24/11/2008

La fraude électorale en France

Il est curieux de constater que dans les invectives que se lancent les socialistes suite au résultat du second tour, ni les uns ni les autres ne nient l'existence de fraude.

La France a une longue histoire de fraude électorale. Après la guerre, communistes et gaullistes s'étaient fait les spécialistes des fraudes en tout genre. L'île de France et le sud ont une longue pratique de la fraude électorale.

On compte de nombreuses affaires de faux électeurs. Le Gouvernement a dû contraindre par la loi les municipalités de passer à des urnes transparentes afin que les premiers votants puissent s'assurer que les urnes ne soient pas pré remplies. Encore aux dernières municipales, on a retrouvé des bulletins dans les chaussettes d'un Président de bureau de vote.

Seuls des individus qui ont l'arrogance de penser que leurs convictions personnelles sont supérieures à l'avis majoritaire peuvent frauder. Cette conception est révoltante. Elle nie la règle de base de la République. Nous ne pouvons construire ce pays ensemble que dans le respet mutuel de nos opinions divergentes. Seul un vote transparent, démocratique et équitable peut trancher les différents selon la règle majoritaire.

Si les uns ou les autres nient l'équité du vote alors c'est la base de la règle commune qu'ils nient. La fraude électorale doit être sanctionné par la prison - et pas par des réélections comme c'est le cas à Paris ou à Levallois Peret.

Ces pratiques d'un autre âge devront être durablement condamnée si nous voulons pouvoir un jour voter par correspondance en toute confiance comme le font nos voisin helvétiques.

08:43 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fraude électorale |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.