17/02/2011

Genève chasse ses habitants en France (article dans l'Hebdo)

Pour information en lien ci-dessous un article intéressant paru dans l'Hebdo sur le phénomène que je signale depuis un an maintenant et qui conduit à l'aggravation régulière et continue des problèmes de circulation dans notre région.

Pour être plus précis et selon les statistiques officielles des personnes qui se déclarent, chaque année c'est la moitié d'une classe d'âge du canton de Genève qui est contrainte d'aller se loger dans le Genevois français, loin des réseaux de transports. Autant de milliers d'automobilistes supplémentaires. Ceux qui prétendent défendre la qualité de vie en s'opposant aux logements sont en train de la massacrer !

Quand je constate que certains Maires Genevois ont encore le culot d'être fiers d'avoir construit peu de logements dans leur commune (Veyrier, Thônex, Troinex...) je me dis qu'il est temps que les mal logés, les exilés Genevois et leurs familles mettent à ces Maires la claque qu'ils méritent aux élections municipales de mars.

http://www.hebdo.ch/geneve_chasse_ses_habitants_en_france...

 

Commentaires

les suisses qui viennent habiter en france sont une source de revenus extraordinaire, car ils achetent tout en france ,paient les taxes en france, construisent leur logement avec des entrepreneurs français etc...

et puis , les transports suivront tot ou tard.

Il ne faut pas toujours tout critiquer.

Écrit par : vuetaz | 17/02/2011

Mais non. C'est l'immigration européenne à Genève qui chasse les suisses de Genève. Cette immigration est loin d'être en nombre le fait d'expats recrutés par les multinationales par vous honnies, qui eux paient des impôts et finissent rarement à l'hospice général, mais est bien pour l'essentiel le fait de réfugiés économiques d'Europe du sud.

Écrit par : CEDH | 17/02/2011

@CEDH: Jusqu'à nouvel ordre les Romsteck dorment sous les ponts et pas dans des 4-pièces à Plainpalais...

@vuetaz: Qu'est-ce qui vous fait dire que les colons paient leurs impôts en France quand déjà les frontaliers correctement déclarés n'en paient presque qu'à Genève?

Écrit par : caracolelimonade | 17/02/2011

Opus. Le correcteur automatique a fait des siens... Lire "Roms", évidemment.

Écrit par : caracolelimonade | 17/02/2011

@ caracolelimonade

Les faits sont têtus, les immigrés, légaux ou illégaux européens du sud et socioéconomiquement défavorisés sont bien là. Ils ne sont pas dans les rues et donc occupent donc bien des logements et génèrent divers coûts et nuisances (péjoration de la qualité de l'enseignement, péjoration des conditions de travail des suisses les moins qualifiés). Puisque vous contestez le problème de leur influence sur le logement, je vous invite à procéder à une petite expérience, par la pensée, bien sûr.

Imaginons que tous les européens qui ne sont pas contribuables nets (disons qui payent moins de 10'000 CHF d'impôts par personne et par an) quittent Genève. Croyez-vous que les suisses, quelque soit leur revenu, et les étrangers aisés ou riches auraient des difficultés à se loger à Genève ? Bien sûr que non !

Le problème de Genève est donc bien en première ligne une surpopulation par des cas sociaux et semi-sociaux européens qui occupent le territoire genevois. Comme ce sont vos concitoyens européens, pourquoi ne les prenez vous pas en charge ?

Il va de soit que ce qui précède n'est pas un programme politique mais une démonstration. Par contre, Genève doit pouvoir pour le futur mettre fin à l'immigration de ceux des européens qu'elle n'a pas choisi et pouvoir expulser de son territoire, ceux des européens qui, récemment arrivés, tombent bien rapidement dans l'assistance sociale.

En ce domaine, certaines communautés s'y connaissent fort bien et ont de forts réseaux sociaux, contrairement à ce que M. Vieillard prétend. Exemples :

1) Un jour de travail en Suisse, suivi du chômage vous donne droit au chômage suisse, c'est-à-dire le droit de toucher des indemnités fondées sur ce jour de travail en Suisse, quelques aient été auparavant vos minimes les cotisations au ...... Et avec cela bien sûr avec un permis de travail pour la durée du chômage et l'assistance de l'hospice général.

2) Un poste dans un restaurant en main ..... peut-être scindé en trois emplois. Cela fait trois travailleurs ...... à plus de 12 heures par semaine et donc trois permis de travail. Comment vit-on avec le salaire correspondant ? Grâce à l'assistance publique.

Et ceux-ci ne dorment pas sous les ponts !

Écrit par : CEDH | 18/02/2011

@ caracolelimonade

Désolé cher caracolelimonade, je n'ai rien contre vous et vos compatriotes ni contre mon cher cousin Vielliard, mais vous êtes tous deux citoyens de pays qui n'ont cesse que d'agresser la Suisse.

