27/11/2011

Présidentielles : candidats à Pâques, ministrables à Noël

Je suis embarassé quand je vois une amie députée verte genevoise défendre avec tant de conviction la candidature d'Eva Joly. Des millions de personnes en France et en Europe croient encore que les élections présidentielles françaises sont authentiques... et que les candidats sont vraiment candidats. Ils ne connaissent pas les arcanes de la vie politique française. Voilà quelques explications.

1) Les Verts ont leurs circonscriptions : ils n'ont plus besoin d'Eva Joly

Les Verts ont négocié avec le PS leurs circonscriptions. 60 circonscriptions dans lesquels ils seront les uniques représentants de la gauche dont 15 circonscriptions garanties qui leur permettront d'avoir un groupe à l'Assemblée nationale et des financements publics. Les négociations étant terminées, les Verts n'ont plus besoin d'avoir une candidate aux présidentielles : surtout si celle-ci, par un score trop faible venait à rendre illégitimes les concessions faites aux Verts. Semaine après semaine, ils vont la lacher. Tant pis pour l'Ecologie. Quand je songe à tous les écologistes authentiques qui seront abandonnés en rase campagne j'ai honte de la politique française.

2) Les "Nouveaux" centristes ménagent leur avenir

Cette semaine au Congrès des Maires à Paris, mes amis du Nouveau Centre étaient invité alternativement par François Sauvadet, président du groupe, et Hervé Morin, Président du parti et candidat aux présidentielles, qui ont dit tout le mal qu'ils pensaient l'un de l'autre. Et pour cause, François Sauvadet doit tuer la candidature de Morin pour préserver le soutien de l'UMP aux Nouveau Centre sortant, et Morin doit être candidat pour espérer obtenir un portefeuille ministériel en juin prochain. Tant pis pour les valeurs du centre. Quand je songe à tous les centristes authentiques qui seront abandonnés en rase campagne par ces ambitieux, j'ai honte de la politique française.

3) Mélenchon, Chevênement, Dupont Aignan, Le Pen..etc..etc.. font parler d'eux

Ne sont pas plus candidats aux Présidentielles. Aucun d'entre eux n'a jamais cherché à être en situation de rassembler une majorité de Français. Même la candidature de Marine Le Pen n'est qu'une tentative deséspérée de faire survivre le FN : même si Marine Le Pen était au second tour, cela n'aurait que pour seul effet de renforcé le duopole UMP-PS qu'elle prétend dénoncé. Ces candidats ont au moins le mérite de défendre des idées authentiques même si ce sont des idées sans lendemain. Mais quand je songe à tous les électeurs qui leur font confiance et dont l'existence politique sera réduite à néant dès la fin du premier tour, j'ai honte de la vie politique française.

4) Les Corine Lepage, Christine Boutin, Frédéric Nihous, Nicolas Stoquer.. espèrent trouver une tribune

Le filtre des 500 signatures a été concus pour limiter ces candidatures d'opportunistes.

 

Il restent seulement trois candidatures de projet, capables de fédérer une majorité de Français au second tour. Trois alternatives.

François Hollande qui conduit un attelage de l'extrême gauche anticapitaliste version Montebourg et Hamon à la sociale démocratie réformiste. Des gens qui ont très peu d'idée en commun sur la manière de remettre la France d'aplomb. Des anti et des pro européens dont le seul point commun est de s'unir pour préserver leurs mandats respectifs.

Nicolas Sarkozy qui conduit un attelage tout aussi hétéroclite allant de la droite populaire, nationaliste et xénophobe à une droite européenne, moderniste et humaniste. Des anti et des pro européens. Des personnes qui ont eux aussi très peu d'idées en commun sur la manière de remettre la France d'aplomb.. mais qui ont des intérêts électoraux en commun.

Les électeurs qui voteront pour l'un ou l'autre ne sauront pas si la France fera le chemin d'une intégration européenne plus poussée pour résoudre sa crise.. ou si la France contribuera à démenteler l'Europe.

