30/10/2009

Une élection présidentielle déjà programmée

On est à quelques mois des élections présidentielles. Tout réussi au chef de l'exécutif qui anime une équipe soudée qui accumule les succès. Les Français dans leur majorité se montrent satisfait des réussites du pouvoir. Il y a bien quelques ratés ici ou là, mais dans l'ensemble le Gouvernement met en place le programme annoncé. A l'exception de quelques rares dissidents les Parlementaires de la majorité soutiennent le Gouvernement avec enthousiasme.

Aucun analyste ne doute : les prochaines présidentielles sont jouées d'avance. Il n'y a pas d'alternative réelle et crédible à la candidature du chef de l'exécutif. Arlette Chabot au journal de 20H interroge même Jacques Chirac sur la réalité de sa candidature.

La situation décrite plus haut est celle d'Edouard Balladur en 1994 et celle de Lionel Jospin en 2000. L'un comme l'autre pouvaient compter sur une certaine popularité, sur une capacité à fédérer leur majorité, sur des résultats réels. L'un comme l'autre ont été éliminé quelques mois plus tard au premier tour de l'élection présidentielle.

Nicolas Sarkozy de son côté souffre d'une profonde et durable impopularité. Il génère un profond mécontentement fondée sur des valeurs. Les troupes obéissent encore, mais en trainant les pieds de plus en plus lourdement. Pourtant tous les analystes et beaucoup de Français avec eux, ne parviennent pas à imaginer un cas de figure tout à fait probable de l'élimination dès le premier tour du Chef de l'Etat lors des prochaines élections présidentielles.

Nous avons du mal à imaginer un futur qui soit différent du passé alors même que l'histoire nous enseigne que tout n'est que bouleversements constants.

08:50 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : modem |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous soutenez la candidature de Dominique de Villepin?

Écrit par : rm | 30/10/2009

Je soutiendrai le candidat qui conduira la coalition republicaine qui remettra en avant les principes fixes par toute constitution democratique : de separation des pouvoirs executifs, legislatifs et judiciaires.

Je soutiendrai un candidat qui travaille a une France durable :
1) sans deficits qui augmentent des dettes deja insupportables,
2) respectueuse de l'environnement, et
3) qui remet les gens au centre de la societe... plutot que l'economie.

Une coalition qui sera par nature representative de la diversite politique de la France.

Les Republicains qui formeront cette coalition republicaine doivent venir de toute part pour etre majoritaires demain. Ils se rassembleront sur les fondements de la Republique. Je pense que Francois Bayrou est le candidat le plus capable pour conduire une telle coalition republicaine dans le respect de la diversite de ses membres. C'est la raison pour laquelle je m'engage au sein du Mouvement democrate.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 30/10/2009

En fait, j'avais compris. En lisant votre titre, néanmoins, j'ai cru que vous évoquiez l'élection pour un président de la Région Rhône-Alpes. Personnellement, je reste favorable à Queyranne.

Écrit par : rm | 30/10/2009

Les éléction pésidentielles françaises sont une fantastique supercherie! Des prommesses jamais tenues, des phrases choc, des thématiques visionnistes bidon,... Et un homme qui redonne de l'espoir au peuple; et qui quelques mois plus tards, sera detesté par quasi tout un pays.

Écrit par : Riro | 30/10/2009

L'election d'un homme avec autant de pouvoir par autant de gens ne releve effectivement plus vraiment de la democratie. IL faudra revenir a une republique parlementaire pour retrouver un peu de debat politique au dela des raccourcis mediatiques.

Lorsqu on prend en compte les tirages respectifs de Voici, Gala et Paris Match par rapport a ceux du Monde, du Figaro et de Libe on s'apercoit qu'en nombre d'article lu.. la campagne presidentielle a ete plus orientee vers les pseudo couples fictifs que formaient alors Royal et Hollande, Sarkozy et Cecilia.. que sur le contenu de leur projet. Le peu de contenu etant resume par des slogans simpliste.

La course de petit chevaux a tenu en haleine et a fait vendre du papier.. mais le debat democratique sur l'avenir du pays est beaucoup plus profond lorsque 3000 candidats dans 577 circonscriptions, font le tour de chaque commune a ecouter les gens et les convaincre de leurs convictions.

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 30/10/2009

Je ne sais pas pourquoi vous ne préférez pas parler de l'élection du prochain président de Rhône-Alpes, en ce cas.

Écrit par : rm | 31/10/2009

Les commentaires sont fermés.