30/05/2009

Sondages et manipulations

J'ai été étonné du très faible nombre de sondages sur les européennes durant l'hiver. A peine un sondage publié toutes les 6 semaines. Mais depuis 2 semaines tout s'accélère.

Habituellement les instituts font une enquête toutes les 2 semaines environs. Pour la première fois depuis le début de la campagne.. et de mémoire de militant pour la première fois dans l'histoire des sondages électoraux, un institut à fait exactement la même enquête à 1 jour d'intervalle. Il y a parfois des sondages glissants qui consiste à interroger 200 personnes par jours et à voir sur 5 jours l'évolution de l'échantillon représentatif. Mais un sondage complet sur 1000 personnes à un jour d'intervalle par le même institut je n'avais jamais vu.

Jeudi, l'insitut TNS Sofres/Logica publie un sondage réalisé sur 1000 personnes les 25 et 26 mai pour Le Monde, France 2, France 3 et France Inter qui place le Parti Socialiste à 19% et le MODEM à 14%. Samedi le même institut avec les mêmes clients publie un nouveau sondage réalisé lui aussi sur 1000 personnes et pour les mêmes clients les 26 et 27 mai et qui cette fois place le Parti Socialiste à 20% et le MODEM à 13%.

Statistiquement le résultat est identique puisque la marge d'erreur est d'environ 3%. Mais alors pourquoi dépenser près de 30 000 euros pour faire exactement la même enquête avec la même méthodologie sur les mêmes personnes et pour les mêmes clients. Précisément parce que les statisticiens savent qu'il était possible de tomber sur un résultat légèrement différent qui cette fois soit plus favorable au PS et le place à nouveau au dessus de 20%

Statistiquement que le PS fasse 19% ou 20% c'est la même chose (et le MODEM 13% ou 14% aussi d'ailleurs). Politiquement c'est pourtant très différent.

Voilà une petite tentative de manipulation de l'opinion publique qui pourrait passer inapercue. Nous avions déjà observé celà lors des présidentielles alors que certains instituts avaient annoncé la progression de Le Pen... perspective effrayante et mobilisatrice pour l'électorat socialiste.

Le Monde va même jusqu'à titrer "Le PS se stabilise dans les intentions de vote"... sur la base de deux sondages fait à 48 heures d'intervalle... Peut on parler de stabilisation lorsque les deux sondages ont été fait à un intervalle aussi court ? Le titre est douteux, partial et manipulateur.

Heureusement, le 7 juin ce ne sont ni les sondeurs, ni leurs clients qui décideront, mais VOUS.

Les commentaires sont fermés.