05/12/2008

A41 Annecy-Genève : l'une des dernières autoroutes françaises

L'autoroute LIANE A41 entre Annecy et Genève sera inaugurée ce week-end. Elle va désengorger rapidement la route départementale et redonner un peu de qualité de vie à des milliers de personnes qui font le déplacement quotidien et à ceux qui vivent sur le passage de la route départemental. Les uns et les autres étaient au bord de l'asphyxie.

Pour autant cette autoroute n'est qu'une solution temporaire. En rapprochant Annecy et Genève elle entrainera un développement des besoins en transports. Dans quelques années, nous serons à nouveau face au même problème d'asphyxie. La protection de l'environnement, de notre qualité de vie nous interdira alors de construire de nouvelles autoroutes. La France a pris l'engagement de ne plus construire de nouvelles autoroutes lors du Grenelle de l'environnement.

Par ailleurs, le canton de Genève n'est pas équipé pour accueillir un tel flux. Bardonnex sera un premier goulet d'étranglement et il y en aura d'autres.

Nous n'avons donc que quelques années pour construire un réseau de transports en commun qui réponde aux besoins de transport des habitants. Un réseau de transport par lignes régulières qui se mesure par une utilisation intensive. Un réseau de transport qui soit rapide, accessible, peu cher et fiable. Nous avons dans ce domaine 30 ans à rattraper.

Loin de cet objectif, Jean Michel Thénard, Vice Président de la communauté de communes du Genevois en charge des transports s'apprète à proposer au Conseil Communautaire le vote d'un projet de taxi public dont le coût est similaire aux coûts de la ligne D pour 100 fois moins d'utilisateur. Voilà une dépense publique importante qui ne servira pas les besoins primordiaux des habitants pour des lignes de transports en commun.

Les commentaires sont fermés.