Il n'y a qu'une seule candidature qui soit une candidature cohérente de projet. Il s'agit de la candidature de François Bayrou. Une candidature cohérente prouvée par le parcours de tous les centristes autonomes qui le soutiennent. Une candidature qui offre l'espoir de remettre la France d'aplomb en créant à nouveau des richesses et en les exportant.

 

* On ne connait toujours pas les tenant et les aboutissants du renoncement de Borloo : dossiers compromettant des années Tapie, pressions, menaces ? La vie politique française est aussi faite de celà. J'ai pu l'observer de près en tant que centriste en Haute-Savoie.

11:28 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | | | |

Commentaires

L'analyse est pertinente. Et ce que tu dis des divergences sur l'Europe au sein du PS comme de l'UMP me semble fondamental. Nous avons les mêmes problèmes ici, au sein de l'Entente comme au sein du PS ou des Verts en fait, sur l'ouverture et la croissance... Mais c'est aussi exactement ce que je m'étais dit lors de deux congrès nationaux du MODEM auquel j'avais assisté: le parti était extrêmement divisé entre partisans du OUI et du NON à l'Europe. Jusqu'au plus haut niveau, car si je ne doute pas une seconde des convictions européennes de François Bayrou, Marielle de Sarnez m'a paru a plusieurs reprises tentée par le protectionnisme, voire le souverainisme...
En fait j'ai tout simplement l'impression que les lignes de faille des partis du XXème siècle, en France comme en Suisse, ne correspondent plus aux enjeux du XXIème... Peut-être serait-il temps de les redécouper, ces fichus partis?
Je me réjouis d'avoir une discussion sur ce thème à cette occasion. Viendras-tu à la projection de "Genevois Pluriels" cet après-midi au Grütli ou attends-tu de le découvrir le 20 janvier à Saint-Julien ?

Écrit par : Philippe Souaille | 27/11/2011

Ce qui séduit plusieurs observateurs dans la posture d'Eva Joly, c'est précisément qu'elle semble se ficher des questions d'arrangements pour se partager les circonscriptions. En défendant sans arrière-pensée ses idées (certes pas toujours convaincantes en ce qui concerne l'écologie) elle gagne petit à petit le respect de ceux qui apprécie sa rigueur, sa constance et son franc parler.

Cela agace son parti. Tant mieux !

J'ai l'impression qu'elle partage cette rigueur et ce refus du compromis oiseux avec François Bayrou qui mérite pour cela notre respect même si l'on ne partage pas ses idées.

Evidemment, les institutions de la 5e République ne sont pas vraiment conçues pour ce genre de Don Quichotte de la politique. Tans le mode de scrutin présidentiel que le principe de la majoritaire pour les législative ôtent toute chance à ceux qui ne sont pas prêts à s'allier avec n'importe qui avant les élections...

A quand la 6e république ?

Écrit par : Julien Nicolet | 27/11/2011

Je viens ici commenter votre dernier blog Julien, pour m'en étonner. L'égoïsme, dites-vous, vous navre lorsqu'il s'agit de partager les revenus. Mais curieusement, lorsqu'il s'agit de partager l'espace, vous l'approuvez. Voire le suscitez ! L'élan qui a poussé la majorité genevoise a voter clairement à droite au niveau cantonal est le même que celui qui a poussé une majorité d'habitants de Chêne-Bourgeries à repousser Challendin. Quand bien même la droite responsable appelait à accepter le projet. L'être humain n'aime pas partager. Il faut s'y faire.

Écrit par : Philippe Souaille | 27/11/2011

Antoine Vielliard, vous évoquez les candidatures déclarées, attendues et d'autres, que vous laissez entendre plus "opportunistes". Vous passez sous silence celle, toujours certes hypothétique, de Dominique de Villepin.

Homme de rassemblement, ainsi se présente-t-il, alors que l'amaigrissement de ses troupes est stigmatisé ici et là ou qu'on le déclare être un homme seul.

