26/05/2009

Un bulletin de vote à 300 euros à Saint Julien en Genevois

Les abstentionnistes s’interrogent souvent sur l’intérêt de participer à des élections. Pour eux la participation est conditionnée à l’enjeu du vote. Les enjeux des présidentielles semblaient clairs. La participation était forte.

A Saint Julien lors des municipales la participation a été faible. En partie en raison de la mobilité des Saint Juliénois. J’estime qu’environ 10 % des électeurs inscrits n’habitaient plus la commune… et que 10% des habitants ne sont pas électeurs de la commune. Cela baisse la participation… au profit de l’UMP qui réalise ses meilleurs scores dans les classes d’âge les moins mobiles.

Mais même en prenant ce facteur en compte, la participation reste faible.

Alors que les jeunes parents sont désespérés par l’insuffisance de l’accueil de la petite enfance, leur taux de participation a été très faible. En dessous de la moyenne des habitants. Il est à craindre que leurs problèmes continus d’être pris en compte par certains élus locaux à la faible hauteur de leur participation aux élections.

Très peu d’électeurs ont réalisé le coût que pouvait engendrer un mauvais choix municipal. L’augmentation des impôts de +8,5% décidée en mars dernier par la municipalité se traduira en moyenne par 50 euros de taxes en plus par an et par famille (la taxe foncière et la taxe professionnelle finissent tôt ou tard par être payées par les familles). 50 euros par an sur les 6 années d’un mandat cela revient à 300 euros supplémentaires.

Le 8 mars 2008, peu d’électeurs savaient que le bulletin de vote en faveur de Jean Michel Thénard allait leur coûter 300 euros. Peu d’abstentionnistes savaient que 5 minutes d’abstention leur coûteraient 300 euros (soit 60 euros la minute d'astention) !

Les européennes du 7 juin aussi seront déterminantes sur le choix du Président de la commission européenne, sur les politiques pour l’emploi, pour la protection de l’environnement, pour réguler l’économie, pour améliorer la sécurité en Europe. Un mauvais choix le 7 juin pourrait se traduire par des pertes d'emplois, une plus grande insécurité, des catastrophes naturelles.

Les commentaires sont fermés.