05/11/2008

Une victoire qui inspire tous les démocrates

Comme souvent en politique, ce qui semblait immuable il y a quelques mois a changé aujourd'hui. La candidature d'Obama il y a 18 mois semblait une utopie : Hillary Clinton disposait de beaucoup plus de moyens financiers, de réseaux et de notoriété. Il était peu probable que Barack Obama emporte la primaire démocrate. Il était encore moins probable qu'il batte les républicains sur leur terrain de la levée de fonds et de l'organisation logistique de mobilisation. Et pourtant ce qui semblait impossible il y a peu est devenu réalité aujourd'hui.

Changer ce qui semble immuable, ici aussi nous le pouvons.

Il y a plusieurs enseignements pour tous ceux qui veulent changer les choses. Un grand espoir dans le fait que les nouvelles technologies ont permis aux citoyens américains de s'organiser eux mêmes, de défendre leur point de vue, de mobiliser leurs proches. C'est la mobilisation financière et militante des citoyens engagés qui est une grande revanche sur la mobilisation des lobbys et des entreprises qui ont financé les victoires électorales précédentes. Cela devient possible en Europe aussi. A mesure que les réseaux de citoyens s'organisent, l'influence électorale de Bouygues, d'Arnault et de Lagardère se réduit tout comme celle de syndicat sous influence. Une victoire de la démocratie sur la capitalocratie.

Le second enseignement c'est la capacité d'une génération à prendre la rélève quand elle se mobilise. La mobilisation record d'hier à permis à toutes les générations de se prononcer. C'est la très forte mobilisation des jeunes en particulier qui a donné la majorité au changement de génération. Un grand contraste avec les élections à la constituante genevoise qui avait vu un très faible taux de participation des plus jeunes se transformer en plébicite des anciens. Le message d'espoir y est pour quelque chose. Les jeunes électeurs se mobilisent pour des propositions et des candidats qui leur parlent à eux également. Nous avons besoin de ce changement de génération pour construire l'avenir de l'Europe.

Le troisième enseignement c'est sur la diversité. Alors que nos assemblées européennes restent monocolores, monosexes et monogénérationnelles, les Etats Unis nous donnent une grande leçon de diversité. Leçon selon laquelle un élu d'une minorité doit toujours représenter l'intérêt général et qu'il revient à chacun de voter en fonction des idées, des projets, des équipes et des personnalités plutôt que sur les signes distinctifs minoritaires. Ne laissons pas les supposés préjugés des autres influencer notre opinion sur les candidats à la candidature. C'est en rassemblant toutes les minorités dans la République que nous pourront construire l'avenir.

Merci aux amis américains qui ont soutenu Barack Obama, il est bien possible que cette élection là, ait plus d'influence sur notre quotidien que de nombreuses élections dans nos pays respectifs.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix

09:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : barack obama |  Facebook | | | |

Commentaires

Obama aux USA, Rochat aux Genevois!

Écrit par : Jeanne | 05/11/2008

Les commentaires sont fermés.