24/08/2011

Répartition des "frontaliers 2011" dans le canton de St Julien en Genevois

Comme chaque année le recensement des frontaliers est en cours. Les chiffres que j'ai à ma disposition pour le moment sont les suivants pour le canton de St Julien (17 communes, 33 000 habitants)

  • 9531 titulaires d'un permis G travaillant à Genève (1)
  • 3565 citoyens suisses travaillant à Genève (2)
  • soit déjà 13096 actifs travaillant à Genève et résidant officiellement en France
  • A ce chiffre il faudrait ajouter environ 1000 frontaliers suisses non déclarés
  • Environ 1000 frontaliers de toute nationalité travaillant dans le canton de Vaud
  • ... soit environ 15096 actifs travaillant en Suisse (je ne sais pas trop où sont comptabilisés les fonctionnaires internationaux !)

On peut estimer qu'il y a 18 800 actifs dans le canton (actualisation des chiffres du recensement). Il reste donc 3704 actifs qui ne sont pas frontaliers. Certains travaillent à Annemasse ou Annecy.

Mais il y a 10 900 emplois dans le canton de St Julien. L'écrasante majorité de ces emplois sont nécessairement occupés par des personnes qui ne résident pas dans le canton de St Julien.

Ces chiffres montre l'absurde et gigantesque transhumance quotidienne qu'induit l'aménagement absurde de notre agglomération. Quand Genève par sa politique du logement contraints ses actifs à vivre dans le Genevois français elle contraint dans le même temps les actifs du canton de St Julien à vivre encore plus loin. Nous nous retrouvons tous chaque jour sur des voies publiques engorgées. Il est temps d'appliquer le projet d'agglomération qui prévoit que Genève construise la moitié des logements rendus nécessaires par sa politique économique.

(1) il y a dans ces permis G d'anciens résidents genevois, français ou ressortissants de l'UE qui sont venus à Genève avec leur emploi et ont ensuite décidé de fuire la pénurie de logements du coeur de l'agglo. Pour rappel il y a environ un tiers d'étrangers dans la population genevoise.

(2) Il y a a l'opposé dans les citoyens suisses des maris et des femmes de citoyens suisses qui n'ont jamais vécu ni à Genève ni en Suisse ! Ou des descendants d'immigrés suisses qui ont fuit les famines du début du XXième siècle.. et qui n'ont plus vécu en Suisse depuis.

Commentaires

Je m'étonne que les Verts ne rejoignent pas les positions du MCG à ce sujet ... la transhumance !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 24/08/2011

D'ailleurs il serait bon de regarder de près ce que fait ton Maire et le Conseil municipal dont tu fais partie ...

pour apporter le plus de gêne possible à ce flux migratoire ... en particulier routier mais pourtant nécessaire c'est aussi le sang des activités .... et ne coûte rien aux contribuables.

AVANT DE PRENDRE DES MESURES STUPIDES ... ON FAIT DEJA UN VRAI EVITEMENT DE SAINT JULIEN ... car bientôt mêmes les commerçants locaux vous en feront grief ... et St Julien deviendra le Trou du cul frontalier... que vous méritez

Écrit par : Moi mem | 24/08/2011

Il y a décidément des propos qui n'ont rien à faire sur un blog.

Écrit par : Michel Sommer | 24/08/2011

"Il est temps d'appliquer le projet d'agglomération qui prévoit que Genève construise la moitié des logements rendus nécessaires par sa politique économique."

Oui certainement. Mais dans la pratique, quelle est la solution pour que cela se fasse ? Ce n'est pas avec les blocages de tous bords et les quelques constructions d'immeubles de moins de 10 étages que cela se fera. Aujourd'hui même, la TDG vient de publier un article intitulé "Le nombre de logements vides n'a jamais été aussi bas à Genève"... triste record mais c'est bien la preuve qu'aucune solution réaliste n'a été mise en avant. Le PS semble vouloir en faire son cheval de bataille pour les prochaines élections, mais au-delà d'un "Pour améliorer la situation, une vision politique à long terme est nécessaire" aucune proposition concrète n'est mise en avant. Des idées ?

Écrit par : Genevoise | 24/08/2011

Les commentaires sont fermés.