Écrit par : CEDH | 18/02/2011

@ caracolelimonade

Je vous signale que les frontaliers payent plus d'impôt en France qu'en Suisse dès lors que l'on tient compte de tous les impôts, soit de la TVA et de la taxe locale. Qui plus est, le frontalier paye plus d'impôt que le français de France au vu de son revenu élevé qui engendre des dépenses soumises à une TVA élevée.

Quant aux terme de colon, je le trouve amusant dans votre bouche, vous qui colonisez un pays après l'autre.

Écrit par : CEDH | 18/02/2011

Nouveau slogan du MCG :

GENEVOIS DEHORS AVEC VOS PLAQUES 74 ET 01 !

En effet, ce parti veut reléguer les Genevois de France à l'extérieur afin de mieux protéger, les étrangers de Genève !

Quand il dit, qu'il veut protéger le citoyen de base, cela veut tout dire, étant donné que le vrai Genevois est plutôt un citoyen de la classe moyenne, voire moyenne-supérieure...(voire l'hebdo cité par Antoine).

Écrit par : Café | 18/02/2011

Nouveau slogan du MCG :

GENEVOIS DEHORS AVEC VOS PLAQUES 74 ET 01 !

En effet, ce parti veut reléguer les Genevois de France à l'extérieur afin de mieux protéger, les étrangers de Genève !

Quand il dit, qu'il veut protéger le citoyen de base, cela veut tout dire, étant donné que le vrai Genevois est plutôt un citoyen de la classe moyenne, voire moyenne-supérieure...(voir l'Hebdo cité par Antoine).

Écrit par : Café | 18/02/2011

Caracole et Limonade, les frontaliers correctement déclarés paient (par l'intermédiaire du Canton de Genève qui les prélèvent) un tiers de leurs impôts aux communes françaises. Ce n'est pas rien et c'est souvent plus que ce que paient les résident français payés en euros. Ce qui est normal, vu qu'ils gagnent plus. En plus ils paient aussi les taxes locales.
Les suisses qui habitent en France sont soumis au même régime. Et même s'ils n'ont fait qu'acheter une résidence secondaire, ils paient quand même les taxes locales. C'est juste impossible de faire autrement, dès lors que vous achetez un bien.

Écrit par : Simone Bolivares | 18/02/2011

@ Café

Mais bien sûr, le MCG est un parti dont les caciques sont des néo-suisses binationaux, qui récoltent des voies auprès des néo-suisses et des étrangers lors des élections communales. Leurs militants sont même tellement "au point" qu'ils récoltent des signatures d'étrangers pour une initiative cantonale, qui a fini en pétition.

Quant à payer des impôts, pour subvenir aux dépenses de la collectivités sans en dépendre, ce n'est pas Monsieur Stauffer qui est un exemple à donner aux enfants.

Écrit par : CEDH | 18/02/2011

Les MM Sauffer et Poggia, ont oublié le fameux "interdit aux chiens et aux Italiens"...

Maintenant c'est, Genevois,dehors avec vos plaques 74 et 01 !

Écrit par : Café | 18/02/2011

Monsieur Vieilliard,

Il faut savoir que les Suisses résidents à l'étranger n'ont pas droit au vote communal, contrairement à la France, où il suffit de se rendre dans sa mairie d'origine ou même de résidence secondaire.

Par contre, ils ont droit aux votations importantes, qui décident des grands enjeux du pays. C'est à dire, aux votations cantonales et fédérales. Donc, même si certains partis arrivent à rallier les votes des étrangers à Genève, ils déchanteront aux votations auxquels les étrangers n'ont pas droit (cantonal et fédéral).

Écrit par : Café | 19/02/2011

Déambulant le WE dernier dans Collonges sous Saleve j'y ai vu un nombre de plaques Genevoise dans les résidences qui me font penser qu'effectivement les douanes françaises se les roupannes, et que beaucoup de résidents suisses en Haute Savoie ont quand même du conserver un droit de vote communale via leur adresse fantôme

Écrit par : Peter Blanc | 19/02/2011

@Peter Blanc: Merci pour voter contribution. Je pense que c'est effectivement ce genre d'irrespect pour les gens en règle (y compris chez les autorités executives françaises...) qui vont finir par enveminer le débat :-(
.
@CEDH: Désolé d'ébranler vos certitudes concernant les traits de caractère que vous semblez penser être "nationaux" - Je ne suis pas français. Mais pour quelqu'un de neutre, il est assez façile de choisir son camp dans le débat qui nous préoccupe.

Écrit par : caracolelimonade | 19/02/2011

@ Caracolelimonade

Mais je sais très bien que vous n'êtes ni français ni suisse et qu'ainsi que ce soit de l'un ou de l'autre côté de la frontière vous êtes un colon. Quant à votre camp il est clair : vous voulez bouffer du suisse et la Suisse après avoir bouffé grâce à la Suisse.

Écrit par : CEDH | 19/02/2011

Les commentaires sont fermés.