pris la mesure. Le futur gouvernement ne devra pas être composé que de personnes ayant une expérience gouvernementale. L'un des problèmes de la France ce sont les mauvaises habitudes prises depuis 30 ans : train de vie des ministères, enveloppes parlementaires, clientélismes et avantages en tout genre devront être supprimés. Il faudra un renouvellement profond de génération pour mettre fin à ces habitudes. Je mesure à quel point mon "inexpérience" municipale contribue à bousculer des héritages du passé qui n'ont plus lieu d'être au Conseil Général de Haute-Savoie. Des personnes expérimentées certes, mais ayant une expérience professionnelle et civile pour ramener la politique française sur terre. François Hollande et Nicolas Sarkozy seront incapables de proposer ce rafraichissement de la vie politique française. Ils ont trop de dettes à trop de gens auxquels ils ont promis un ministère : quand on cherche une cour il est difficile de trouver des personalités compétentes. François Bayrou en revanche ne devra pas son élection à des réseaux politiques ou d'influences mais directement aux Français. Il est donc le seul candidat à pouvoir apporter ce renouvellement du personnel politique au service de tous et pas aux services d'intérêts particuliers.

 

PS : vous trouverez les visages et les CV des membres de l'équipe Bayrou dans la section "Ils vont changer la France avec lui" sur le site Bayrou.fr

08:06 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

J'ai été très impressionné par la dimension acquise du candidat MODEM lors de l'émission de Ruquier samedi
p.l.

Écrit par : pierre losio | 09/01/2012

Bonjour Pierre,

Merci pour ce commentaire flatteur pour le candidat qui porte les espoirs de tant de Français. Et pourtant l'émission de Ruquier n'est pas celle durant laquelle il a eu le plus l'occasion de développer ses idées et ses propositions.

Lors des dernières présidentielles quelques amis me faisaient souvent la remarque : "Bayrou c'est juste ce qu'il dit mais à la fin on a envie de se tirer une balle tellement c'est déprimant". Le ton assez fidèle à la réalité de la France trahissait notre manque de confiance en notre capacité à gagner les élections pour mettre en oeuvre nos solutions. Ce qui me frappe le plus dans ce début de campagne, c'est la sérénité et l'espoir : l'espoir de celui qui sait pouvoir gagner l'élection et qui sait que les solutions qu'il apporte sont de nature à remettre le pays debout.

Amicalement,

Antoine

Écrit par : Antoine Vielliard (St Julien en Genevois) | 10/01/2012

Les commentaires sont fermés.