11/10/2009

Xénophobie MCG : une claque salutaire ?

Un nombre important et croissant de Genevois ont voté en faveur des thèses étriquées, sectaires et xénophobes du Mouvement des Citoyens Genevois lors des élections au Grand Conseil.

Avec 17 sièges, ce parti anti frontaliers devient le 2ième parti au Grand Conseil à égalité avec les Verts et devant les socialistes. Ce résultat est inquiétant pour les Genevois eux mêmes. Le MCG a pour habitude de bloquer les débats et de s'opposer à toutes les propositions. Avec un parlement fragmenté et des extrêmes aussi forts, il sera difficile de constituer des majorités sur des propositions constructives pour améliorer la situation des Genevois sur le logement, les transports et l'emploi. Il est probable que dans 4 ans, les problèmes de Genève n'ait pas beaucoup changé.. ils auront simplement ampiré de 4 ans. L'ensemble du Genevois franco suisse en souffrira.

Cette évolution est dangereuse : le discours xénophobes antifrontaliers pourraient donner des ailes aux discours xénophobes anti suisses. Des slogans réducteurs "Stop à la colonisation Genevoise" pourraient facilement répondre aux slogans réducteurs "Assez de frontaliers". De tels slogans n'apportant aucune réponse pratique aux problèmes qu'ils soulignent.

Les partis qui ont fait campagne sur le thème de l'insécurité ont servi la soupe au MCG et sont sanctionnés par les électeurs - à commencer par les Libéraux. Qu'ils en retiennent la leçon et qu'ils s'occupent dorénavant des problèmes de logement et de transports.

L'abstention massive qui s'élève à près de 60% et le score des partis extrêmes soulignent l'incapacité des partis de gouvernement à apporter des réponses aux problèmes des citoyens Genevois.

L'agglomération du Genevois franco suisse se construit sans doute un peu trop vite et trop secrètement pour beaucoup d'habitants. Cela fait 50 ans que de part et d'autre de la frontière les élus s'ignorent et se refilent leurs problèmes les plus chauds : emploi pour les uns, logements pour les autres. En quelques années, on est passé d'un discours d'ignorance et de frontière à un discours binational d'agglomération commune qui perturbe beaucoup d'électeurs. Les routes du canton sont paralysées par des voitures 74 et 01 de plus en plus conduites par des Genevois qui ont du émigrer faute de logement. La politique économique du canton de Genève continue d'attirer des multinationales, leurs employés et leurs familles... alors qu'il n'y a déjà ni logements pour les Genevois, ni moyens de transports pour leur mobilité.

Le débat sur l'agglomération doit être un débat public avec les populations et pas un débat dans des réunions d'élus initiés.

Pour mobiliser les 60% de Genevois qui s'abstiennent, les politiques genevoises devront remettre l'intérêt des habitants avant les intérêts fiscaux et budgétaires du canton. L'intérêt des habitants suppose de construire des logements pour tous, de créer des emplois localement pour les chômeurs et de lancer les infrastructures de transports dont tout le monde à besoin... plutôt que de continuer à faire venir un millier de cadres et leurs familles chaque années à coup d'exonérations fiscales.

Si la claque du score du MCG incite les partis de gouvernement à agir enfin efficacement alors cette triste journée électorale aura un impact positif pour le Genevois franco suisse.

 

Commentaires

Eh coco, les frouzzes doivent prendre le bus et ne pas encombrer et polluer le canton de Genève...avec leurs bagnoles poubelles...

Écrit par : Paul | 11/10/2009

Regardez le moi celui là, l'arrogance à l'état pur.

Ici on est en Suisse, les blogs frouzes n'ont rien à y faire, je vais faire le nécessaire pour les faire fermer.

Écrit par : fuck | 11/10/2009

Cher Monsieur, il faudra arrêter de dire n'importe quoi !

Lorsque vous dites : "…L'abstention massive qui s'élève à près de 60% et le score des partis extrêmes soulignent l'incapacité des partis de gouvernement à apporter des réponses aux problèmes des citoyens Genevois…"

Cessez de raconter les mêmes bêtises que d'autres partis et intervenants dans le canton de Genève.
En effet, comment osez-vous insinuer que l'abstention à près de 60 % explique le score du MCG.

A ma connaissance, vous n'avez jamais réagi suite aux deux précédentes élections de notre Grand-Conseil.
Vous n'avez jamais mis ou remis en cause le bien-fondé des résultats.

