31/07/2009

Grippe H1N1 : banale et dramatique à la fois

Il y a une grande incohérence entre le discours alarmiste des medias et des pouvoirs publics qui feraient croire que la grippe H1N1 est une peste moderne… et les témoignages des personnes contaminées qui la décrive comme une grippe ordinaire.

 

C’est le paradoxe de cette pandémie : relativement banale au niveau individuel dans la presque totalité des cas, mais catastrophique au niveau collectif.

 

Elle est banale au niveau individuel car trois mois après les premiers cas, le taux de mortalité reste faible. Similaire à une grippe classique. Les données forcement partielle de l’OMS affichent un taux de mortalité de l’ordre de 0,6% dans le monde et 0,2% en Europe. En résumé pour 199 personnes sur 200 la grippe H1N1 reste une grippe ordinaire.

 

Alors pourquoi une telle vague de communication de la part des autorités, des medias et maintenant des entreprises ? Pourquoi des masques et des quarantaines ? Et les comportements de panique ou de cynisme des uns et des autres ? Certaines personnes en meurent tout comme les grippes saisonnières dont on ne parle pas tant.

 

Il y a deux facteurs sur lesquels la grippe H1N1 est différente de la grippe saisonnière : 1) elle est beaucoup plus contagieuse : il n’a fallu que 12 semaines pour qu’elle se propage de Mexico à Saint Julien en Genevois, elle se diffuse même en été alors qu’habituellement la chaleur estivale permet de contenir les épidémies grippales et 2) cette souche viral ayant peu circulé depuis longtemps, peu de personnes sont immunisées : donc beaucoup seront touchées – contrairement à la grippe saisonnière.

 

Les grippes saisonnières causent chaque année entre 250 000 et 500 000 décès. Mais, l’OMS prévoit que deux à trois fois plus de personnes pourraient être touchées que pour une grippe saisonnière habituelle. Le taux de mortalité étant le même que la grippe saisonnière, cela se traduirait par deux à trois fois plus de morts : entre 750 000 et 1 500 000 morts. Voila qui est tout de suite beaucoup moins banal.

 

La grippe A H1N1 est donc similaire à une grippe classique au niveau individuel… mais causerait trois fois plus de morts au niveau collectif – car trois fois plus contagieuse.

 

Les estimations de l’OMS appliquées à Saint Julien donneraient entre 2000 et 3000 personnes touchées. La quasi totalité qui s’en remettrait très facilement.. mais 6 à 10 morts sur la commune.

 

En France l’impact pourrait être :

1) un afflux dans les services de santé qui pourraient bien les paralyser dangereusement pendant quelques semaines – le week-end dernier une patiente britannique a du être envoyée en Suède pour y être traitée car tous les lits de soins intensifs du pays étaient déjà occupés, une situation qui pourrait se généraliser si tout le monde court à l’hôpital au premier symptôme,

2) un absentéisme des personnes touchées qui aura un impact économique et social important et

3) des morts de la grippe en nombre trois fois plus élevé.

 

Mais dans les pays en voie de développement la situation sera bien plus catastrophique. Les maladies actuelles sous jacentes malaria, VIH, malnutrition… augmente les taux de mortalité de la grippe. L’infrastructure de santé y est plus faible. L’épidémie de grippe H1N1 y causera beaucoup plus de morts et paralysera d’autant plus rapidement les services de santé qui seront vite débordés et ne pourront plus traiter les autres maladies.

 

De la même manière que le virus n’a mis que 12 semaines pour venir de Mexico à Saint Julien.. Il lui en faudra moins pour aller de Saint Julien à Cotonou où il sera plus mortel.

 

A titre individuel, les réactions des medias semblent exagérées : il ne s’agit pas d’une peste. Mais à titre collectif, pour protéger ses enfants, ses grands parents, son entourage direct aussi bien que les êtres humains qui sont à l’autre bout du monde, il est prudent de changer quelques unes de nos habitudes quotidiennes : se laver les mains à l’eau chaude régulièrement et éviter les contacts aux premiers symptômes. Chaque contamination évitée en évite des milliers par ricochet. Et évite quelques morts par la même occasion.

 

Cette grippe est banale au niveau individuel et mérite un peu de sang froid. Mais au niveau collectif elle mérite de prendre quelques précautions pour préserver des vies humaines.

 

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix

Commentaires

Pouvez-vous me dire quelle est l'origine de la grippe porcine et pourquoi ce changement en grippe H1N1 ????? Viendrait-elle de la consommation du porc?

Merci pour votre réponse!

Écrit par : Patoucha | 31/07/2009

Bonjour,

Il semble que la souche virale en question provienne d'une souche de grippe courante chez les porcs. Voilà d''où vient le nom de grippe porcine. Mais ce nom a porté à confusion en laissant penser que la grippe se diffusait par proximité avec les porcs - ce qui a pu être correct initialement, mais ne l'est pas dans cette phase de l'épidémie. L'Egypte a ainsi décidé à tort de sacrifier des dizaine de milliers de porcs... en raison de ce nom initial de grippe porcine.

Il y a eu également le nom de grippe Mexicaine. Cela correspond à une convention qui veut que l'on nomme une grippe à partir du lieu de son origine. Comme la grippe espagnole qui a sévit en 1918, ou la grippe de Hong Kong. Mais là encore les conséquences sur l'activité économique et touristique du Mexique ont incité à ne plus utiliser ce nom.

On l'a également appelé Grippe A. Il y a trois sous type de virus : A, B et C. La plupart des grippes sont de type A.

On l'appelle également H1N1. Ce classement est provient des antigènes de surface hémagglutinine (de H1 à H16) et neuramidase (N1 à N9). Ce classement permet de classer les virus en fonction de la réponse imunitaire qu'ils induisent. Le nom de H1N1 ne pénalise ni les porcs ni le Mexique.

Mais il est encore imprécis car il y a beaucoup de virus de type H1N1 qui peuvent ne pas être les mêmes que celui-ci. La grippe espagnole était aussi de type H1N1. Donc la terminologie actuelle est grippe A H1N1 2009.

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 01/08/2009

Les commentaires sont fermés.