19/02/2011

Numéro spécial du magazine Le Point sur Genève

Le magazine Le Point sort cette semaine un dossier local sur Genève. Une analyse intéressante de l'évolution de notre agglomération. Je me permets de relever des citations du Maire de St Genis Pouilly :

"Les Genevois sont nous cousins germains : qu'ils ne se prennent pas pour des suzerains et nous ne traient pas comme des vassaux. Nous n'avons pas vocation à devenir le 9-3 de la cité de Calvin. Nous aussi nous tenons à notre qualité de vie."

...accessoirement une autre citation me semble particulièrement intéressante pour illustrer les difficultés de communication de part et d'autre de la frontière sur nos problèmes communs :

"Une blaque suisse prétend que lorsque deux hommes politiques français s'affrontent à la télévision,ils s'invectivent devant la caméra et partent ensuite dîner ensemble. En Suisse, ce serait plutôt le contraire. ils ne cessent de se congratuler durant le débat et s'esquivent ensuite chacun de son côté tant ils se haïssent."

Commentaires

Si vous ne voulez plus être un Bantoustan, vous devriez commencer à ne plus vous comporter comme un Bantou. Vous avez une existence propre, en dehors des Genevois. Faites-la valoir, plutôt que de sempiternellement pleurnicher contre la puissance de tutelle.

Écrit par : Andres Gomez | 20/02/2011

Si vous ne voulez plus être un Bantoustan, vous devriez commencer à ne plus vous comporter comme un Bantou. Vous avez une existence propre, en dehors des Genevois. Faites-la valoir, plutôt que de sempiternellement pleurnicher contre la puissance de tutelle.

Écrit par : Andres Gomez | 20/02/2011

Monsieur Antoine VIELLIARD, auriez-vous l'extrême complaisance de nous renseigner au sujet de ce billet :

1° Dans quel numéro du Point avez-vous puisé vos citations ?

Elles - pour l'heure - sont introuvables sur le site http://www.lepoint.fr

2° Que pensez-vous de la prétendue déclaration du maire de Saint-Genis-Pouilly (que la discrétion vous a interdit de nommer : s'agit-il de Monsieur Hubert BERTRAND ?)

Sachant que Genève a "expulsé" dans le Pays de Gex des fonctionnaires internationaux et des propriétaires immobiliers, quel rapport avec le 9-3 ?

[Notez en passant l'élégance de l'intelligensia française :
"9-3" pour ne pas devoir emprunter à tous les autres francophones leur "nonante-trois", pourtant adopté par les crieurs Gaulois de la Bourse parisienne]

3° Mais où donc avez-vous entendu cette prétendue "blague suisse" au sujet de la haine entre politiciens helvétiques ?

[voir l'altercation STAUFFER-BROGGINI]

PS :
D'une manière générale, pourquoi omettez-vous tout lien vers les sources de vos affirmations péremptoires ?

[3 liens seulement sur vos 10 derniers billets]

Écrit par : Lyonnais du 69 | 24/02/2011

"Lyonnais", ce numéro du Point est en vente dans les kiosques. Achetez-le! Pour ce qui est de vos remarques xénophobes, je n'en détaillerai qu'une seule au sujet du 9-3. Parler d'intelligentsia française pour une expression qui tire sa source de l'argot des banlieues dénote une singulière inculture. Tout comme de limiter la francophonie aux seuls romands et wallons. Les québecquois à eux seuls sont plus nombreux. Sans compter la grosse centaine de millions d'africains pour qui le français est la langue quotidienne...

Écrit par : Séraphin Lampion | 24/02/2011

@Lyonnais du 69 :
Je tâche de mettre des liens lorsqu'il y en a. Mais lorsqu'il s'agit d'article de presse ils ne sont pas toujours en ligne. Toute aide est la bienvenue s'il manque des liens existants. Le numéro du point était celui sorti il y a 10 jours. Je l'ai vu encore en vente dans certains kiosque ce week end.

Pour vos questions :
- Le commentaire d'Hubert Bertrand peut paraitre totalement excessif et éloigné de le réalité vu le niveau de revenus des personnes qui s'installent dans le pays de Gex. Il ne l'est pas tant que cela à terme. Le Genevois français est contraint de densifier considérablement pour développer les transports en communs. Mais créer de telles zones de densité si éloignée du coeur de l'agglomération rappelle l'urbanisation du "9""3" (et à vrai dir du 69 aussi). A terme, il est probable que les problèmes de circulation seront tels que les personnes qui en ont les moyens retourneront au coeur de l'agglomération. Ce phénomène a déjà commencé. Il est encore limité, mais va prendre de l'ampleur. Tout particulièrement en 2014 lorsque la fin du droit d'option sur l'assurance maladie pour les frontaliers leur fera perdre environ 10% de pouvoir d'achat. Les plus aisés iront se loger à Genève pendant que les classes moyennes elles devront quitter le canton. La neuftroisisation du septquatre s'accélérera alors.

La blague est tirée du magazine le Point... et à sa lecture je l'ai trouvée si pertinente. Je connais de nombreux élus genevois. Les sujets importants ne sont pas mis sur la place publics car une trop grande ouverture des débats paralyserait les exécutifs de coalition. Poser les débats importants sur la place public devrait être fait par les chefs de parti mais ils n'ont souvent pas les moyens de le faire. Le débat public est relativement pauvre ce qui permet le développement des partis populistes. Mais ce consensus de façade cache de profondes divisions humaines. Dans les exécutifs de coalition, les majorités ne sont pas toujours celles qu'on croit (tant au conseil administratif de la ville de Genève qu'au Conseil d'Etat). Des tensions fortes existent au delà des apparences très policées.

Côté français c'est l'excès inverse. Il y a bien souvent des querelles qui tiennent du désespérant jeu de rôle entre majorité et opposition.. où les élus ne servent plus à faire avancer le pays mais simplement à créer des affrontements stériles qui augmentent les tirages de la presse au grand bonheur des lecteurs qui se jettent sur les journaux pour pouvoir mieux confirmer leurs préjugés contre la classe politique. Une fois ce jeu de rôle terminé les uns et les autres dialogue de manière constructive en dehors du champs des caméras.

Cordialement,

Antoine

Écrit par : Antoine Vielliard (Saint Julien en Genevois) | 28/02/2011

Les commentaires sont fermés.