17/03/2010

702 jeunes Genevois ont du quitter la seule ville de Genève en 2009 faute de logements.

Les statistiques cantonales indiquent que sur l’année 2009 la population de la ville de Genève est passée de 188’068 à 189’313 personnes : soit 1245 habitants supplémentaires.

 

Avec 1944 naissances et 1370 décès, la croissance naturelle s’est élevée à 574 personnes en 2009.

 

Dans l’ensemble de la région, les avantages fiscaux pour les entreprises octroyées par le canton ont attiré environ 2% d’habitants supplémentaires. Soit environ 3761 personnes pour la seule ville de Genève: traders, gérants de hedge funds notamment.

 

Pendant ce temps là, les oppositions des égoïstes, les palabres idéologiques entre l’ASLOCA et les Libéraux n’auront permis de construire que 240 logements par an en ville de Genève sur la période 2004-2008.

 

Question : comment fait-on pour loger 3761 traders et 574 Genevois supplémentaires chaque année dans seulement 240 logements par an ?

 

A suivre sur deslogementspourlesgenevois.blog.tdg.ch

Commentaires

Bref, hier vous disiez ne plus vouloir parler de ce thème, et aujourd'hui vous continuez!

Il serait intéressant de trouver les statistiques d'autres villes, et de voir si les jeunes trouvent plus facilement à s'y loger. Et la réponse, partout, sera: non.

On se demande décidément quel but vous visez, en dehors de votre promotion personnelle je veux dire.

Écrit par : Antoineb | 17/03/2010

C'est ahurissant ce que les propriétaires et régies demandent aux jeunes pour entrer dans les appartements : fiche de salaire, garanties bancaires, casier judiciaire, et certains demandent encore des lettres écrites des employeurs et des parents de garantie. C'est devenu un parcours du combattant et c'est démoralisant... La seule solution pour les jeunes de Genève, déclarés et taxe payeurs, c'est soit la fuite vers la France ou Canton de Vaud ou la sous-location ou la co-location (c'est ce que font les clandestins installés sur le territoire depuis des années).

Écrit par : demain | 17/03/2010

Lettre ouverte à AntoineB

Cher Bacchus, il me semble que ta petite vie dans ta petite maison (payée à moitié par toi seulement?Peut être) dans ton petit Vandoeuvre avec ton petit boulot ou la norme c'est 7 mois de salaire sous forme de Bonus voir plus, t'empêche de voir ce qu'il se passe chez tes voisins. Il est vrai que tu patines aisement sur les contradictions, mais attention à tes ligaments croisés il sont fragiles...

Dis moi ou on peut trouver un appart pour 5 personnes à Geneve sans être 250 sur le coup ni y mettre son salaire chaque mois.

Tu dois tellement apprécier le flot de voiture autour de la Gradelle le matin, le soir.

J'attends d'un analyste financier dans ton genre qu'il ait une vision plus globale et moins nombrilo centré, mais ca a toujours été ton peché mignon, meme au Poly.

Écrit par : BUS74 | 17/03/2010

ça fait juste un an que vous martelez le même message lacunaire et mal documenté. Vous n'avez pas fait le tour ?

Changez de sujet ! Vous pourriez parler par exemple de la magistrale branlée que le Modem s'est prise ce week-end ?

Écrit par : Martha | 17/03/2010

Antoine b,

Il est certain que dans beaucoup d'autres villes il y a certainement autant de jeunes qui partent...mais la GROSSE DIFFERENCE C'EST QU'ILS NE RESTE PAS POUR TRAVAILLER DANS LA VILLE QU'ILS QUITTENT !!!!

Écrit par : Café | 17/03/2010

Les commentaires sont fermés.