07/09/2011

Nouveau recul de l'UMP sur les taxations de plus values des résidence secondaire : "Possédez plus pour gagner plus"

Le plan de rigueur de Fillon était déjà ridicule : seulement 11 milliards d'économies pour 149 milliards de déficit annuel et 1700 milliards de dettes publiques. Mais les députés UMP sont incapables de mettre en oeuvre ce mini plan de mini économies. Ils renoncaient aux 90 millions d'économies que permettait l'augmentation de TVA de 5,5% à 19,6% sur les parcs à thème. Ils s'opposent désormais à l'imposition des plus values sur les résidences secondaires... alors qu'il faudrait sans doute au contraire imposer les plus values sur les résidences principales.

Il est absurde de constater que dans notre pays, les Français "gagnent" plus en étant propriétaires qu'en travaillant ! Et encore plus absurde de constater que les plus value des propriétaires sont totalement exonérées d'impôts alors que les salaires du travail sont taxés de manière confiscatoire. L'avantage fiscal accordé aux propriétaires français est unique au monde. Il est exorbitant : non imposition du revenu locatif du propriétaire de sa résidence et non imposition de la plus value. A la frontière suisse nous mesurons la différence de traitement en particulier avec l'imposition du loyer théorique que les propriétaires suisses devraient se payer à eux-mêmes. Une imposition assez logique pour un revenu du patrimoine.

Avec une telle renonciation le programme de l'UMP se résume à "Possédez plus pour gagner plus !".

Bien sûr, augmenter les impôts dans un pays qui atteint déjà des niveaux records est aussi absurde ! Il faut en parallèle réduire drastiquement nos dépenses publiques, produire des richesses et les exporter pour pouvoir financer notre train de vie. Mais en attendant, il faut bien augmenter les impôts pour couvrir les dettes collossales d'une génération de papy boomers qui dépenses votre argent comme si vous viviez encore dans les trentes glorieuses.

07:56 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Une loi qui viserait "la France d'en bas?"

Personne ne soulève le fait que la résidence secondaire est souvent le bien que l’on peut s’offrir quand on a pas les moyens d’acheter autre chose.
En effet, avec de surcroit la flambée de l’immobilier en zone urbaine et péri urbaine, de nombreuses personnes parmi les 8 millions de détenteurs se sont rabattues sur des achats de l’ordre de quelques dizaines de milliers € en rural avec un loyer en sus en HLM ou en appartements.
Ces cabanons ou rénovations ne sont plus réévaluées par les travaux personnels… Exit les efforts des week end à retaper en famille...Donc les faibles revenus seront à nouveau les bailleurs de fonds de cette loi!

Écrit par : Michel | 12/09/2011

Les commentaires sont fermés.