11/04/2008

2ieme Conseil Municipal à Saint Julien en Genevois

Hier soir avait lieu le second Conseil Municipal du mandat. A l'ordre du jour les délégations de la commune et deux délibérations sur le projet Chabloux.

Pour la communauté de commune, une représentation proportionnelle de nos scores nous aurait attribué 5 sièges, la proportionnelle du Conseil Municipal nous aurait attribué 3 sièges.  Pourtant, les Conseillers Municipaux de la majorité ont décidé de n'accorder que 2 délégations sur 11 à la minorité. Ils privent la moitié des électeurs de Saint Julien d'une représentation équitable à la Communauté de Communes et font le choix de n'être les élus que de la moitié des électeurs qui ont voté pour eux. Voilà un mauvais choix pour l'avenir de Saint Julien. La représentation de Saint Julien à la communauté aurait été plus forte si tous les habitants avaient été correctement représentés et pas principalement la majorité municipale.

Seul sujet de satisfaction pour l'intérêt général, les délégués désignés par la majorité ne sont pas les plus absentéistes du précédent mandat (cf. note sur l'absentéisme ci-dessous). Voilà une bonne chose pour notre commune et pour la communauté de communes.

Cette volonté de domination s'est retrouvée dans divers votes : Lydie Lemerle de notre équipe, qui travaille à l'Hôpital, était candidate au Conseil d'Administration de l'Hôpital. Elle connait le sujet de l'intérieur et elle a prouvé durant la campagne qu'elle se préoccupe de l'intérêt général. Elle aurait fait une excellente représentante de la commune. Sa candidature a à nouveau été rejetée par les Conseillers Municipaux de la majorité. Rebelote pour le Conseil d’Administration du Lycée : la majorité refuse de confier à la minorité l’un des 3 sièges ! Pareil pour les Collèges ! Encore idem pour le Comité des Festivités : pour la majorité la représentation de la commune se limite à la représentation de sa seule majorité !

Par contre pour le syndicat du Salève, la majorité accepte de nous confier la moitié des délégations. Faut-il y lire un désintérêt pour le travail de ce syndicat ou une soudaine volonté de coopération avec la minorité ?

Conception étonnante et toute française de la démocratie, lorsqu'on considère que la voix des électeurs se réduit à la seule conception majoritaire. Nous avons du travail à faire pour que tous les citoyens soient écoutés et pas seulement ceux qui se réclament des majorités de plus en plus réduites par l'abstentionnisme.

Lors de l'une de ses interventions, le Maire m'a reproché d'avoir publié des notes sur ce site sur les discussions au sujet du Conseil Communautaire et d'avoir envoyé par mail un point de vue directement à l'ensemble des Conseillers Municipaux. La confiance ne consiste pas à limiter l'expression des points de vue mais bien au contraire à se montrer capable de tout entendre de part et d'autre. De dire les choses avec honnêteté et sincérité. Il faut en contre-partie exprimer les points de vue les plus tranchés de manière constructive - nous devons nous même apprendre à mieux le faire. Mais le débat public doit rester public. Si les Conseils Municipaux sont composés de personnes différentes c'est bien parce que chaque Conseiller doit se faire son propre point de vue et voter en conscience. Notre pays est déjà l'un des rare au monde à accorder un droit de vote à l'exécutif au sein du législatif de la commune, mais il n’a pas poussé le vice jusqu’ à accorder 25 voix au seul Maire et 8 voix a un seul représentant de la minorité.

Un vote sur les indemnités d'élus des adjoints. La municipalité fixe l'indemnité au montant maximum et y ajoute les primes pour ville centre et station climatique. Si les prétextes de ces primes sont étonnants, il n'en demeure pas moins que le montant des indemnités d'élus, 3500 euros pour le Maire et 1400 euros pour les adjoints n'est pas excessif au regard des responsabilités et de la complexité croissantes des sujets traités. La municipalité s'engage à ce que les adjoints consacrent à leur mandat une journée par semaine. 

