23/06/2009

Compte rendu du Projet d'Agglo PACA Saint Julien Plaine de l'Aire (3)

La troisième équipe qui présentait sont projet pour le PACA Saint Julien plaine de l'Aire était l'équipe Lieux Dits.

Cette équipe a particulièrement travaillé le pôle de Bardonnex. L'idée est de prévoir sur Saint Julien-Bardonnex un grand pôle multimodal entre le train, le tram et l'autoroute. Ce projet permet un report des déplacements individuels sur le transport collectif. Il fait le choix d'un développement de Saint Julien comme l'un des pôles de l'agglomération.

Il prévoit un grand pôle de développement de Saint Julien autour de la gare de Saint Julien (bâtiment des services techniques, anciennes carrières, zone d'entreprises..). Un peu plus de 500 logements autour d'un pôle multimodal. Voilà qui tranche avec le projet de Chabloux où on construit actuellement plus de 1100 logements autour du Lycée de Saint Julien sans avoir aucune solution de transport pour ces futurs habitants qui devront encombrer le centre ville.

Le projet prévoit aussi des équipements publics culturels importants.

Autre bonne idée, prévoir des constructions de taille intermédiaire sur Perly en limite des cyclades. C'est une aberration profonde que d'avoir des constructions de 6 étages à côté d'une plaine agricole. Les limites de l'urbanisation doivent être des limites intelligentes et pas des limites héritées du marquage de la frontière.

En revanche l'urbanisation de Cervonnex et de la Côte est moins pertinente. Ce serait déconnecté de la ville et sans offre de transport.

Une autre excellente idée de cette équipe c'est la ligne de RER Bachet-Saint-Julien-Archamps qui relierait le site d'Archamps et Saint Julien au réseau du CEVA. Une option beaucoup plus rapide que l'option via Annemasse. Le tram ne relie Saint Julien à Cornavin qu'en 40 minutes. Le gain est faible par rapport à la ligne D actuelle. Il n'est pas sûr que ces temps de trajets soient adaptés aux besoins des habitants de 2030.

 

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix

Commentaires

Bonjour,

"Une autre excellente idée de cette équipe c'est la ligne de RER Bachet-Saint-Julien-Archamps qui relierait le site d'Archamps et Saint Julien au réseau du CEVA. Une option beaucoup plus rapide que l'option via Annemasse. Le tram ne relie Saint Julien à Cornavin qu'en 40 minutes. Le gain est faible par rapport à la ligne D actuelle. Il n'est pas sûr que ces temps de trajets soient adaptés aux besoins des habitants de 2030."

En tant qu'élu cantonal de Plan-les-Ouates et de président de la Coordination Transports et Déplacements, je vous remercie pour vos commentaires qui me semblent très utiles... Et qui me fait penser que nous devrions prévoir une rencontre un de ces jours pour en parler de vive voix... Peut-être l'occasion pour moi de prendre pour une fois le bus D dans l'autre sens, direction Saint-Julien...

Mais sinon, si je suis convaincu de la nécessité de réaliser un RER reliant Saint-Julien, pourquoi pas Archamps, au CEVA, je reste persuadé qu'un tram sur l'axe de la route de... Base (ou Saint-Julien, ou les deux) est prioritaire : d'une part le taux d'utilisation des transports publics par les travailleurs frontaliers sur cet axe est dérisoire et d'autre part, cet accès ne peut justement pas se préoccuper uniquement de l'accès à Cornavin, cf. la ZIPLO qui manque cruellement d'accès TP depuis le France voisine...

Et donc au plaisir de vous rencontrer prochainement... Pour renforcer l'axe Plan-les-Ouates - Saint-Julien !

Écrit par : roger deneys | 23/06/2009

Bonjour Monsieur,

La priorite de ce qu'on appelle la ligne de tram est evidente... meme si ce tram pourrait tres bien s'averer etre un bus a haut niveau de service.

Pour autant ce tram ne permettra pas a lui seuil d'absorber le besoin des habitants d'aujourd'hui qui ne pourront plus utiliser leur voiture en raison des encombrements. Des 30 000 habitants supplementaires de demain. et aussi des 15 000 personnes supplementaires qui passent par Bardonnex. A terme, l'offre de tram sera insuffisante tant d'un point de vue quantitatif aux heures de pointes que du point de vue de la rapidite pour etre attractive pour capter toute cette demande et rendre aux habitants leur liberte de mouvement dans l'agglomeration Genevoise.

Je pense que la valeur ajoutee des rencontres comme celle de samedi est au moins autant dans les propositions que l'on peut faire que dans le fait de nouer des echanges entre elus de part et d'autre de la frontiere. L'agglomeration de demain est l'un des sujets sur lesquels nous devons dialoguer... mais l'acces aux soins, la construction des logements d'aujourd'hui, la politique culturelle et sportive sont aussi d'autres sujets sur lesquels nous devons travailler ensemble pour etre efficaces.

A votre disposition,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 23/06/2009

Les commentaires sont fermés.