Pour votre information, vos copains socialistes, extrême gauche, libéraux, verts, pdc, radicaux… élus lors des deux précédentes l'ont été avec :

Pour 2001 : 36,30 % de participation
Pour 2005 : 40,74 % de participation

C'est-à-dire avec quasiment les MÊMES taux de participation de la population genevoise que celle d'aujourd'hui ! C'est parce-que les électeurs n'ont pas suivi vos "recommandations", mais LEURS CONVICTIONS, que ce vote n'est pas représentatif ?

La démocratie c'est le respect du choix des urnes, que cela vous plaise ou NON.

Meilleurs messages

Écrit par : équité | 11/10/2009

@équité

Je crois que vous avez besoin de quelques cours de francais et surtout de lecture...

"…L'abstention massive qui s'élève à près de 60% et le score des partis extrêmes soulignent l'incapacité des partis de gouvernement à apporter des réponses aux problèmes des citoyens Genevois…"

Cela ne veut pas dire que les 60% d'abstention expliquent le score du MCG.

Cela veut dire que les parti gouvernementaux n'ont pas su rpondre aux attentes et aux besoins des Genevois. Et donc que ces aprtis se sont fait sanctionnés via les urnes (pour ce qui est des citoyens genevois ayant voté) ou via l'abstentionnisme.

C'est pas tout à fait pareil...

Écrit par : mouais | 11/10/2009

....continuez a vouloir nous dicter nos lois, nous dire ce qu'il faut voter ou pas!
Vous n'avez pas encore compris que ça nous énerve?
Un peu de respect aurait peut-être changé le résultat...

Allez, bonne soirée ^_^

Écrit par : Mireille LUISET | 11/10/2009

le jour où le français se remettera en question n'est pas prêt d'arriver.

nous allons faire le nécessaire miantenant.

Écrit par : fuck | 11/10/2009

LES GENEVOIS ME DONNENT LA NAUSEE


J’ai été profondément choqué par l’affiche de l’UDC publiée par la Tribune de Genève et le déferlement médiatique qui a suivi. Je suis né à Saint Julien en Genevois, j’ai habité plus de 30 ans à Bellegarde, quelque temps à Ferney Voltaire, pour m’installer définitivement en Haute Savoie. Je tiens à rassurer tout de suite vos lecteurs, je n’ai jamais travaillé en Suisse. Mais Genève a toujours été ma ville d’élection. Adolescent je prenais la «Micheline » pour venir acheter des jouets chez Weber puis mon fonds de musique classique chez Torr avant de fréquenter assidûment les derniers gradins de l’amphithéâtre du Grand Théâtre ou les troisièmes rangs du Victoria Hall.
C’est à Genève que j’ai fais la connaissance de mon épouse, allemande !
La même qui a eu le capot de sa voiture outrageusement rayé derrière Cornavin, il y a quelques années en arrière, elle était immatriculée 74…
Aujourd’hui, l’idée même de franchir la frontière me donne la nausée. En tant que « Frouze » mal venu, dans quel parking public vais-je garer ma voiture portant ce 74 honni. Et pourtant je ne fais que porter mon argent chez vous et profiter des services et commerces d’une ville qui était devenue mienne.
Faites bien attention, si vous traitez ainsi les frontaliers qui ont si peu de valeur à vos yeux, qui pourtant, entre autres, vous soignent ? vous transportent et vident vos poubelles, vous risquez de vite déchanter quand les multinationales ou autres organisations internationales, excédées par votre comportement quitteront les rives du Léman. En 1946, on échangeait le franc français et le franc suisse quasiment à la parité, attention aux retours de balanciers !

Écrit par : POULET | 11/10/2009

Si ça peut vous consoler, ma voiture, plaques suisses, a été rayée en France, sur tout le pourtour.
Comme quoi la méchanceté gratuite et stupide n'est pas l'apanage d'un seul peuple.

Si votre voiture était une belle voiture, c'est peut-être même un Français jaloux qui vous l'a rayée. Supposer d'emblée que c'est un Suisse (40% de population étrangère à Genève, donc la probabilité....), c'est peut-être aussi une forme de racisme.
Ah! mais j'oubliais: les Français ne sont pas racistes....

Comment faisait-on avant les bilatérales et l'ouverture des frontières? Qui nous soignait à l'hôpital et dans les EMS?
Si les emplois français étaient occupés à 80% par des Suisses, pensez-vous qu'il n'y aurait aucune tension chez nos amis Français?

Écrit par : hérisson | 11/10/2009

C'est la fin d'une époque, aujourd'hui nous avons dépassé le stade du malaise, maintenant il va y avoir des actes pour corriger nos erreurs.

