26/01/2009

Un magasin ED à Saint Julien

Durant les élections municipales, lors du porte à porte et des enquètes que nous avions réalisé, un très grand nombre d'habitants avaient exprimé le besoin d'un magasin de hard discount à Saint Julien. Le coût de la vie elevé dans le genevois français oblige de nombreux habitants à faire leurs courses uniquement dans des magasins de hard discount. La gestion de leur budget les oblige à aller dans le magasin de hard discount le plus proche : le LIDL d'Etrembière - ce qui leur fait faire 30km aller retour. C'est tout particulièrement vrai pour certaines familles qui ont des revenus en France.

L'enseigne ED a annoncé son intention d'ouvrir un magasin à Saint Julien sur l'emplacement de l'ancien bowling au Puy Saint Martin.

Lors du précédent mandat, le Maire n'avait pas encouragé cette ouverture. Depuis, la loi a changé. L'accord d'une commission départementale d'équipement commercial (CDEC) n'est plus obligatoire. Seule la municipalité peut exiger cet accord préalable. Le Maire a annoncé lors du dernier Conseil Municipal son intention d'exiger cet accord.

L'intention du Maire est de veiller à ce que les autres communes du canton en face autant. En laissant aux autres communes un droit de regard sur l'implantation de commerces à Saint Julien, le Maire souhaite que la communauté de communes ait se droit de regard sur toutes les implantations de commerce dans le canton. L'idée est bonne, elle contribue à construire la solidarité intercommunale.

Pourtant, il y a beaucoup d'autres intervenants à la CDEC de Haute Savoie, chambre de commerce, d'autres collectivités...etc,etc.. Beaucoup sont opposés par principe à de nouvelles ouvertures de commerce. Construire la solidarité intercommunale est un objectif sain, mais il est risqué de demander l'avis de personnes qui ont un intérêt politique ou commercial à faire échouer le projet, au détriment des habitants qui en ont besoin pour vivre. Il me semble que le simple vote d'un voeux de soutien par le Conseil Communautaire serait suffisant pour construire la solidarité intercommunale, sans risquer l'avenir du projet.

Par ailleurs, l'implantation d'un quatrième commerce généraliste à Saint Julien doit inciter à renouveller d'efforts pour les commerces existants qui disparaissent les uns après les autres. Politique d'implantation commerciale dans la ville, stratégie de rachat de mur lorsque la situation l'exige, politique d'implantation des banques, agences immobilières et assurances, entrées de ville, stationnement en centre ville, tout particulièrement autour du supermarché Lambert. Pour l'instant seule la question de stationnement avance avec la mise en place des zones bleues. Il y a encore beaucoup de travail à faire.

Commentaires

Etes-vous pour ou contre l'implantation du hard-discounter ED à St-Ju? Après leur rachat par Carrefour, n'y a-t-il pas un Champion de trop dans la cité? Lequel va disparaître? Celui du centre-ville? By the way, serez vous présent samedi 31 janvier à la réunion du projet d'agglo concernant le PACA Plaine de l'Aire - Saint-Julien? Au plaisir de vous y rencontrer. A ce sujet j'ai écrit un billet sur http://metropolegeneve.blog.tdg.ch. PS: pour les Genevois qui vous lisent, n'oubliez pas la prochaine fois de mettre un plan pour situer le Puy St Martin. Bien à vous jfm

Écrit par : JF Mabut | 26/01/2009

Bonjour M. Mabut,

J'y suis favorable. Il y a de tres grande difference de revenus entre les familles qui disposent de revenus frontaliers et les familles qui n'en dispose pas. Les personnes qui ont des revenus en France sont soumis aux prelevements sociaux francais (pres de la moitie du cout d'un salaire en France) et ont des niveaux de remuneration qui leur permette difficilement de faire face au cout de la vie.

Des infirmieres de l'hopital ont recours a l'aide d'association pour leurs besoins alimentaires. Chaque annee pres du tiers des professeurs des colleges de Saint Julien demande a etre mutee dans une region dont le cout de la vie est plus en ligne avec leurs ressources. Des postes sont vacants... parce que leur remuneration ne sont pas suffisante pour vivre dans le genevois francais.

Dans ce contexte un hard discounter est necessaire.

Viens ensuite votre seconde question sur le fait qu'il y ait trop de commerces a Saint Julien. Je pense que Saint Julien doit assurer sont role de chef lieu de canton. Le commerce est l'un des moteurs de l'attractivite. Mais a ce jour Saint Julien souffre de sa faible accessibilite et de l'insuffisance de ses parkings. 4 commerces - qui sont chacun de taille modere - peuvent vivre tres bien, si cela s'accompagne d'une politique commerciale efficace.

Une politique commerciale efficace doit favoriser des implantations de commerce de maniere coordonnee. Ils sont aujourd'hui eparpilles sur la commune, plutot que regroupes autour des lieux de stationnement selon une offre coherente. Un supermarche doit s'accompagner d'une boulangerie, d'une pharmacie et d'un magasin de journaux/tabac pour qu'ensemble ils attirent une clientele large a laquelle ils offrent une gamme complete. Les commerces de Saint Julien ont besoin d'une plus grande diversite d'offre et d'une meilleure reflection sur l'implantation.

Le commerce de centre ville souffre de son exiguite. Il a besoin de parkings adaptes. C'est le moteur de l'animation du centre ville.

Il est etonnant de penser que la population de Saint Julien a quadruple depuis 30 ans, mais que le nombre de commerce a lui diminue.

Je serai bien sur present a la reunion de samedi sur le projet d'agglo. Ce sera une reunion importante !

Antoine Vielliard

PS : je vais tacher d'apprendre a faire des cartes !

Écrit par : Antoine Vielliard | 26/01/2009

Bonjour,

je suis un habitant de Saint Julien en Genevois mais je travaille également pour le développement des enseignes en Rhône-Alpes.

J'avais vu le maire de Saint Julien pour l'implantation d'un Picard Surgelés sur la commune. En effet, beaucoup d'habitants de Saint Julien et des villes voisines avaient marqué un intéret pour cette enseigne.

Résultat : le maire ne voyait aucun intéret pour la commune d'accueillir cette enseigne qualitative ! c'est la première fois que ça m'arrive !
Le commerce à Saint Julien n'est pas prêt de s'améliorer au détriment d'autres communes comme Neydens ou les enseignes se sont rabbatues.

Écrit par : Pierre ENKSEZIAN | 22/09/2009

Bonjour,

Nous avons consacré le mot de la minorité dans le bulletin municipal du mois de septembre à cette question. Une part importante de notre diagnostic sur le commerce a Saint Julien est que l'offre n'est pas complète. Il manque des enseignes pour permettre aux clients de Saint Julien de pouvoir tout trouver en un seul lieu. Il faut effectivement quelques enseignes qui attirent une clientèle nouvelle à Saint Julien. Picard pourrait en faire parti à mon sens.

Il y aura de nouvelles élections dans quelques années.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 26/09/2009

Les commentaires sont fermés.