Même s'il n'a pas d'appareil partisan équivalent aux machines de guerre que sont l'UMP ou le PS pour ne pas les nommer, Dominique de Villepin a créé un parti en juin 2010, "République Solidaire" et a proposé un projet en avril 2011.

Pour votre information et si cela vous intéresse, ce potentiel candidat encore non déclaré sera ce dimanche à 18h10 sur BFMTV, invité par Olivier Mazerolle.

Cela dit, votre avis m'intéresserait sur l'homme et le silence qu'il vous a inspiré ici.

Merci et bien à vous,

Hélène Richard-Favre

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/11/2011

@ AV

Marine le Pen ne sera pas élue, dites vous, donc ce n'est pas, dites vous, une candidature sérieuse. Et François Bayrou est un excellent candidat, dites vous. Cependant et à l'évidence, il ne peut être élu. Ainsi votre amour partisan vous fait appliquer des critères de jugement différenciés afin d'arriver à la conclusion que vouliez atteindre.

Marine le Pen, pas élue ? Cela reste à démontrer. La France n'est pas condamnée à périr sous le joug sarkholandais.

Plus localement, les frontaliers et ceux qui bien que payé en Euro vivent des frontaliers (commerçants et leurs employés) n'ont pas intérêt à la destruction de la Suisse et de Genève. Pas plus que les français de Genève. Il est une seule personne susceptible d'être élue qui ne veut pas cette destruction, qui respecte les peuples et le populations d'Europe : Marine. Laquelle dame a aussi l'énorme avantage de ne pas nier que l'Europe est envahie par des extra européens dont une partie la gangrènent.

Gager que l'Occident, l'Europe, la Suisse et Genève ont perdu n'est pas un pari absurde. Est un pari froid et calculateur. Est le parti de nombres de nos politiciens. Est le pari de votre ami Souaille qui a revêtu l'habit du soumis. Cet habit n'est pas le mien. Ce ne sera pas celui de mes concitoyens. Gageons que cela ne sera pas celui de vos concitoyens.


@ Challendin

Challendin insuffisant et inutile.

"Les statistiques de l’OCSTAT le montrent : il y a actuellement 459’349 habitants dans le canton. En comptant les couples qui dorment dans la même chambre, il suffirait donc d’environ 330’000 chambres pour que chaque habitant ait une chambre. Il y a 668 598 chambres dans le canton soit deux fois plus que nécessaire !!!!! Pas assez de logements… mais deux fois trop de chambres !"

Pas besoin de bétonner. Il faut modifier le droit du bail pour que les personnes qui le désirent puissent quitter leur logement sous occupé pour un logement plus petit et moins cher. Il est vrai que cela déplait à la gauche aslokiste, jalouse des privilèges de ses électeurs, et aux bourgeois, dont le PLR, jaloux des droits des propriétaires.

Écrit par : CEDH | 27/11/2011

Et si jamais, pour votre info: http://billets.blog.tdg.ch/archive/2011/11/27/3d12214266ac320d457406a870106fe0.html

Merci de votre attention,
HRF

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 27/11/2011

Si vous avez des connaissances juridiques, CEDH, vous êtes un très mauvais analyste politique, parce que vous êtes un idéologue, accessoirement d'extrême droite et xénophobe, bien que vous ayez prétendu le contraire à diverses reprises.
Vous prenez vos désirs pour des réalités. Marine Lepen n'a aucune chance d'être élue, car si d'aventure elle passe le 1er tour (ce qui est peu probable), la majorité des électeurs se ligueront contre elle, pour élire quelqu'un du PS ou même Sarko. C'est aussi clair que de l'eau de roche.
A l'inverse, si Bayrou passe le premier tour, ce qui est peu probable, mais pas impossible, dans le contexte actuel, il a toutes les chances d'être élu, comme cela aurait été le cas en 2007, car il bénéficiera des voix du centre plus de celles du camp qu'il aura éliminé au premier tour... C'est tout aussi clair que de l'eau de roche, car au niveau présidentiel, les magouilles UMP-PS qui ont barré la plupart des candidats MODEM de valeur au niveau municipal ne peuvent pas se reproduire...
Pour le reste, je ne suis pas soumis. Mon choix politique est celui d'un débat franc et démocratique, mais pas naïf, à l'égard des autres composantes de notre planète. Là où le vôtre se résume à une déclaration de guerre à des civils, dans l'ensemble largement innocents de ce que vous leur reprochez. Lorsqu'on voit vos erreurs grossières d'analyse politique, on comprend mieux vos errements.

