24/06/2010

La suppression de la Garden Party de l'Elysée... un début d'exemplarité

L'Elysée a décidé de supprimer la Garden Party de l'Elysée.

Il est probable que d'ici quelques semaines ou quelques mois arrivera ce contre quoi les centristes avaient mis en garde le pays depuis près d'une dizaine d'année : la dégradation de la note de la France par les instituts de crédits. La rumeur court que cela pourrait même arriver avant le 14 juillet.. peut être un peu après. S'ouvrira alors un cercle vicieux : le montant des intérêts de la dette qui absorbe l'intégralité des recettes de l'impôts sur le revenu va alors s'accroitre. Cela augmentera d'autant le déficit public et la dette.. et les intérêts. C'est ce même cercle vicieux qui a conduit la Grèce dans la situation dans laquelle elle se trouve. La réforme des retraites proposée actuellement par le Gouvernement nous apparaitra alors comme un luxe au dessus de nos moyens. L'opposition stérile du Parti Socialiste et des syndicats comme un aveuglement. Nous devrons nous appliquer à nous même les traitements de cheval que décident tous les gouvernements européens responsables.

La suppression de la Garden Party de l'Elysée peut sembler dérisoire par rapport aux centaines de milliards d'euros dont on parle. Et pourtant ils montrent l'exemple.

Un pays ne se dirigent pas seulement à coup de lois, de décret et de révocations. Il se dirige aussi par l'exemple qui inspire tous les habitants. La suppression de la Garden Party de l'Elysée ce n'est pas seulement 758 000 euros d'économie.. mais par ricochet ce sera un Etat un peu plus humble dans les ministères, dans les préfectures et peut être même dans les collectivités territoriales. Un symbole qui par ricochet pourrait bien générer un milliard d'économie dans les 12 prochains mois. Le genre de symbole que le Gouvernement aurait dû un peu plus utiliser ces derniers mois plutôt que d'acheter des cigare, commander des avions présidentiels, toucher des salaires de ministre en plus de retraites de députés, utiliser des jets privés pour les ministres ou être logés dans des hôtels de luxe en Afrique du Sud.

Le symbole ne suffira pas.. il faudra aussi songer à ce que l'Etat cesse d'avoir des dépenses deux fois supérieures à ses recettes.

07:33 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Bien joué !

Cela fait longtemps que je clame haut et fort que le PIGS (portugal, italie, grèce et espagne) ne sont pas les seuls capable à faire basculer l'Europe, et l'Euro ....

voir ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_de_la_France

Une raison de plus pour bien réfléchir avant signer des accords les yeux fermés et de les choisir soigneusement !

Cordialement

Écrit par : guillefr | 25/06/2010

Oui... c'est un symbole... toutefois je me demande si Notre très cher Président aurait pris la même décision s'il avait pu, à l'instar du Président Chirac, offrir, au bon peuple français, une équipe de France, demi-finaliste, finaliste voir Championne du monde sur le perron du palais présidentielle... quelque chose me dit que non...

cordialement

Matthieu

Écrit par : matthieu | 01/07/2010

Les commentaires sont fermés.