23/10/2007

et si la Suisse vivait sous le régime du scrutin majoritaire...

Seule lueur d'espoir dans les résultats des élections fédérales de dimanche : la Suisse ne vit pas sous le régime du scrutin majoritaire qui sévit en France.

Si la Confédération vivait sous le régime inique du scrutin majoritaire vous vous seriez réveillé dans un pays dont deux tiers des Conseillers Nationaux seraient UDC et un tiers socialistes. Il s'en serait suivi 4 ans de querelles aussi stupides que ridicules. L'UDC aurait décidé de tout dans le pays sur la base d'un soutien populaire de 30% des électeurs seulement. Les Radicaux, les Chrétiens démocrates et les Verts n'aurait pas pu contribuer au débat national. Ils n'auraient pas pu apporter le bon sens nécessaire aux décisions politiques. Ils n'auraient pas pu améliorer les lois.

En France, nous vivons sous un régime ou un parti soutenu par moins d'un tiers des électeurs dispose d'une majorité écrasante de l'Assemblée nationale. Décide de tout. Et n'a pour seul contradicteur qu'un autre mouvement politique tout aussi sectaire qui ne dispose du soutien que d'un quart des électeurs seulement. Le reste de la France est exclu de toute représentation nationale.

Veillez à bien conserver votre mode de scrutin proportionnel.

Les commentaires sont fermés.