Écrit par : Philippe Souaille | 28/11/2011

C'est cela, CEDH, Marine est de gauche, le MCG aussi, vous êtes islamophile et moi je suis le Petit Père des Peuples...
Vous êtes surtout parfaitement nul en Histoire: la colonisation fut défendue à ses débuts par toutes les forces de gauche. Napoléon III, l'Empereur double-national (il avait un passeport suisse) qui en fut le principal artisan (avec Dunand d'ailleurs qui avait des affaires en Algérie), en bon bonapartiste, était une sorte de Marine avant la lettre, théoriquement proche du peuple, qui l'avait d'ailleurs élu à l'issue d'une révolution.
De fait, colonisation et néo-colonialisme ont été le facteur essentiel de l'amélioration du niveau de vie des classes populaires occidentales au cours du XXème siècle, au détriment des 2/3 colonisés ou néo-colonisés de la planète. La Suisse ayant joué un rôle économique de tout premier plan dans ce processus. La mondialisation y a mis fin.
Le fait que vous refusiez de l'admettre ne change pas la réalité. Etre contre la mondialisation pour préserver notre niveau de vie, c'est fatalement être contre l'émergence des autres peuples, puisque notre prospérité dépend largement de leur maintien dans la misère. Cela implique aussi fatalement de devoir prendre les armes pour défendre nos privilèges injustifiés et injustifiables, même au nom du patriotisme.
Vous me faites encore penser à celui pour qui je vous ai souvent pris... Le Conseiller national ancien syndicaliste. Qui essaie une fois encore de nous faire oublier l'Histoire en prétendant que lui est ses potes représentent l'avenir...
C'est un immense jeu de cache cache à l'échelle européenne auquel joue l'extrême-droite, pour tenter d'arriver au pouvoir et déconstruire tout ce que l'humanisme a mis en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale... Ecoute le souffle sur ta nuque... Dark Vador est de retour...

Écrit par : Philippe Souaille | 28/11/2011

Bravo! Jamais lu autant de stupidité!

PAUVRE FRANCE!!!!