Écrit par : fuck | 11/10/2009

Pour predire l'avenir du MCG, il faut seulement regarder le passée:

Vigilance est un parti politique genevois créé en 1964 et disparu dans les années 1990.
(...)
Le mouvement milite contre la présence d'étrangers, surtout italiens, à Genève dans le sillage des initiatives contre l'emprise étrangère de James Schwarzenbach et Valentin Oehen. Il critique également la présence des organisations internationales et lançe un référendum contre la Fondation pour les immeubles à leur intention (FIPOI). Ses principales figures sont le conseiller national Mario Soldini et l'avocat Arnold Schläpfer. Son slogan est Restons princes en notre ville. Vigilance obtient d'emblée 10 sièges de députés au Grand Conseil en 1965, n'est plus représentée en 1969, retrouve ses 10 députés en 1973 et est réduite à 8 en 1977 puis 7 sièges en 1981. Son apogée est atteinte en 1985 avec 19 sièges (devenant le 2e parti du canton juste après les libéraux) mais de nombreux candidats qui ne pensaient pas être élus démissionnent et l'aile centriste de Vigilance s'inquiète de points de vue trop xénophobes de leur président, Eric Bertinat, proche du Front National. Celui-ci démissionne en 1982. Par la suite, le parti retombe à 9 sièges en 1989 et finit par disparaitre. L'Union démocratique du centre et le Mouvement citoyens genevois font plus tard appel à la même sensibilité et idées politiques, récupérant du même coup d'anciens militants comme Pierre Schifferli et Eric Bertinat3. (...)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Vigilants

Écrit par : un suisse | 11/10/2009

@ Poulet
Vous oubliez qu'au passage à l'euro le FF s'échangeait aux environs de 25 francs suisses contre 100 FF.
Heureux les Français qui dès 1945 ont mis leur épargne bien au chaud en Suisse et ceci depuis plus de 3 générations au moins.
Selon les gouvernements ils ont appris la discrétion et ne tomberont pas dans le filet tendu par le sinistre Alsacien Woerth.

Écrit par : Hypolithe | 12/10/2009

Cher mouais,

Je suis toujours volontaire pour perfectionner mon français ou ma lecture.

Par contre, avant de faire de grandes phrases, apprenez à les écrire !

Je vous cite :

"…Cela veut dire que les parti gouvernementaux n'ont pas su rpondre aux attentes et aux besoins des Genevois. Et donc que ces aprtis se sont fait sanctionnés via les urnes (pour ce qui est des citoyens genevois ayant voté) ou via l'abstentionnisme.

C'est pas tout à fait pareil..."

Les partis gouvernementaux sont mis au pluriel, donc vous auriez dû mettre la lettre "s".
C'est un peu singulier, non ?

Pour le verbe répondre, il manque la lettre "é", vous savez comme dans le mot équité.
Problème de clavier français ?

"…Et donc que ces…" Alors là, la syntaxe laisse à désirer.

Encore une : "…ces aprtis se sont fait sanctionnés…".

Nous voici au point culminant ! Vos règles de grammaire sont très aléatoires.
En effet, cette phrase s'écrit : "ces partis se sont faits sanctionner"
Je pensais que vous ne manquiez pas d'air…

Le mot "partis" ne s'écrit pas "aprtis". Je suppose que cela vient de votre précipitation.

Pour finir : Votre phrase négative doit être rédigée ainsi : "Ce n'est pas tout à fait…"

Pour les cours de français et de relecture, je vous laisse trouver une bonne adresse

Meilleurs messages

Écrit par : équité | 12/10/2009

Qui peut vérifier s'il encore possible de commenter les articles de la TdG ce lundi matin ?

Écrit par : genevoisrien | 12/10/2009

@fuck (YOU)
ah, ce que l'anonymat est confortable, pour jouer les gros bras...
Allez, deux de chasselas...
Oui, je sais, moi aussi je suis anonyme.
Vous ne voudriez pas que je sois PLUS CON que vous?
Voilà qui me semble impossible.

Écrit par : csny | 13/10/2009

@fuck: alors bonhomme, ils sont où tes matons? C'est vrai qu'avec tous ce pôvres chômeurs genevois, y a de quoi créer des jolies bandes pour sortir la nuit. Et quand t'auras achevé les frontaliers, constitue des escadrons pour les mendiants, puisque le garçon boucher a promis de les liquider en 45 jours, z'allez avoir du boulot. Et n'oublie pas les antorches, ça fera plus époque...

Écrit par : prout | 13/10/2009

Les commentaires sont fermés.