09/04/2009

Le Conseil d'Etat défend la pluralité politique contre le CSA

Hier le Conseil d'Etat a infligé une claque au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA). L'une des fonctions du CSA est d'être le garant de la pluralité politique dans les médias. Mission difficile lorsque presque tous ses membres ont été désignés par des personnalités UMP.

Le CSA veille notamment au respect des temps de parole entre les différents mouvements politiques. Jusqu'à présent le temps de parole du Chef de l'Etat était décompté en dehors. Cela avait une logique lorsque le Chef de l'Etat était un arbitre au dessus des partis. Cela n'a plus aucune justification maintenant que le Chef de l'Etat se comporte comme un chef de clan. Plusieurs sources indiquent qu'entre son élection et le mois de juin dernier, Nicolas Sarkozy avait occupé l'antenne durant 218 heures. Mitterrand et Chirac avait tous les deux, eu 230 heures d'antenne en 16 ans.

Nicolas Sarkozy crée une asphyxie médiatique qui tue le pluralisme politique prévu par la constitution. Les médias audiovisuel couvrent abondamment le moulin à vent médiatique présidentiel et n'ont plus le droit de couvrir les autres points de vue. La presse écrite suit le mouvement. Le Dauphiné Libéré par exemple, ne reprend pratiquement jamais les points de vue que nous exprimons.

Tout cela est bien vain. On a vu à quel point les annonces, les communiqués de presse et même les lois votées ne sont que rarement appliquées.. et dans tous les cas, n'ont rien changé à l'insécurité en France lorsque ce même moulin à vent médiatique sévissait au ministère de l'intérieur.

Tout cela est d'autant plus vain qu'heureusement, les campagnes électorales préservent un peu de pluralité politique.

Les internautes eux ne s'y trompent pas. Le site de l'UMP a le même "pagerank" que le site des Verts dont l'influence électorale est pourtant moindre.

En attendant, la décision du Conseil d'Etat lorsqu'elle sera appliquée nous permettra peut être d'écouter à nouveau des médias un peu plus pluralistes.

Les commentaires sont fermés.