22/04/2008

Minorité municipale ou Opposition municipale

Les hebdomadaires locaux ont rendu compte du dernier conseil municipal de Saint Julien en affirmant à tort que le Maire de Saint Julien aurait face à lui une opposition plus vive. Lorsqu’on lit un journal, il faut se souvenir que la presse vend des nouvelles pas des informations. La presse est le reflet des aspirations de ses lecteurs. Les lecteurs de la presse s'intéressent plus aux querelles de personnes qu'aux échanges d’arguments.

Pourtant le projet que nous avons défendu lors des élections municipales n’était pas un projet opposé au projet de la majorité. C’était simplement un projet différent. Fondé sur des choix différents. Nous défendions et continuerons de défendre l’idée que les problèmes de circulation, de maitrise de l’urbanisme et d’accueil de la petite enfance doivent être les trois priorités d’action de la municipalité. C’est un choix différent de la municipalité qui depuis 2001 a consacré la plus grande partie de ses nouvelles ressources à la culture. Le choix opposé aurait lui consisté à sacrifier le budget culturel, ce que nous n’avons jamais défendu.

Considérer qu’un point de vue différent est un point de vue opposé est dangereux. Cela conduit à empêcher tout échange d’idées. C’est pourtant dans la confrontation saine de points de vue différents que peut émerger des solutions nouvelles plus efficaces pour tous.

Assemblée nationale, Sénat, Conseils régionaux, généraux, communautaires et municipaux, notre pays a trop de chambres d'enregistrement et pas assez de débats d’idées sincères. Celui qui exprime un point de vue différent doit cesser d'être considéré forcément  comme un opposant. Seuls les dictateurs considèrent comme ennemis tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Avec tout le respect que nous avons pour la majorité, notre rôle est de dire ce que nous estimons être l’intérêt des habitants pas de nous positionner par rapport à eux – ni pour, ni contre-. Ce que nous avons fait jusqu'à présent. Le Maire de Saint Julien n’aura pas une vive opposition, mais simplement des Conseillers Municipaux qui diront avec franchise ce qu’ils pensent en toute transparence sans se préoccuper de savoir si cela lui fait plaisir ou pas. Le pays a besoin d’élus sincères et pas d’élus aux ordres.

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2008/04/22...

Les commentaires sont fermés.