28/05/2009

Le Mouvement Démocrate détourne la campagne des européennes

Terrible parti politique que le Mouvement Démocrate qui parle des problèmes des Français lors d’une campagne électorale. Terrible parti qui propose des solutions.

 

Voilà des années que les candidats du MODEM parlent d’Europe à toutes les campagnes. Même aux dernières élections municipales, je commençais toutes les réunions publiques par expliquer mon engagement politique et à quel point l’Europe était l’une des trois raisons essentielles de mon engagement.  Je détournais sans doute la campagne des municipales pour faire campagne pour l’Europe comme M. Jourdain faisait de la prose… sans le savoir.

 

Nous étions les seuls sur le terrain à défendre le traité constitutionnel européen – qui pourtant n’allait pas assez loin dans le fédéralisme à notre goût. Pendant ce temps là, les Sarkozystes espéraient en silence que Chirac échoue. Sur le marché d’Annemasse, en faisant ses courses, Claude Birraux, député UMP du Genevois Haut Savoyard accusait nos adhérents d’un ton vindicatif « vous ne trouvez pas que vous en faites un peu beaucoup ! ». J’ai répondu pied à pied aux arguments du Parti Communiste lorsque Claude Birraux s’est désisté pour un débat et que le PS se divisait encore.

 

Le traité de Maastricht proposé par Mitterrand (PS) et combattu par Fillon (UMP) puis le traité constitutionnel européen proposé par Chirac (UMP) et combattu par Peillon (PS), ont montré que le PS et l’UMP sont européens quant ils sont majoritaires et anti européens lorsqu’ils sont dans l’opposition. Nous, nous sommes européens aussi sûrement que l’extrême droite et l’extrême gauche sont nationalistes et anti européens.

 

Nous n’avons pas besoin de dire que nous sommes européens, c’est écrit sur nos fronts, dans nos gènes et dans notre sang. Nous étions européens avant que tout le monde ne le soit. Quand nous étions dans la majorité nous étions déjà européens. Quand nous étions dans l’opposition nous étions encore européens.

 

Nous étions déjà européens du temps de de Gaulle qui nous reprochait de nous agiter comme des cabris en disant « l’Europe, l’Europe, l’Europe ».

 

Nous ne somme pas européens par naïveté ou par angélisme. Nous sommes européens parce que ça fait des décennies qu’on a compris que la politique économique doit être européenne pour être efficace. Nicolas Sarkozy qui prétendait aller chercher des points de croissance avec les dents est un grand naïf, elle se cherche par des politiques économiques européennes. La politique de défense doit être européenne pour être efficace. On protégera la planète au niveau continental ou mondial.. ou on ne le fera pas du tout. Nous avons compris il y a des décennies que les royaumes du moyen âge ne sont pas la bonne échelle pour lutter contre les problèmes du XXIieme siècle.

 

Nous avons compris il y a bien longtemps que lorsque l’économie et la criminalité se mondialisent, les problèmes de santé publique et les problèmes environnementaux se mondialisent, alors la politique aussi doit sortir de ses frontières nationale pour imposer à nouveau la souveraineté du peuple

Les commentaires sont fermés.