13/11/2007

De la pyramide des âges à la petite enfance à Saint Julien en Genevois

 f1d85b56c5dc875ccfd5ba874b57a2e8.jpg Saint-Julien-en-Genevois

Lorsqu'on assiste aux Conseils Municipaux de Saint Julien ou au Conseil Communautaire du Genevois on est frappé par la différence de sociologie entre les personnes qui décident de l'avenir de nos collectivités et la population.

On y rencontre beaucoup de retraités, et presque uniquement des personnes de plus de 50 ou 40 ans. Les quelques moins de 40 ans qu'on y trouve sont tellement peu nombreux qu'ils sont souvent marginalisés au sein des commissions ou des équipes.

Cela tranche avec la sociologie de Saint Julien en Genevois. Le Genevois est l'une des région les plus jeunes de France. On y compte beaucoup de jeunes venus avec leurs familles pour travailler. Le résultat se retrouve dans la pyramide des âges. Selon l'Insee l'âge médian à Saint Julien en Genevois est de 37 ans : la moitié des habitants de notre commune ont moins de 37 ans, l'autre moitié a plus de 37 ans.

Au Conseil Municipal, l'âge médian est au dessus de 60 ans. Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que le conseil municipal soit passé à côté des principales attentes des Saint Juliennois : si rien n'a été fait par l'équipe actuelle dans le domaine de la petite enfance, c'est tout simplement que l'équipe actuelle ne cotoit pas les problèmes des jeunes familles.

Si le bilan de l'équipe actuelle dans le domaine du sport est si faible c'est aussi parce que le sport n'est pas une préoccupation importante des membres de l'équipe municipale. C'est pourtant une préoccupation importante des Saint Juliennois.

Composer une équipe représentative de la diversité de la ville est selon moi une condition importante du succès d'une équipe. Parmi les 37 personnes qui participent aux commissions de travail de Saint Julien Avenir pour les municipales ont trouve des gens de 24 à 77 ans.

Pour construire leur avenir, notre pays et nos communes devront apprendre à faire confiance à des équipes qui ne soient pas exclusivement composées de papy boomers.

 

Retrouvez cette note et d'autres sur le blog Portevoix : http://antoinevielliard.hautetfort.com/archive/2007/11/11...

08:17 Publié dans Haute-Savoie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

Commentaires

C'est faux et léger de dire :
1) que la pyramide des âges est au-dessus de 60 ans au conseil Municipal. Beaucoup de conseillers, et d'adjoints ont entre 30 et 60 ans.
Et puis, dans les lectures que vous avez aimé, il y est dit que la sagesse peut palier à la jeunesse, et que la jeunesse ce n'est pas une histoires de nombres d'années....pas plus que la sagesse d'ailleurs.
D'autre part, c'est une réalité, la population est vieillissante, et nous sommes bien heureux de voir l'engagement dynamique de la plupart des aînés. A St-Julien nous avons aussi beaucoup de jeunes dans les associations qui sont très impliqués dans la bonne marche de la ville.
Le conseil municipal soutien en plus les initiatives des nouvelles associations. La preuve de la confiance de ces jeunes associations, c'est qu'il y a une quinzaine d'associations qui se sont constituées ces dernières années.
Avez-vous des propositions concrètes pour la petite enfance ? Quel programme ?

2) pour la petite enfance à St-Julien, nous avons ouverts beaucoup de places de crèche
ensuite nous avons une véritable politique de la petite enfance :
par exemple un lieu parents-enfants oû les enfants sont reçus et peuvent jouer avec leurs parents, et où les parents peuvent s'ils le désirent être entendus et soutenus par des professionnels.
Par ailleurs nous avons mis sur pied les Rencontres Enfance de l'art,
c'est une semaine où des spectacles de grandes qualités sont offerts aux enfants et à ceux qui les accompagnent. Moments de partage d'émotions et d'art. Le succès de la première édition a été formidable.
Et les professionnels de la petite enfance préparent l'événement tout au long de l'année avec des ateliers de sensibilisation à l'expression.

Écrit par : Brawand mercedes | 15/11/2007

Madame l'adjointe à la culture,

Merci pour votre point de vue. Je ne sais pas où vous avez lu "la pyramide des âges est au dessus de 60 ans au Conseil". J'ai simplement parlé d'âge médian - je vous concède l'approximation de quelques années tout au plus. Pour clarifier, je me permets de reformuler la note à votre attention : sur les 50% de St Juliennois qui ont moins de 37 ans, combien sont représentés au Conseil Municipal ? Aucun ! Il y en avait peut être une en début de mandat mais qui s'est découragée en constatant à quel point elle était marginalisée dans l'équipe. Combien parmi les délégués à la communauté de commune où se prennent de plus en plus de décisions ? Aucun.

