07/02/2011

Préserver nos vies de la pression immobilière

Antoine Vielliard Salève 2011 Basse definitiation.jpgBonjour,

Je vous propose de préserver nos vies des nuisances d'une pression foncière ahurissante. Je vous propose de stopper la paralysie généralisée des transports pour retrouver un peu de liberté de circulation. Je vous propose de préserver notre pouvoir d'achat d'une inflation de l'immobilier qui prive nos communes des compétences de tous les salariés en euros. Je vous propose de préserver nos espaces naturels et agricoles qui assurent notre qualité de vie.

Vous trouverez chacune de mes propositions dans le nouveau numéro de Portevoix à télécharger en cliquant ici.

Si vous partagez mes préoccupations et si vous soutenez mes propositions, vous pouvez envoyer ce numéro de Portevoix à vos proches qui résident dans le canton de Saint Julien en leur rappelant qu'ils devront voter les 20 et 27 mars prochain pour décider de l'avenir de la Haute-Savoie.

Amicalement,

 

Antoine Vielliard

 

Commentaires

Vous semblez oublier quelques fondamentales de la loi du marché: La pression foncière "ahurissante" est également une plus valu pour les propriétaires existants.

Et ces gens sont vos voisins, moi, ou vous. Ça leur donnerait même l'occasion d'échapper a la vie minable promise par une retraite européenne pour aller vivre une vie de seigneurs dans les pays émergeant. Faut y penser !

Écrit par : Eastwood | 07/02/2011

@Eastwood :

Vous avez parfaitement raison : il existe aussi des gens qui sont partisans de la fuite en avant. Ils espèrent à leur retraite pouvoir fuir ce monde qu'ils "construisent". Après moi le déluge serait leur lietmotiv !

Il y a d'autres habitants qui espèrent pouvoir vivre leurs vieux jours auprès de leurs enfants, de leurs proches et de leurs amis. Ils comptent bien pouvoir être soigné correctement. Ils espèrent que les infirmières et les aides soignantes qui pourraient prendre soin d'eux durant leurs vieux jours auront les moyens de vivre et de se loger dans le Genevois français. Ces habitants là se moquent de la vie de nabab que vous leur proposez si cette vie là doit être une vie de solitude. Ces habitants là ont bien compris que les plus values immobilières sont illusoires tant qu'ils auront besoin de se loger.. c'est à dire jusqu'à leur dernier jour.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard (Saint Julien en Genevois) | 07/02/2011

@Vieillard:

Vous avez totalement raison, beaucoup de gens souhaitent finir auprès de leur famille et sont horrifié a l'idée de s'expatrier. Je les comprends parfaitement parce que ce n'est valable pour moi aussi jusqu'à un certain point. Mais la mondialisation ne se fait pas sans changement de mentalité y compris au niveau personnel.

Maintenant la réalité: Nos derniers jours seront de toutes façons programmés comme étant des fins pathétiques dans des EMS qui ressemble a des prisons, et qui vont bouffer la totalité de ce qu'ont pourraient bien léguer a nos enfants (alors qu'on a déjà payé dessus l'impots sur le revenu, et encore sur la fortune si c'est le cas)... Donc mon message aux pré-retraités: Faite vous plaisir, et foutez vous de la solidarité parce que clairement la solidarité se fout de vous !

Écrit par : Eastwood | 07/02/2011

Cher Antoine,

Sur le blog, suivant le vôtre, un représentant MCG pour Bardonnex, se plaint du trafic sur sa commune, je vous conseille vivement de lui demander combien de logements ont été construits pour la classe moyenne genevoise...en fait je lui conseille de déclasser les champs de patates...au lieu de se plaindre !

Bonne soirée.

Écrit par : Pierre-Alain | 07/02/2011

Monsieur Vielliard,

Vous faites usage de la Tribune de Genève (blog et prise de position) pour faire votre campagne électorale. Est-ce bien raisonnable lorsque l'on sait que la Tribune de Genève publie des annonces publicitaires payantes de prostituées.

Surtout lorsque la Tribune de Genève est diffusée en France voisine et que l'on y trouve des annonces de prostitués indiquant un numéro de téléphone français et un lieu d'exercice de leur activité sis en France.

En effet, la diffusion de la Tribune de Genève (et du Matin) tombe sous le coup de la loi française :

"Article 225-5
Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :

1° D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;

Le proxénétisme est puni de sept ans d'emprisonnement et de 150000 euros d'amende.

Article 225-7

Le proxénétisme est puni de dix ans d'emprisonnement et de 1500000 euros d'amende lorsqu'il est commis :

3° A l'égard de plusieurs personnes ;

9° Par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice, sans qu'elles constituent une bande organisée ;

10° Grâce à l'utilisation, pour la diffusion de messages à destination d'un public non déterminé, d'un réseau de télécommunications.

Écrit par : CEDH | 09/02/2011

Les commentaires sont fermés.