Écrit par : Gene | 28/11/2011

CEDH, je suis devenu Suisse parce que j'entendais faire entendre ma voix dans le concert politique du lieu où je vis et travaille majoritairement depuis un demi-siècle. Et que le faire en tant qu'étranger ne facilitait pas les choses. Mais j'aime la Suisse, et Genève en particulier. Je ne déteste pas ses habitants, très loin de là. Qu'ils soient riches ou pauvres. Je les aime même tellement que je me préoccupe de leur avenir en essayant d'oeuvrer à l'instauration d'un monde plus juste et de ce fait plus durable.
Je vis certes dans une maison confortable, mais je consacre une très grosse part de mon énergie et de mon temps à faire avancer mes idées plutôt qu'à gagner de l'argent. Si j'avais voulu gagner de l'argent plutôt que de faire avancer mes idées, j'aurais agi différemment. Et je ne serai pas en train de vous répondre.
Mais je n'ai jamais prétendu être Mère Teresa.
L'Occident a certes amené au monde un certain nombre de progrès et je suis le premier à m'en féliciter. Mais ce n'est pas une raison pour exploiter indûment le reste du monde. Les Arabes, les Chinois et les Indiens aussi ont apporté au monde un certain nombre de progrès. Cela ne leur donne aucun droit particulier
selon moi.
En Histoire, vous êtes nul. La démocratie existait sous différentes formes dont certaines très proches de la nôtre, bien avant le christianisme. Formes que nous avons retrouvées entre autres grâce aux arabes, aux juifs et à l'Islam, qui durant un certain temps, furent les dépositaires du savoir philosophique. En gros entre le IVème siècle (les juifs d'Alexandrie) et le XIIème siècle en Iran et en Andalousie. Allant jusqu'à remettre en question le principe même du divin, jetant ainsi les bases de l'athéisme. Jusqu'au moment où l'Empire Ottoman imposa sa chape de plomb en codifiant l'islam non pas définitivement, mais jusqu'à nos jours.
Vous méconnaissez gravement l'Islam et les musulmans en les voyant comme une masse monolithique. Ils sont des millions qui sans renier forcément la foi de leurs parents, la remettent suffisamment en question pour s'accommoder des bienfaits de la laïcité. Sans vouloir l'exploiter au profit de l'Islam... Des intellectuels et des gens de la base. En les considérant comme des islamistes, vous faites le jeu de ces derniers. Vous êtes un extrémiste. Dangereux, comme tous les extrémistes.
Je suis libéral-radical, en Suisse. En France, je crois que je serais socialiste, à la droite du PS, car c'est là que se trouvent ceux qui partagent mes idéaux. Du trotskisme, il me reste des valeurs et l'internationalisme. Mais je ne déteste personne à part peut-être les extrémistes et les bonimenteurs, d'où qu'ils viennent. Et encore, lorsqu'ils sont intelligents, comme c'est votre cas ou sensibles (tout le contraire de vous) je considère que tout espoir n'est pas perdu.
Je ne veux en aucun cas le malheur des Suisses. Je veux juste leur dire la vérité de ce qui les attend et leur expliquer les meilleurs moyens, selon moi de faire passer la pilule. Là où d'autres comme vous, mentent comme des arracheurs de dents et cherchent à leur fourguer des potions magiques qui ne pourront aboutir à aucune amélioration durable. Des remèdes bidons qui au contraire, ont toutes les chances de tuer le malade ou en tout cas de le faire horriblement souffrir.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/11/2011

En résumé, CEDH, je ne déteste pas les Suisses. Certainement pas. Pas plus que je ne déteste les Français ou les Occidentaux en général. Ce serait idiot, je vis avec eux tous les jours, c'est ma culture. Mais je ne les préfère pas. Pour moi, tous les hommes et femmes doivent être égaux en droit et en fait. Après il y a bien sûr des différences culturelles, mais rien qui justifie de quelconques privilèges de naissance.
Si je peux avoir des préférences individuelles pour tel ou telle individu, je ne saurais en avoir pour un peuple, une religion, une nation. Il y en a dont je suis plus proche que d'autres, que je comprends mieux que d'autres, et la Suisse et la France sont évidemment les pays que je connais le mieux, suivis de l'Europe du Sud, des Antilles, du Maroc, du Togo, de la Colombie, du Sénégal, tous pays où j'ai des attaches fortes. Dans une moindre mesure le Vietnam, les Etats-Unis, l'Allemagne et l'Europe du Nord ou de l'Est, d'autres pays d'Afrique ou du Pacifique, là où j'ai traîné mes guêtres...
C'est le job des politiciens élus que de travailler au bonheur primordial des électeurs de leurs circonscriptions. Ce n'est pas le mien, n'étant pas politicien et encore moins élu. Je pense et agis global. Ce que je ne comprend pas, c'est qu'est-ce qui vous pousse vous à défendre ainsi mordicus les droits des Suisses contre ceux du reste du monde ? Des visées politiques ? Un patriotisme légèrement suranné ? Pourquoi êtes-vous plus sensibles aux problèmes d'un suisse qui vit avec CHF 2500.- par mois qu'à ceux d'un africain qui crève de faim avec femme et enfants ? J'aimerais comprendre...

Écrit par : Philippe Souaille | 29/11/2011

@ Souaille

La censure dont est l'auteur votre vieil ami et compagnon de route du Modem Vielliard vous permet de développer un intéressant monologue. De plus, elle vous donne l'occasion rêvée de me couvrir d'opprobre, de me salir tant que vous voulez, sans craindre d'objections. Cela est d'autant plus facile à votre vieil ami Vieillard qu'il sait que ma seule réaction sera de lui tendre l'autre joue.