Contrairement à ce que vous pensez la population de Saint Julien n'est pas vieillissante. Elle a tendance même à se rajeunir sous le double effet de l'arrivée massive de jeunes actifs et du départ de retraités qui vont vivre ailleurs leurs retraites. La proportion d’habitants de moins de 40 ans a même augmenté au cours de votre mandat pour atteindre plus de 55% de la population. C'est l'entourage immédiat de l'équipe municipale qui vieillit et donc votre perception de la ville, pas la population. La ville a besoin de tout le monde : de la sagesse des jeunes et des aînés et de l'énergie des jeunes et des aînés.

Pour la petite enfance, je vous félicite pour les rencontres de l'enfance de l'art. Avez vous cependant conscience à quel point votre réponse est légère au regard du problème urgent et quotidien de parents qui doivent cesser toute activité professionnelle pour garder leur enfant ? Les rencontres de l'enfance de l'art ne leur sont pas d'une très grande utilité - aussi intéressantes soient-elles !

Madame, vous êtes l’une des rares adjointes de l’équipe actuelle qui a été à la hauteur de ses responsabilités à mon avis. Votre bilan est tout à votre honneur. Notre objectif sera de faire aussi bien que vous, moins cher pour les habitants ! Le budget de la culture dont vous avez la responsabilité en tant qu'adjointe a été multiplié par 4 au cours de votre mandat.. le budget pour la petite enfance est lui resté quasiment stable. Cela mesure le décalage qu'il y a entre les actions culturelles de qualité que vous avez conduites et les attentes urgentes et quotidiennes des Saint Juliennois.

Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Vielliard Antoine | 16/11/2007

Monsieur Vieillard,
Merci pour la reconnaissance que vous avez du travail accompli dans le département dont j'ai la charge, Culture et Animations.
En ce qui concerne le budget de la culture multiplié par 4, oui, nous partions de rien, alors rien multiplié par 4 c'est donc pas vraiment très cher. Et ceci dit,
Comment allez vous faire moins cher ? De la culture à bon marché, reposant sur du bénévolat uniquement ? Et les professionnels, artistes, résidents qui travaillent comme intervenants dans les classes ou dans les quartiers, ne seront-ils pas rémunérés. Est-ce à dire que la culture c'est toujours trop cher? Le budget de la culture est maintenant le même que le sport, alors que le sport avait déjà un budget il y a 6 ans. Je vous rappelle qu'il y a 6 ans, il n'y avait pas de service culturel, c'est dire! Alors évidemment que cela se multiplie vite. Maintenant il y a une maison des activités pour tous, un cinéma et des soirées, un festival pour jeunes etc... entre autres..
Cela devrait inquiéter tous ceux qui voudraient vous faire confiance de dire, "je ferai de la culture avec un plus petit budget." Nous n'avons jamais dépassé le budget prévu et les comptes ont été tenu avec une rigueur exemplaire.
De plus mon souci est de travailler avec les associations afin de proposer de la culture et de l'art sous diverses formes et surtout de la culture pour tous et non pour une élite. Toutes nos actions ont été dans ce sens . Il est vrai que la culture est ce qui nous est nécessaire et cependant qui peut avoir l'air inutile si on ne réfléchit pas.
Pour répondre à ce que nous faisons pour la petite enfance, vous ne répondez que sur l'Enfance de l'art, encore une fois, nous avons mis en place beaucoup de places de crèches, des barêmes selon les revenus, et plusieurs actions que j'ai citées.
Vous pouvez avoir envie de vous présenter aux élections sans forcément dénigrer le travail (et il y a eu énormément de travail fait dans plusieurs domaines) des gens en place. J'espère que vous êtes un homme d'honneur car vous semblez avoir envie de gouverner, et je souhaite lorsque ce jour arrivera pour vous que vous ferez ce que vous promettez, et que vous continuerez à combattre ce que vous combattez. C'est ainsi que les choses avancent pour le bien de tous, et pour moi c'est surtout cela qui compte, faire progresser le bien communautaire.

Écrit par : Brawand | 16/11/2007

La critique ne portait pas sur des dépassements de budgets mais sur la possibilité de concentrer l'action publique sur ce qui est le plus utile et en revanche de faire moins de spectacles coûteux qui ne trouvent pas leurs publics. La croissance nait du fait que chacun améliore l’efficacité de son travail chaque année. Lorsqu’un budget quadruple en si peu de temps, il y a toujours des opportunités pour améliorer l’efficacité de la dépense publique.

Combien de places en crèche supplémentaires en 6 ans ? 20 selon les informations peut être erronées que j'ai. Est-ce suffisant au vu de l'étendue du problème ?

Enfin, je cherche malgré le contexte électoral à souligner ce qui est fait de bien par votre équipe – pour essayer d’en faire autant - mais aussi de mettre en lumière ce qui doit être amélioré pour l’avenir. Souffrez la critique aussi bien que vous acceptez les reconnaissances. Il n'y a pas de honte à être imparfait, mais seulement à ne pas chercher à progresser.

Écrit par : Antoine Vielliard | 16/11/2007

Vous êtes vous mis du côté des jeunes ou des Viellards??
;-))

Écrit par : Moi | 10/12/2007

Les commentaires sont fermés.