Enfin un vote sur le projet Chabloux. Une acquisition de la commune et une donation pour la commune. Nous sommes favorables à ces deux délibérations, mais nous souhaitons que la municipalité avance plus rapidement sur la résolution des problèmes de circulation que pose le projet Chabloux. Nous y participerons au sein de la commission urbanisme.

La répartition des commissions ne se fera que lors du prochain Conseil Municipal du jeudi 15 mai à 20H30. Il faudra que les commissions se mettent rapidement au travail avant l'été sinon ce sera 6 mois de perdus sur le mandat. Le travail municipal ne doit pas se faire seulement par l'exécutif mais bien avec la participation de l'ensemble du Conseil Municipal.

Je suis surpris par l'ambiance tendue de ce Conseil Municipal. Le travail en commission permettra peut être de créer une atmosphère plus propice au travail pour l'intérêt général.

Prochains RDV :

  • réunion ouverte au public du Conseil Communautaire jeudi 17 avril à 20h00 à Archamps, Bâtiment Athéna
  • réunion ouverte au public du Conseil Municipal, jeudi 15 mai à 20h30 à la Mairie de Saint Julien

Retrouvez la note du jour sur le blog Portevoix et cette note sur : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2008/04/11...

Commentaires

Monsieur,
le vote pour les élections municipales se fait à la majorité absolue comme l'élection présidentielle ; de ce fait comme le président est le président de tous les français, le maire de St-julien (par sa liste) est le maire de tous les saint-juliénois, ne vous en déplaise.
Pourquoi les commissions doivent-elles se mettre au travail avant l'été ? Vous êtes peut-être encore en vacances après celles que vous avez prises pour la campagne.
Quant à l'ambiance je pense que c'est vous par vos blogs qui semez la zizanie et je renouvelle ma question "où se trouve la confiance ? " celle que vous avez pronez au premier conseil.

Écrit par : Observateur | 11/04/2008

Cher monsieur Vielliard,

Je pense que vous contribuez largement à créer ce climat tendu. Par les emails que vous envoyez qui tentent de mettre une pression sournoise sur le conseil, par ce blog où vous mentionnez encore les absentéistes du mandat précédent à la CC. Après la campagne, tout le monde sait qui vous visez réellement mais vous refusez de prendre en compte le fait que des titulaires absents étaient remplacés par un suppléant.

Si vous souhaitez un climat plus détendu, il faut réfléchir un peu à votre communication qui pour l'instant s'inscrit encore dans l'ambiance délétère d'accusations sournoises crée pendant la campagne. Pour ma part, je vous avoue, qu'au delà de votre discours en conseil, votre comportement ne m'incite guère à baisser la garde.

Écrit par : CM-Majorité | 11/04/2008

@ Observateur :
Le President de la Republique est juridiquement le President de tous les Francais, mais sa pratique du pouvoir n'en a fait le President que d'une petite minorite. Cette incapacite a federer est d'ailleurs la cause de son incapacite politique a conduire les reformes. Il me semble que les majorites doivent federer au dela de leur seule majorite s'ils veulent travailler reellement a l'interet general plutot que seulement a l'interet majoritaire.

@CM de la majorite :
Les messages que nous portons correspondent a nos convictions en toute sincerite. Les titulaires n'etaient dans les faits pas remplaces par des suppleants. Si vous avez des tableaux de presence des suppleants et si vous pouvez le comparer aux autres communes pour indiquer que Saint Julien etait correctement represente alors je vous recommande vivement de le faire pour apporter des elements concret au debat. Nos interventions n'ont pas pour objet de mettre la pression sur qui que ce soit, mais simplement de defendre nos convictions pour l'interet general. Tant mieux si nos convictions incitent a la reflection et a la remise en cause.

Les notes sur l'absenteisme ne visent personne en particulier, mais l'absenteisme lui meme qui prive Saint Julien d'une representation equitable et la communaute de communes de delegues.

Nous ne proferons pas d'accusations sournoises mais nous enoncons des convictions publiquement, car le debat public doit rester public... et si possible pas anonyme. Cependant, je vous remercie de ce commentaire meme s'il est anonyme c'est deja un progres dans le debat.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | 11/04/2008

Les commentaires sont fermés.