Écrit par : CEDH | 29/11/2011

Je n'y suis pour rien, CEDH. Je trouve effectivement que mes réponses à vos élucubrations, en l'abscence de celles-ci tombent un peu à plat. Mais Antoine gère son blog comme il l'entend et je dois dire que je peux comprendre son agacement, que je partage, car sans cesse sur le métier vous remettez votre ouvrage et revenez à la charge avec les mêmes questionnements ou affirmations moultes fois démenties. Bonne semaine. Personnellement, j'ai fait le tour de la question et de votre personnalité, vous ne m'intéressez plus, du moins tant que vous resterez anonyme.
Par contre, si vous acceptez d'apparaître en pleine lumière, nous avons besoin de quelqu'un professant le genre d'idées qui sont les vôtres, pour un débat de haut niveau, en janvier, sur les variations de géométrie de la région, dans un cadre de dirigeants d'entreprises genevois... Si cela vous tente ?

Écrit par : Philippe Souaille | 29/11/2011

Effectivement, Veillard gère son blog comme il le veut. C'est d'ailleurs là une erreur qu'Edipresse finira par regretter. En tous les cas, il lui est loisible de laisser vos contributions afin de mieux me nuire et de vous favoriser. Il fait comme il veut. Il sème ce qu'il veut.

Pour ce qui est de vos opinions, je crois aussi que j'en ai fait le tour. Ce que je trouve étonnant, je le confesse, est qu'un tiers-mondiste, soumis, anti-occidental, anti-suisse et qui voue ouvertement les pauvres d'occident aux gémonies puisse être membre du PLR.

Sur ce, désolé, mais je pars en vacance avec l'espoir de pouvoir lire, cette fois, "le diable en été", le roman d'hommelibre. Bonne nouvelle pour lui, j'ai du en acheter un second exemplaire, le premier circulant encore entre des mains intéressées qui ne veulent pas me le rendre.

Et puis comme je vous aime bien : un tuyau. Peut-être que personne ne veut vous le dire, mais la voix qui commente vos films ne passe pas bien l'écran.

Écrit par : CEDH | 29/11/2011

CEDH si pour vous "ne pas avoir de préférence" signifie "détester", "être anti-", ou "vouer aux gémonies" c'est que nous n'avons pas la même compréhension du français.
Bonnes vacances et excellente lecture.
Pour ma voix, je sais, c'est la mienne. Il y en a très certainement de meilleures, mais c'est plus cher. On ne peut pas fabriquer une Rolls Royce pour le prix d'une 2cv. Faut-il pour autant se passer de fabriquer la 2cv lorsqu'on pense qu'elle peut être utile et fonctionnelle ?

Écrit par : Philippe Souaille | 29/11/2011

Elle est très bien votre voix. Ce que je dis c'est qu'elle n'est pas idéale dans ce contexte. C'est tout. Je sais que vous savez tout et tout faire, mais parfois il en est qui, dans un domaine particulier, font mieux.

Je ne sais pas quel est le prix d'une voix, mais franchement, je crois que c'est très important pour vos films. On peut dès l'abord crocher ou non.

Écrit par : CEDH | 29/11/2011

CEDH, vous êtes adorable. Pour mon prochain film, je vous engage comme responsable du fundraising. C'est ce que je fais le moins bien. Avec ma voix.

Écrit par : Philippe Souaille | 29/11/2011

@ Souaille

"Pourquoi êtes-vous plus sensibles aux problèmes d'un suisse qui vit avec CHF 2500.- par mois qu'à ceux d'un africain qui crève de faim avec femme et enfants ? J'aimerais comprendre..."

Combien d'enfants le suisse et l'africain ont ils engendrés ?

L'africain et le suisse ont des géniteurs et des grand-géniteurs. Combien lesdites grand-géniteurs ont de petits enfants ?

Écrit par : CEDH | 02/12/2011

Les commentaires sont fermés.