05/02/2009

Jean Luc Bennahmias, Fabienne Faure, Gilles Artigues candidats MODEM pour les Européennes dans notre région

Les adhérents du MODEM votent aujourd'hui et demain pour la proposition des candidats pour les Européennes du 7 juin prochain. Ce choix sera confirmé par la Conférence nationale de ce dimanche. Pour notre région, trois candidats sont confirmés :

Jean Luc Bennahmias, qui était tête de liste des verts aux européennes de 2004. Comme beaucoup d'écologistes, il a depuis rejoint le Mouvement Démocrate. Il a conduit une liste aux élections municipales à Marseille.

Fabienne Faure est Présidente du groupe MODEM au Conseil Régional de Rhône Alpes. Elle a conduit une liste aux élections municipales à Ferney Voltaire. Si Fabienne est élue, notre agglomération Franco Valdo Genevoise aura une députée au Parlement Européen.

Gilles Artigues est ancien député, ancien Maire adjoint à Saint Etienne. Il est Conseiller Général de la Loire et Conseiller Municipal de Saint Etienne.

Tous les trois défendent leurs convictions avec sincérité, honêteté et courage depuis longtemps. Tous les trois sont favorables depuis toujours à une Europe plus efficace, plus transparente et plus démocratique. Ces têtes de listes pro-européennes ne serviront pas à élire des suivants de listes nationalistes.

Partout dans le monde des milliards d'humanistes comptent sur l'Europe pour porter un nouveau modèle de société, plus équilibrée, plus régulée contre les excès du capitalisme, plus humaine. Dans les bidonvilles d'Afrique, dans les décombres de Palestine et d'Israël, dans les prison de Chine, de Russie et d'Iran, nombreux sont ceux qui comptent sur une Europe forte pour rééquilibrer le monde.

Seule la liste MODEM sera composée à 100% de fédéralistes qui pourront construire cette Europe forte.

Nous les aideront en faisant gagner nos candidats dans notre région. Notre objectif sera de conquérir 3 sièges et même de travailler à arriver en tête du scrutin. La France et l'Europe ont besoin de candidats démocrates.

Commentaires

Excellent !

Écrit par : Philippe Souaille | 05/02/2009

Bravo Mr Bayrou, son discours populiste n’a pas réussi à dissimuler sa nouvelle posture d’opposant 100% à Mr Sarkozy, 45 mn de politique intérieure, 20 mn de politique internationale et seulement dix minutes consacrées à l’Europe qui devait être le thème de sa conférence nationale !
Et que dire de son « équipe de France » pour l’Europe, une Corinne Lepage – ex ministre du gouvernement d’Alain Juppé, nous la découvrons bras tendu et terminé par le poing fermé sur l’hymne national, signe d’appartenance par excellence de la gauche révolutionnaire. L’Internationale serait-elle devenue l’hymne du Modem alors que les trotskistes abandonnent symboliquement leur devise révolutionnaire? Pire encore, l’attitude du candidat Bennahmias, mal assis, mal debout et se frottant les mains en signe de « malfoutisme , attitude indigne …Cette « équipe de France » ne mérite pas de représenter notre nation sur le terrain de l’Europe !

Écrit par : lucie | 10/02/2009

Bonjour Monsieur Lucie,

Si vous souhaitez féliciter M. Bayrou, je vous recommande de lui écrire directement. Pour ce qui est de mon point de vue personnel, je n'ai rien contre M. Sarkozy lui même, en revanche je suis opposé à la dérive des institutions, à la méprise de nos partenaires européens, au tourbillon médiatique qui ne laisse que du vent politique, au contrôle de la justice qui ne sanctionne plus la corruption, à l'explosion incontrôlée des déficits publiques, à la reddition de la souveraineté française au commandement intégré de l'OTAN, à la croupionisation des mandats de parlementaire, de ministre et de Premier Ministre, à la dérive qui constiste à faire du mandat de député Européen un jouet pour ministre en disgrâce, au non respect des décisions du peuple souverain lors de l'approbation du traité de Lisbonne, à la suppression de la taxe professionnelle sans perspective de remplacement... (je vous laisse compléter cette liste à la lecture de ce blog).

Pour ce qui est de Corinne Lepage et de son poing fermé, je vous laisse faire les raccourcis que vous souhaitez - je ne savais pas qu'Alain Juppé recrutait des ministres d'extrême gauche. Pour ma part je vois plutôt cela comme un signe de détermination à défendre la République.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 10/02/2009

Les commentaires sont fermés.